SFSIC-Infos

AAA - Com et orga / Ages et générations

Appel à publication
REVUE « COMMUNICATION & ORGANISATION »
N°40, à paraître en juin 2012
ÂGES ET GÉNÉRATIONS : LA COMMUNICATION REVISITE SES PUBLICS

La recherche en Sciences de l’information et de la communication investit, par le prisme des médias, du marketing, des TIC, des ressources humaines dans l’entreprise ou encore des politiques publiques, les problématiques de l’âge, des cycles de vie et des générations. L’objectif de ce n°41 est d’ouvrir un champ de réflexion et d’analyse communicationnelle sur la question des publics de la communication, en mettant en lumière les similitudes et écarts entre les nouvelles et anciennes générations, entre la jeunesse et la vieillesse. Interroger la chaîne des générations, c’est réfléchir sur des articulations générationnelles qui consistent à croiser les appréhensions horizontales (culture des pairs) et verticales (culture des pères) dans toute analyse de pratiques communicationnelles. L’intérêt d’une telle approche est qu’elle permet de saisir les tendances culturelles des différents groupes sociaux constituant la société. Distinguer ce qui relève des « effets d’âge » ou/et « effets générationnels » sans oublier ce que l’on nomme « effet d’époque », c’est comprendre les évolutions culturelles d’une société. Crises du capitalisme, mutations familiales et démographiques, société individualiste et marchande, révolutions technologiques et allongement de la durée de vie, ambiance culturelle adolescentrique....autant d’aspects susceptibles de marquer une génération mais également de (re) interroger les cohabitations entre les générations. Marketing transgénérationnel, médias intergénérationnels, gestion des âges de la vie en entreprise, solidarité et cohésion sociales, ces domaines méritent d’être éclairés par le champ communicationnel, en parallèle des segmentations communicationnelles par âges et cycles de vie.

Nous attendons des contributions de différentes perspectives théoriques et disciplinaires amenant :
- Des analyses de problématiques permettant de mieux appréhender les enjeux conceptuels et scientifiques de la question des générations dans une optique communicationnelle.
- Des études de cas analysant des rapports de générations dans différents secteurs professionnels, culturels ou médiatiques.
- Des analyses de stratégies marketing ou médiatiques mettant en lumière les enjeux des segmentations par âges et des positionnements inter et/ou transgénérationnels.

Ces contributions pourront s’inscrire dans un des axes suivants :

- Ressources humaines, communication et organisation. Nous ne pouvons que constater la prégnance des études autour de l’emploi et du travail des seniors et des jeunes dans les organisations (Guillemard et Reguer, 2007 ; Le Rest, 2006). Peut-on parler d’une politique des âges en entreprise ? De cohabitation, de conflit, de crise, ou de transmission et continuité intergénérationnelle ? Quelle « nouvelle » communication interne d’entreprise face aux gestions des âges ? Doit-on et développe t-on une communication spécifique, notamment à destination des seniors ?
- Marketing et médias. Le marketing et les médias évoluent en proposant un intermédiaire entre une stratégie « one to one » (individualisation des publics rendue possible par le net notamment) et celle plus traditionnelle (les mass-médias pouvant représenter un lieu de partage et non une logique de niche). Quels sont les politiques marketing et positionnements générationnels, voire inter ou transgénérationnels, mis en oeuvre dans les organisations comme dans les médias ? Comment la segmentation économique, entretenue notamment dans l’univers médiatique, participe à la construction de frontières entre les générations, âges et cycles de vie concernés ? Cette segmentation génère-t-elle une ségrégation culturelle ? Si oui, de quelle(s) forme(s) ?
- Communication publique, institutionnelle. Chaque génération intéresse fortement les collectivités et/ou organisations publiques. La petite enfance et l’enfance, l’adolescence et la jeunesse, le 3ème et 4ème âge mobilisent la sphère publique. Face au défi du vieillissement de la population, émergent de nouvelles interrogations sur les solidarités publiques et les cohésions sociales et donc des initiatives intergénérationnelles. Quelles formes de communication et représentations sociales accompagnent ces pratiques ? Quels supports et contenus sont élaborés en direction de chaque public générationnel ? Comment les institutions choisissent-elles de s’adresser aux
différents âges et cycles de vie ?

