SFSIC-Infos

AAC - Colloque international ISKO-France - Données et mégadonnées ouvertes en SHS

Appel à communication

12ème Colloque international d’ISKO-France

Données et mégadonnées ouvertes en SHS : de nouveaux enjeux pour l'état et l'organisation des connaissances ?

Organisé conjointement par le Chapitre Français de l’ISKO et l’équipe de recherche Lerass-Ceric de l’Université Paul-Valéry, Montpellier 3. 

Lieu du Colloque : Université Paul-Valéry, Montpellier 3 

Dates : 9-11 octobre 2019 

Le chapitre français de l’ISKO a comme préoccupation majeure depuis sa création en 1996 la question de l’organisation des connaissances. Cette thématique a été traitée sous l’angle des structures d’organisation, des outils techniques de médiation mais aussi des formes et processus de partage des connaissances. Le douzième colloque d’ISKO-France abordera l’organisation, la classification et la gestion des connaissances en choisissant, comme point d’entrée, les données massives. 

Attachments:
Download this file (iskofrance2019_eng.pdf)AAC Iskofrance 2019 ENG[ ]185 kB
Download this file (iskofrance2019_fra.pdf)AAC Iskofrance 2019 FR[ ]500 kB
Lire la suite : AAC - Colloque international ISKO-France - Données et mégadonnées ouvertes en SHS

AAC - Journée d'étude - Poétisation des réseaux sociaux

Appel à communications

Journée d'étude GRIPIC "Poétisation des réseaux sociaux"

21 mars 2019 - CELSA

Evénement organisé par Oriane Deseilligny & Adeline Wrona

Propositions à transmettre avant le 15 décembre 2018

Cette journée d’étude entend interroger les processus et formes au travers desquels la poésie, et plus généralement la littérature s’introduisent sur les réseaux sociaux et en transfigurent la fonction sociale et communicationnelle. Dans ces dispositifs qui sont largement hétéronomes, que représente le recours à la poésie, à la littérature ? Un certain nombre de travaux documentent et analysent depuis quelques annéesles manières dont la littérature vient habiter ces dispositifs médiatiques, se traduisant par la « resocialisation de l’expérience poétique et du fait littéraire en général autant que [par la] poétisation des relations sociales » (Gefen, 2010, p. 161). Auteurs, poètes, écrivains, artistes se saisissent des réseaux sociaux pour proposer une écriture à rebours du flux médiatique, pour déborder les formes et formats prescrits par les plateformes et en déplacer les cadres formels, rappelant à l’envi les multiples opportunités d’appropriation et de création offertes par la « contrainte » technique - davantage présente dans les discours institutionnels et dans les usages sociaux que dans les formes créatives (Candel, 2017). 

Il s’agira de penser les modalités de poétisation des réseaux sociaux, entendues comme pratiques de mise en circulation de la littérature (de ses formes, de ses genres, de ses fragments) sur ces réseaux, mais aussi comprises comme espaces de création poétique autonome, singulier, ou encore comme travail esthétique sur les formes médiatiques elles-mêmes. La mise en circulation sur un compte Instagram personnel de poèmes ou d’extraits littéraires relève t-elle d’un geste de partage esthétique et culturel, de consolation, de construction d’un ethos culturel? Accomplit-elle la même fonction lorsqu’elle est le fait d’individus et de marques ? Que nous disent ces fragments poétiques, ces anthologies littéraires des individus qui les reprennent à/sur leur compte ? Qu’y apprend-on des usages de la littérature en société ? 

Lire la suite : AAC - Journée d'étude - Poétisation des réseaux sociaux

AAC - Les enjeux de la communication - La professionnalisation de la communication politique en question : acteurs, pratiques, métiers

Appel à articles

Les enjeux de la communication

Dossier : La professionnalisation de la communication politique en question : acteurs, pratiques, métiers

 

Coordination :

Gersende Blanchard (GERiiCO, Université de Lille)
et Sandrine Roginsky (LASCO, Université Catholique de Louvain) 

 

Propositions à transmettre pour le 15 janvier 2019

 