CALENDRIER
- Remise de l’article complet : 15 octobre 2011
- Evaluation des articles : oct-nov 2011
- Remise de l’article définitif : 15 décembre 2011
- Publication : juin 2012

CONSIGNES DE RÉDACTION
- Titre de l’article : Times Roman 18
- Police du texte : Times Roman 11
- Sur une page de garde : Indiquer le titre de l’article, prénom et nom de l’auteur, grade,
université, laboratoire, adresse électronique et cinq mots clés.
- Longueur de l’article : 25 000 caractères maximum, espaces compris.
- Bibliographie non comptabilisée dans le nombre de caractères.

Les articles doivent être envoyés simultanément aux trois coordinateurs du numéro :

Myriam Bahuaud (MICA, Université du Havre)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Corinne Destal (MICA, Université Bordeaux3)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Agnès Pecolo (MICA, Université Bordeaux3)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

icon Com et orga - Ages et générations (16.98 KB 2011-09-18 09:45:43)

Journée d'études - Communication et espaces du religieux

Mise en place d’un réseau de recherche sur le thème

« Communication et espaces du religieux »

Première rencontre : journée d’études
le vendredi 4 mai de 9h à 17h, à l’Université Paris 13
(le programme sera publié ultérieurement)


L’objectif de ce réseau est de permettre aux chercheurs travaillant sur la communication en lien avec les religions ou le religieux d’échanger, de se lire, de partager des ressources, d’organiser ensemble des rencontres de recherche afin de contribuer au développement de ce champ de recherche en communication en France. Il s’agit dans un premier temps d’inviter à nous rejoindre des chercheurs travaillant déjà sur cette question et ayant déjà communiqué ou publié sur ce sujet.

Les mouvements religieux  développent des théories et des pratiques de la communication qui intéressent les sciences de l’information et de la communication (Sic). Historiquement, ces pratiques et ces théories sont restées toutefois peu abordées par les Sic, peut-être pour des raisons politiques, quand bien même des penseurs du signe et de la communication, à l’origine ou en marge des Sic (Roland Barthes, Michel de Certeau…), se sont préoccupés très tôt de la « signification » religieuse. La médiologie (notamment celle de Régis Debray), s’est, avec une approche spécifique, efforcée de traiter cette question.

Le but de ce réseau de recherche et de cette première journée d’étude n’est évidemment pas de constituer une doctrine de la communication religieuse, encore moins une méthodologie unique d’approche, mais de confronter, rassembler dans des espaces provisoirement communs, et de comparer nos recherches, qui peuvent relever de sous-champs spécifiques des Sciences de l’information et de la communication  , pour les enrichir et les éclairer, les différencier aussi, mutuellement. Ceci, en retour, pourrait enrichir les Sciences de l’information et de la communication de nouveaux objets, approches, théorisations et questionnements.

David Douyère, Stéphane Dufour, Odile Riondet
Labsic, Université Paris 13, Villetaneuse ;
Cimeos/Limsic, Université de Bourgogne, Dijon ;
Elico, Rectorat de Lyon, Lyon.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

icon Communication et espaces religieux (171.69 KB 2011-09-18 09:34:36)

Lire la suite : Journée d'études - Communication et espaces du religieux

Réseau de recherche : « Communication et espaces du religieux »

Mise en place d’un réseau de recherche sur le thème

« Communication et espaces du religieux »

Première rencontre : journée d’études
le vendredi 4 mai de 9h à 17h, à l’Université Paris 13

(le programme sera publié ultérieurement)



L’objectif de ce réseau est de permettre aux chercheurs travaillant sur la communication en lien avec les religions ou le religieux d’échanger, de se lire, de partager des ressources, d’organiser ensemble des rencontres de recherche afin de contribuer au développement de ce champ de recherche en communication en France. Il s’agit dans un premier temps d’inviter à nous rejoindre des chercheurs travaillant déjà sur cette question et ayant déjà communiqué ou publié sur ce sujet.



Les mouvements religieux développent des théories et des pratiques de la communication qui intéressent les sciences de l’information et de la communication (Sic). Historiquement, ces pratiques et ces théories sont restées toutefois peu abordées par les Sic, peut-être pour des raisons politiques, quand bien même des penseurs du signe et de la communication, à l’origine ou en marge des Sic (Roland Barthes, Michel de Certeau…), se sont préoccupés très tôt de la « signification » religieuse. La médiologie (notamment celle de Régis Debray), s’est, avec une approche spécifique, efforcée de traiter cette question.

Les questions de communication relatives aux espaces du religieux nous semblent recouvrir huit domaines :

1. les modes de communication et les pratiques d’information et de communication des religions ;
2. les signes produits par les groupes religieux dans leur activité liturgique ou de prière;
3. les approches théoriques de la communication proposées par les religions, lorsqu’elles font de la communication un objet proprement théologique ;
4. la manière dont les religions s’efforcent de théoriser l’échange, le dialogue, l’interrelation ;
5. la manière dont l’information et la communication sont mobilisées dans le cadre des relations institutionnelles des religions ou des mouvements religieux ;
6. la manière dont les religions pensent l’espace médiatique et leur intervention dans l’espace public ;
7. les pratiques communicationnelles ou de mise en visibilité de membres des organisations religieuses dans l'espace public ;
8. la manière dont les médias abordent les religions (la trace laissée par les religions dans l’espace public).

1. De l’imprimé au numérique, du journal à la télévision, de la radio aux sites de réseaux sociaux, les religions utilisent différents canaux ou médiums de diffusion de l’information et de communication, dans une grande diversité de langues…

2. Les religions produisent ou accompagnent leurs rites et leurs célébrations par un ensemble de signes destinés à manifester la présence divine, la mise en relation de Dieu, ou la communauté humaine rassemblée « devant Lui ». Elles peuvent également penser la prière ou l'adresse au divin, la louange comme « communication » avec le divin.

3. La communication n’est pas seulement un moyen, elle est aussi pensée par les religions. La question de la transmission fait en effet l’objet d’une élaboration théorique, renouvelée par l’intégration contemporaine de la question de la communication, portée par les sciences humaines et sociales. On peut parler dans certains cas d’une véritable théologie de la communication.

4. Les religions sont porteuses de pratiques relationnelles, qu’elles se sont efforcées de penser : les « relations justes » entre les individus, la nature de l’échange et du dialogue, la régulation des pratiques communicationnelles, l’accompagnement spirituel et les relations maître-disciple…

5. Les religions peuvent, se concrétisant dans des institutions, avoir à réguler et à organiser la diffusion de l’information et de la communication. Les modalités communicationnelles et informationnelles de ces institutions sont alors à interroger. Les institutions sont également porteuses de modalités relationnelles qui sont rendues visibles dans le langage, dans les textes et dans les modes d’expression des acteurs (par exemple, la règle monastique).

6. En découvrant les médias et en les utilisant, les religions se sont efforcées de penser l’espace médiatique afin d’y trouver leur place. Elles se sont alors souciées de formaliser le sens de la présence des médias dans l’espace public. La mobilisation de termes comme forum, agora, communication sociale est dans ce contexte très significative.

7. En se rendant visibles dans l’espace public, les groupes religieux communiquent leur présence, par le défilé, la prière publique, le chant, et parfois manifestent leur opposition à des phénomènes culturels qu'elles jugent inadéquats; ceci relève également d'une position communicationnelle. De même sont nombreuses les traces du religieux et des religions (architecture, art...) dans l'espace public.

8. Les religions sont enfin l’objet de discours médiatiques variés. La façon dont les médias abordent et présentent les religions constitue un champ d’investigation. L’évolution du traitement médiatique des phénomènes religieux, de la culture des journalistes sont dans ce cadre à étudier.