Le dossier proposé souhaite interroger la professionnalisation de la communication politique. En effet, l’activité politique est de plus en plus professionnalisée, ce qui va de pair avec le développement de professions annexes liées à la profession politique (Offerlé, 2016). Il est néanmoins surprenant que les métiers de la communication restent généralement absents des travaux récents sur les modalités de professionnalisation des entourages des professionnels politiques (Offerlé, 1999/2017 ; Courty, 2005 ; Demazière et Le Lidec, 2014 ; Beauvallet et Michon, 2017). Si la communication est identifiée comme une dimension non négligeable du travail politique, les individus qui en ont la charge restent peu connus. Quand la dimension communicationnelle de l’activité politique est abordée, elle l’est généralement en creux, sans qu’on n’en sache beaucoup plus sur les trajectoires et les pratiques des acteurs sociaux en charge, partiellement ou totalement, des activités de communication pour des personnels politiques (élus ou en campagne pour l’être) et/ou pour leur organisation partisane. L’analyse de la professionnalisation de ces faiseurs de la communication, autrement appelés « travailleurs du symbolique » (Neveu, 1994 : 105), reste donc à faire, dans un contexte de technicisation et de perfectionnement des outils et stratégies de communication. Elle s’inscrit dans « l’analyse du marché des emplois en lien avec la politique » préconisée par Delphine Dulong (Dulong in Beauvallet et Michon, 2017 : 248). 

Attachments:
Download this file (Appel à articles.pdf)AAC - Les enjeux de la communication[ ]152 kB
Lire la suite : AAC - Les enjeux de la communication - La professionnalisation de la communication politique en...

Parution - Communication & Langages 196 - Eliseo Verón- Vers une sémio-anthropologie

Communication & Langages - n° 196

Eliseo VerónVers une sémio-anthropologie 

Dossier coordonné par Gustavo Gomez-Mejia, Joëlle Le Marec & Emmanuël Souchier

 

CL_2018_196_VERON_couvLD.jpg

 

 

L’apport d’Eliseo Verón (1935-2014) aux sciences de l’information et de la communication et plus généralement aux recherches sur les liens entre fonctionnement médiatique et discursivité sociale est immense. Il se poursuit bien après sa disparition : la parution de La Semiosis social 2 en 2013, non encore traduite en français, témoigne 25 ans après le premier ouvrage, La Sémiosis sociale, de la puissance d’une proposition théorique destinée à penser les phénomènes de communication, de médiatisation et de circulation du sens, en tant que processus évolutifs qui caractérisent l’Homo sapiens.

Ce numéro spécial de Communication & langages rend hommage à la posture intellectuelle et à l’œuvre scientifique de Verón. Dans son itinéraire franco-argentin, ce chercheur ouvert aux mondes de l’université, de l’entreprise et du pouvoir, est à l’origine d’une série de théorisations sociosémiotiques qui sont devenues des « classiques » en SIC (la construction de l’événement, l’ethnographie de l’exposition, le contrat de lecture…). Quel est le devenir de son œuvre ? Dans la dernière étape de sa vie, celle qu’on ne connaît que trop peu en France, les travaux de Verón nous révèlent qu’ils contiennent en eux-mêmes le programme d’une véritable « sémio-anthropologie », susceptible d’animer l’avenir de notre champ. Un article inédit de l’auteur lui-même et un ensemble international d’articles d’inspiration véronienne explorent la portée de ce programme. Dans un spectre de matières, de discours et de corps, le passé lointain de notre espèce et les phénomènes de circulation du sens les plus contemporains dialoguent autour de l’œuvre de Verón.

Lire la suite : Parution - Communication & Langages 196 - Eliseo Verón- Vers une sémio-anthropologie

Edito - octobre 2018

Chères et chers adhérent(e)s,

Chères et chers collègues,

J’ai eu l’honneur d’être élu Président de notre belle société savante le 14 juin 2018 lors du congrès que nous avons tenu à la MSH Paris-Nord. Conformément à nos statuts, le bureau de la SFISC a été complété le même jour avec l’élection de Sidonie Gallot aux fonctions de Secrétaire générale et de Julien Péquignot aux fonctions de Trésorier.

Nous partageons cet honneur avec les 17 autres collègues élu.e.s ou ré-élu.e.s en tant qu’administrateurs.trices de notre Conseil d’Administration : Sylvie Alemanno-Parrini, Dominique Bessieres, Emilie Bouillaguet, Fabien Bonnet, Bruno Chaudet, Laurent Collet, Sarah Cordonnier, Laurence Corroy-Labardens, Patrice De La Broise, Jean-Claude Domenget, Benoit Lafon, Elise Le Moing-Maas, Françoise Paquienséguy, Daniel Raichvarg, Sandrine Roginsky, Claire Scopsi, et Carsten Wilhelm. 