Ces questions, parfois bien étudiées en anthropologie et sociologie des religions, en histoire, ou en histoire de l’art, nous semblent devoir être investiguées aujourd’hui en Sciences de l’information et de la communication, à la suite des travaux de, notamment, R. Debray, D. Bougnoux, C. Abensour, J. Devèze, et quelques autres, car elles recèlent de fortes questions communicationnelles, qui peuvent enrichir les Sic autant que prolonger leur champ d’investigation.

Il ne s’agit pas ici de se limiter à une approche (sémiologie, approche socio-économique, socio-pragmatique, organisationnelle…), mais d’étudier les dimensions informationnelles et communicationnelles du religieux et de permettre aux Sic dans leur ensemble de s’approprier ces questions.

Au-delà des objets et de la réflexion sur la communication (théories du langage, de l’écriture, de l’image et de la communication, en présence ou à distance), c’est à une approche communicationnelle de ces questions que nous (nous) sommes invités : étudier les discours, signes, médiations, dispositifs socio-communicationnels qui disent l’opération religieuse, de façon pragmatique, sociale, ou théorique.



Le but de ce réseau de recherche et de cette première journée d’étude n’est évidemment pas de constituer une doctrine de la communication religieuse, encore moins une méthodologie unique d’approche, mais de confronter, rassembler dans des espaces provisoirement communs, et de comparer nos recherches, qui peuvent relever de sous-champs spécifiques des Sciences de l’information et de la communication , pour les enrichir et les éclairer, les différencier aussi, mutuellement. Ceci, en retour, pourrait enrichir les Sciences de l’information et de la communication de nouveaux objets, approches, théorisations et questionnements.




David Douyère, Stéphane Dufour, Odile Riondet

Labsic, Université Paris 13, Villetaneuse ;
Cimeos/Limsic, Université de Bourgogne, Dijon ;
Elico, Rectorat de Lyon, Lyon.


Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.,">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Quelques références de nos travaux relevant de ce domaine


Douyère, D. (2011), « La prière assistée par ordinateur », Médium, n°27, p. 140-154.

Douyère, D. (2011), “Communication: on being an angel, Incarnation and angelic communication in medieval Christian theology: modern reflections, starting with Thomas Aquinas's Summa Theologica”, trad. John Doherty, Communication and Critical / Cultural Studies, 8/2, p. 188-193
(http://www.informaworld.com/smpp/content~db=all~content=a937176644~frm=titlelink).

Douyère, D. (2010), « La communication sociale : une perspective de l’Eglise catholique ? Jean Devèze et la critique de la notion de ‘‘communication sociale’’ », Revue internationale de communication sociale et publique (RICSP), Uqàm, Montréal, n°3-4, p.73-86 (http://www.revuecsp.uqam.ca/numero/n3-4/pdf/RICSP_Douyere_2010.pdf).

Douyère, D. (2010), « Une organisation fondée pour communiquer : l’Ordre des frères prêcheurs (1215-1228) », Loneux, C., Parent, B. (dir.), Communication des organisations : recherches récentes, Paris, L’Harmattan, tome 1, p. 145-152.


Dufour, S. (2010), « Le culte en quête de signe. Une lecture de la campagne du "Denier de l'Eglise" », Communication & Langages, n°163, p. 17-28.

Dufour, S. (2005), « Les discours explicatifs dans les églises, un palliatif à la perte de culture religieuse ? », Communication & Langages, n°144, p. 77-88.

Dufour, S. (2005), « Le rôle de l'image dans la patrimonialisation et la consommation culturelle des édifices cultuels ? », Cahiers de Champs Visuels, n°1-2, p.351-378.

Dufour, S. (2004), « L'art contemporain dans les églises : le recours à la médiation écrite », Questions de communication, n°5, p.227-241.


Riondet, O. (2011), « Une lecture communicationnelle des textes de la doctrine sociale de l'Eglise », Actes du  colloque Management et Religions, EM Strasbourg, Université de Strasbourg.

Riondet, O. (2009), « Permanenţe şi evoluţii în gândirea lui Jürgen Habermas », Jurnalism şi Comunicare, n°4 ; trad. fr. « Permanences et évolutions de la pensée de Jürgen Habermas », http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00619136/fr/.

Riondet, O. (2009), « Emmanuel Levinas, le Livre et l’Autre », Bulletin des Bibliothèques de France, 54/2, p. 91-98.

Riondet, O. (2008), « Communication and religion », Revista romana de comunicare si relatii publice (Bucarest) 13, p. 103-108, trad. fr.  « La célébration communicationnelle », http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00153740.

Séminaire - Pratiques créatives sur internet

SÉMINAIRE « PRATIQUES CRÉATIVES SUR INTERNET »
2011-2012
Laboratoire « Communication et politique » C.N.R.S.

Durant l’année 2010-2011 les activités du séminaire « Pratiques créatives sur Internet » se sont portées sur l’analyse des modalités et des processus de création de différentes pratiques créatives (net art, littérature numérique, fansfictions, webséries, web création en BD, médiations numériques muséales…..).Cette année l’objectif du séminaire est d’interroger les pratiques créatives sur la question du genre et des interactions entre amateurisme et expertise.
Comment ces pratiques créatives infléchissent-elles les catégories génériques établies ? S’agit-il de création de genres, ou de genres en redéfinition ? Peut-on parler de transgressions, confusions,  détournements ou d’émergences génériques ? Des nouvelles formes d’expertise émergent et  s’ajoutent à celles de créateurs de genres reconnus ; les pratiques d’amateurs elles-mêmes créent de l’expertise.

Responsable : Brigitte Chapelain (Paris 13, LCP)
Coordinateurs : Aurélie Aubert (Paris 8, CEMTI, LCP), Brigitte Chapelain (Paris 13, LCP), Sandra Frey (Paris Ouest Nanterre, LCP) et Pierre –Louis Fort (Cergy Pontoise, CRTF,LCP) .

Les séances auront lieu le Lundi de 17 h à 19h30 à l’ I.S.C.C (Institut des sciences de la communication du C.N. R.S)
20 Rue Barbier du Mets
Paris 75013


Les quatre premières séances auront lieu :

•    Lundi 26 Septembre. Le film sur téléphone portable: un genre ?

Eloïse Villez (MA, History of films and visual médias Birbeck University,Paris7): « Les premiers longs métrages tournés avec téléphone portable ».

Benoît Labourdette (Réalisateur, producteur, fondateur et directeur du festival Pocket films) : « Le téléphone portable est-il l’avenir du cinéma ? »

•    Lundi 7 Novembre . Editions participatives et écritures collectives.

Laurent Loty  (CELLF 17e-18e, UMR 8599, CNRS et Université Paris Sorbonne-Paris IV) :
« Un roman de réseau de Véronique Taquin sur Médiapart : une expérimentation littéraire, éditoriale et interprétative -été 2011- ».

Wiliam Rejault (Écrivain, journaliste, Rédacteur en chef d’OFF TV): « Analyse et réflexions autour du premier roman feuilleton interactif sur i phone Le chemin qui menait vers vous-2010- »

•    Lundi 5 Décembre. Genre, écriture et web.

Alexandre Gefen (Maître de conférences en littérature française Bordeaux 3, TELEM, fondateur et coordinateur de Fabula.org) : « Genre et littérature de réseaux »(titre provisoire)

Et exceptionnellement

Vendredi 20 Janvier 2012 : La série revisitée par le web et les effets sur le genre série.
Le séminaire « Pratiques créatrices sur Internet » (LCP) et le réseau (SERIES) organisent  au laboratoire LCP du CNRS une journée consacrée au genre série avec interventions et tables rondes de professionnels et de chercheurs.

La date des  trois dernières séances auront lieu le Lundi et seront ultérieurement communiquées.
Elles porteront sur :
•    L’interactivité dans la définition des genres.
•    L’expertise des amateurs.
•    Les relations amateurs et professionnels.