Lire la suite : Edito - octobre 2018

AAA - RFSIC n°16 - La médiation muséale au prisme du numérique

Appel à articles

Revue française des Sciences de l’information et de la communication

N°16 - La médiation muséale au prisme du numérique

 Numéro dirigé par  

Cristina BADULESCU(Université de Poitiers, CEREGE) 

et Valérie-Inés DE LA VILLE (CEPE - Université de Poitiers, CEREGE)

 

Les logiques des cultures numériques (l’ouverture des données, la co-création, la collaboration, les médiations en ligne, les pratiques de détournement sur l’internet, etc.) font de l’expérience des collections au sein des institutions culturelles une forme de « muséologie participative » (Chaumier, 2007), un processus d’extension de soi, de coproduction et d’appropriation. Interroger les aspects de la valorisation muséale et patrimoniale rendus possibles par les médias numériques revient d’un côté, à s’intéresser aux outils de médiation interactifs, à leur création et aux stratégies envisagées par les institutions dans la mise en place de ces techniques. D’un autre côté, ce projet suppose d’analyser les nouvelles pratiques d’usage des publics. Les dispositifs numériques ainsi que les formes de médiation qu’ils apportent interrogent sur les changements opérés dans la muséologie où les frontières se déplacent du côté de la copie, du double virtuel, d’un réel désormais concurrencé et où les notions d’appropriation et de partage sont également à réévaluer.

Les institutions culturelles se positionnent actuellement dans un contexte de redéfinition organisationnelle où les stratégies numériques s’inscrivent dans les pratiques des professionnels de la culture comme dans les offres de médiation des musées. L’usage des innovations numériques dans le champ muséal constitue un levier à la fois de valorisation et de communication pour les professionnels de la culture. Les musées sont ainsi confrontés aux enjeux des grands chantiers de numérisation des collections, à la mutualisation de catalogues partagés, ainsi qu’à la réalisation de dispositifs numériques. Nous observons également de la part des musées une volonté de s’inscrire dans la mouvance d’une culture numérique contemporaine, dominée par des attentes expérientielles du public qui se veulent à la fois interactives, ludiques et cognitives. Il s’agit alors pour les musées de connaître et d’intégrer les pratiques culturelles numériques des visiteurs (enfants, adultes, visite familiale) et de prendre en compte leur intérêt croissant pour les expériences renouvelées que procurent les technologies numériques.

L’émergence des dispositifs numériques (de communication, de médiation ou de monstration) au musée marque une mutation profonde dans le champ muséal et participe d’une inscription symbolique du musée qui oblige à reconsidérer le rapport aux collections, à la documentation et au parcours muséographique, tout comme le statut du public. Florence Andreacola (2014) souligne les divers enjeux entourant l’introduction du numérique au musée : interaction, adaptation, personnalisation, appropriation et participation sont autant de promesses qui accompagnent la conception et le déploiement des outils numériques de médiation culturelle en ligne et in situ.

Réfléchir à la valorisation et à la médiation des connaissances et savoirs en contexte numérique revient à questionner les mutations du champ culturel sur trois aspects :

Lire la suite : AAA - RFSIC n°16 - La médiation muséale au prisme du numérique

Parution - RFSIC n°14 - Émotions, dispositifs et organisations : quelles finalités, quels engagements, quelles dynamiques ?

Revue Française des Sciences de l'Information et de la Communication

N°14 - Émotions, dispositifs et organisations : quelles finalités, quels engagements, quelles dynamiques ?

Sous la direction de Fabienne Martin-Juchat, Valérie Lépine et Thierry Ménissier

couverture_rfsic_14.jpg 

Le numéro 14 de la RFSIC est en ligne sur OpenEdition Journals. Ce numéro présente un dossier dirigé par Fabienne Martin-Juchat, Valérie Lépine et Thierry Ménissier visant à faire le point et à ouvrir des perspectives sur les manières dont sont pensés la place et le rôle des affects au sein des organisations, lorsqu’on les envisage en lien avec le déploiement des idéologies, des techniques et des dispositifs de gestion du social.

Ce dossier thématique est accompagné, comme pour chaque numéro, des rubriques Spicilège, Regards croisés, Vie des labos, Revue des revues, Ligne sud et Parutions.

Lire la suite : Parution - RFSIC n°14 - Émotions, dispositifs et organisations : quelles finalités, quels...

Réglement européen sur la protection des données (RGPD)

 Réglement européen sur la protection des données (RGPD)

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) est rentré en vigueur le 25 mai 2018. Il réactualise la loi Informatique et Libertés de 1978 sur la protection des données et concernera beaucoup d'acteurs qui traitent des données, des structures de caractère prive, public, commercial ou associatif, comme la SFSIC.