Contact :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

AAC - Langage and communication at work

Fourth International Symposium on Process Organization
Studies
Theme: Language and Communication @ Work: Discourse,
Narrativity and Organizing
www.process-symposium.com
21-23 June 2012, Kos, Greece


Conveners:
François Cooren, Université de Montréal, Canada (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
Eero Vaara, Hanken School of Economics, Finland (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
Ann Langley, HEC Montreal, Canada (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
Haridimos Tsoukas, University of Cyprus, Cyprus & University of Warwick, UK
(Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

La date limite pour soumettre un résumé en anglais de 1000 mots est fixée au 31 janvier 2012.

icon Language and communication at work (29.43 KB 2011-09-15 08:51:11)

Evenement - ART LAB

ART LAB
Images numériques et art contemporain

Conférences et Exposition artistique :
Jeudi 22 et Vendredi 23 septembre 2011
Ville de LILLE – TOURCOING


Au FRESNOY - Studio national des arts contemporains – et au Pôle Images de Tourcoing, en articulation avec l’édition 2011 du Forum sur l'interaction tactile et gestuelle FITG. Organisation : Jean-Paul Fourmentraux, Yohann Roger, Nicolas Roussel, http://fitg11.lille.inria.fr  (Inscription libre et gratuite).
Avec le soutien du Pôle Images Nord Pas de Calais, de la MESHS de Lille et de l’ANR Praticables.

Programmation des conférences et commissariat de l’exposition artistique :

Jean-Paul FOURMENTRAUX  - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Maître de conférences à l’Université Lille 3 (laboratoire GERiiCO),
chercheur associé à l'EHESS Paris (CESPRA, UMR CNRS 8036)
http://cespra.ehess.fr/document.php?id=1188

icon ART LAB - Lille (424.46 KB 2011-09-15 08:42:04)

Lire la suite : Evenement - ART LAB

Parution - Savoirs romantiques

Savoirs romantiques
Une naissance de l’ethnologie

Collection EthnocritiqueS
Anthropologie de la littérature et des arts
Presses universitaires de Nancy, 2011, 354 p., 20 euros

www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100406150

Si l’ethnologie et l’anthropologie, avant de se constituer en savoirs spécialisés, ont une longue préhistoire, leur émergence véritable est justement située dans les parages de la philosophie des Lumières. Pourtant nous ressentons une affinité entre la curiosité ethnologique et un romantisme qui exalte les différences, exotiques et populaires, qui reconnaît la force poétique des langues et des traditions orales, qui fonde la modernité des nations sur des héritages de longue durée. Entre 1800 et 1850, l’expression de ces valeurs trouve chez les écrivains et les artistes, dont beaucoup sont encore des polygraphes heureux, des formes d’expression qui utilisent et parfois mêlent tous les genres: du traité de science morale au roman en passant parle récit de voyage et la recréation littéraire des poèmes et des récits de la tradition.

Cet ouvrage revisite ces rencontres entre un savoir qui s’affirme et un champ littéraire et esthétique qui se réoriente et se diversifie. Mais son horizon est plus vaste. Le romantisme ne se contente pas d’accueillir les aspects pittoresques de l’altérité, il situe ces curiosités intenses sur l’horizon d’une critique morale et politique de la modernité qui tiendra une place décisive dans la naissance de l’ethnologie au sens présent du terme. Le progrès, cette idée d’une perfectibilité continue de l’homme, cette croyance en une positivité nécessaire de l’évolution a un revers préoccupant: l’inéluctable disparition des vaincus, victimes de la marche vers le futur. Alors que toutes les sciences de la société naissent du souci de gérer et d’améliorer les sociétés proches, l’ethnologie prend en charge les condamnés et les oubliés, qu’ils soient d’ailleurs ou d’ici, elle leur reconnaît une égale dignité comme expression de la situation humaine. Tel est l’apport profond et mal compris du romantisme auquel l’ethnologie doit non seulement ses choix d’objet, ses méthodes et son éthique mais sa proximité foncière avec la littérature qui, pour une part, veille aussi sur ces ruptures du temps et fait sortir du silence ces apocalypses culturelles.


Premier volume d’une série vouée à la compréhension des relations entre la discipline ethnologique et les champs (littéraire, artistique, scientifique et politique) dans lesquels elle s’est inscrite, cet ouvrage conduit par Daniel Fabre et Jean-Marie Privat, rassemble les contributions de Noël Barbe, Jean-François Courouau, Daniel Fabre, Philippe Gardy, Philippe Martel, Jean-Marie Privat, Fañch Postic, Xavier Ravier, Claude Reichler et Claudie Voisenat.

Daniel Fabre est Directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris et enseigne à l’Université de Rome-Tor Vergata. Il a co-fondé le Centre d’anthropologie à Toulouse puis le Lahic (Laboratoire d’anthropologie et d’histoire de l’institution de la culture) à Paris. Ses travaux portent sur l’ethnologie des sociétés européennes, la question de « l’autre de l’art » et des transferts de sacralité entre religion, politique et culture, les usages contemporains du passé et enfin l’histoire sociale et épistémologique des savoirs anthropologiques.

Jean-Marie Privat, spécialiste d’ethnocritique de la littérature et d’anthropologie de la culture, est professeur de littérature française à l’Université Paul Verlaine - Metz. II est membre associé du LAHIC (Cnrs, Paris) et co-directeur du CELTED (Centre d’études linguistiques des textes et des discours, Metz). J.-M. Privat est aussi membre du comité de rédaction de la revue Ethnologie française (PUF, Paris) et des Cahiers de Littérature orale (Inalco, Paris).

icon Savoirs romantiques (1.04 MB 2011-09-15 08:28:36)

Parution - Questions de communication 19

Questions de communication
19 – 2011 – 418 pages – 20 euros

Annoncer la mort
Dossier coordonné et présenté par Alain Rabatel et Marie-Laure Florea


Alain Rabatel, Marie-Laure Florea
Re-présentations de la mort dans les médias d’information

Marie-Laure Florea
Dire la mort, écrire la vie. Re-présentations de la mort dans les nécrologies de presse

Françoise Hammer
Le faire-part de décès et la confrontation avec la mort

Adeline Wrona
La vie des morts : jesuismort.com, entre biographie et nécrologie

Sophie Pène
Facebook mort ou vif. Deuils intimes et causes communes

Benoit Lafon
Les funérailles télévisées. Confrontation distanciée à la mort et naissance de figures tutélaires.

Échanges
Béatrice Fleury, Jacques Walter
Interdisciplinarité, interdisciplinarités (2)

Jérôme Bourdon
L’interdisciplinarité n’existe pas

Jean-Paul Resweber
Les enjeux de l’interdisciplinarité

Laurent Vidal
La focale anthropologique : l’interdisciplinarité à travers la « fabrique » de la discipline

Notes de recherche
Igor Babou
Le déplacement : une dimension d’analyse et une modalité pour comprendre les relations entre nature, science et société

Frédérique Jankowski
Du terrain neutralisé aux espaces négociés. Approche interactionnelle des études éthologiques en milieu naturel

Yanita Andonova
L’atelier, l’opérateur et les TIC. De la justification aux figures de compromis

Matthieu Grossetête
Les classes sociales dans la communication publique. Les campagnes télévisuelles de prévention des accidents de la circulation (1999-2005)

Notes de lecture
Culture, esthétique
Histoire, épistémologie
Médias, journalisme
Sociétés
Nouvelles technologies

Livres reçus

Abstracts

-----------------------------
Questions de communication
Revue semestrielle à comité de lecture, publiée avec le soutien du Centre de recherche sur les médiations
(Université de Lorraine/Université de Haute-Alsace)
et avec le concours du Conseil Régional de Lorraine

Questions de communication bénéficie de la reconnaissance scientifique de l’INSHS du CNRS

Commande (en ligne) : www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100467220
Abonnement : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site : http://www.ques2com.fr
Rédaction : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rappel
18 (2010), Les non-usagers des TIC