Lire la suite : Réglement européen sur la protection des données (RGPD)

AAC - Colloque international Quand l'art dévoile les problèmes de société

APPEL A COMMUNICATION

QUAND L'ART DEVOILE LES PROBLEMES DE SOCIETE

 

Le Laboratoire « Communication et société » organise les 21-22 novembre 2018, à la MSH De Clermont-Ferrand, un colloque international pluridisciplinaire mettant en lumière les enjeux scientifiques des recherches actions entre Art et sciences sociales

 

Blaise Pascal était à la fois, un scientifique reconnu et un auteur de talent, une palette de compétences complémentaires, appréciée et alors facilement admise de tous. L’évolution de la société a conduit à ce que, petit à petit, culture académique et culture artistique soient séparées, limitant de facto des interactions entre ces deux domaines. Actuellement, de nombreuses initiatives visent à renouer les fils qui les unissaient et à créer de nouvelles synergies entre Art et Recherche. C'est le cas du projet Voilées qui, associant recherche, création artistique et cinématographique dans une démarche commune, a l'ambition, en partant d'un point de cristallisation, d'ouvrir les perspectives et d'interroger les a priori.

Ce colloque est l'occasion de rendre compte de cette recherche action spécifique menée en Sciences de l'Information et de la Communication, mais aussi et surtout d'élargir la réflexion à l'ensemble des sciences sociales. Quelles sont les expérimentations, en cours ou à venir, mêlant Arts et Recherches qui permettent de mieux comprendre le lien social, de saisir ce que Jacques Rancière (2000) nomme « Le partage du sensible » dans une démocratie pluriculturelle où le vivre ensemble traverse de nombreuses tensions économiques, politiques et symboliques ? Ce colloque, international et pluridisciplinaire, s’efforcera donc de mettre en lumière des perspectives heuristiques ouvertes par les recherches-actions Arts et sciences en SHS.

Lire la suite : AAC - Colloque international Quand l'art dévoile les problèmes de société

AAC - Le « côté obscur » de la communication des organisations

Colloque international Org&Co
28-29 mars 2019 - Bordeaux, France
Avec le MICA (EA 4426), Université Bordeaux Montaigne
Le « côté obscur » de la communication des organisations

Événement labellisé par la SFSIC

Résumé de 5000 signes attendu pour le 5 novembre 2018

 

Depuis une vingtaine d’années, les recherches en sciences humaines et sociales, analysent la complexité des processus et comportements humains au travail, en tentant de s’éloigner d’une vision normative et positive de la vie au sein des organisations. Certains travaux, souvent d’orientation critique, ont notamment entrepris d’analyser des pratiques organisationnelles et managériales peu étudiées parce que problématiques, négatives ou contreproductives du point de vue des dirigeants, ou encore des pratiques négligées ou moralement condamnables. La métaphore du «dark side» ou du « côté obscur » des organisations, se diffuse dans des travaux de chercheurs anglo-saxons (par exemple Linstead et al., 2014 ; Glomb, Liao, 2003 ; Griffin et al., 2004). Ils interrogent le volet éthique des pratiques mais également la capacité des organisations à mener des démarches réflexives pour faire face à certains aspects de la vie au travail : violence, maltraitance, mensonge, mépris, incivilités, discriminations, etc.

Dans ce contexte, les dimensions proprement communicationnelles de ces phénomènes, voire certains processus communicationnels eux-mêmes, participent du développement de ce « côté obscur ». Là encore des approches critiques proposent des analyses, par exemple sur les tensions contemporaines entre assujettissement et reconnaissance dans le monde du travail (Heller, 2009, 2014 ; Heller, Huët et Vidaillet, 2013) ou encore sur les inégalités numériques (Granjon 2009, 2011). Mais les travaux du champ de la communication des organisations / organisationnelle s’avèrent relativement épars et laissent différentes zones d’ombre et angles morts sur ce thème particulier. Le prochain colloque Org&Co, accueilli par le MICA (EA 4426), propose donc d’observer, de décrire et de questionner ce que nous envisageons comme le « côté obscur » des organisations et/ou des communications qui les constituent. Il ouvre également un espace de réflexions pour interroger les épistémologies, approches et méthodes à adopter, les problématiques d’accès au terrain ou encore les enjeux éthiques autour des recherches sur ce thème

Lire la suite : AAC - Le « côté obscur » de la communication des organisations