Prochains dossiers
20 (2011) Evoquer la mort
21 (2012) La communication en 10 questions

icon Questions de communication 19 (870.1 KB 2011-09-15 08:23:04)

Parution - Le Moi et l'Autre

Le moi et l’autre
sous la direction de Laurence Denooz et Sylvie Thiéblemont-Dollet


Presses universitaires de Nancy, 2011, 260 p., 20 euros

Commander en ligne : http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100566390

Dans ce volume consacré aux altérités, le moi et l’autre se voient questionnés et revisités au prisme de nombreux supports (art, cinéma, enquêtes, expositions, littérature, médias, radio, textes théoriques, etc.). Les auteurs étudient selon leur discipline les processus et les raisons qui font que les différences revêtent plusieurs aspects et suscitent ou non des types de discrimination à partir de laquelle un individu ou une communauté se définissent une position identitaire, et ce au sein ou en dehors d’une normalité contextuelle.

Ces approches et analyses interdisciplinaires sont développées en quatre sections, « Éthique, espaces et altérité », « Écritures et altérités », « Altérités culturelles et artistiques » et « Identités et représentations de l’autre à soi ». Ainsi voit-on que les réflexions menées sur les identités souvent minoritaires rappellent la disparité des cultures et des points de vue, parfois juxtaposés et peu assimilables entre eux, mais qui peuvent tout à fait également donner lieu à des entremêlements intéressants et originaux.


Laurence Denooz, Professeure en littérature arabe contemporaine à l’Université Nancy 2 et à l’Université libre de Bruxelles, chercheuse au Centre littéraire Jean Mourot, est notamment l’auteure de recherches dans le domaine arabo-musulman sur la définition des identités individuelles ou collectives dans des contextes d’altérité culturelle, linguistique ou politique.

Sylvie Thiéblemont-Dollet, Professeure en sciences de l’information et de la communication à l’Université Nancy 2, chercheuse au Centre de recherche sur les médiations, est l’auteure de plusieurs travaux sur la communication interculturelle et sur les mobilisations collectives en relation avec les questions de l’immigration et leur médiatisation.

icon Parution - Le Moi et l'autre (1.37 MB 2011-09-15 08:14:10)

AAC-Communiquer dans un monde de normes

Colloque international

Roubaix (France)

7 - 8 - 9 mars 2012

Communiquer dans un monde de normes

L’information et la communication
dans les enjeux contemporains de la "mondialisation"

 

Ce colloque co-organisé par l’Association Internationale de Communication (ICA), le Groupement d’Études et de Recherches en Information et Communication (GERIICO) et la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication (SFSIC), s’inscrit dans le format des « regional conferences » de l’ICA. Programmée à Lille les 7 et 8 mars 2012, cette première édition française vise à développer les relations scientifiques des chercheurs en information et communication représentés par l’ICA sur les cinq continents.

 

1. Thématique

L'unification, l'interconnexion et l'homogénéisation, relatives et partiellement fantasmées, des technologies de communication ont créé l'image d'un monde de normes technologiques et communicationnelles partagées, voire évidentes. La promesse d'un partage démocratique universel de l'information et de la culture par la technologie du réseau numérique se concrétise paradoxalement en grande partie dans la promotion d'un modèle communicationnel et gestionnaire univoque. Parallèlement, la diversité culturelle et linguistique reste une caractéristique principale de l'humanité. Le conflit, armé ou économique, est plus que jamais d'actualité. Ses dommages collatéraux concernent autant les êtres humains que leur environnement. Dans le même temps, une représentation de l'espace humain partagé comme “marché” sert de référence aux négociations, transactions et communications légitimées par l'espace médiatique, les grandes organisations et, dans une certaine mesure, les représentations ordinaires. Les médias dominants sont porteurs d'une culture communicationnelle consensuelle. Même si leur espace d'autorité est plus restreint techniquement, culturellement et géographiquement qu'ils ne le prétendent, leur légitimité est peu contestée. En effet, la contestation peine à les investir, conservant un statut marginal voire parfois d'alibi.

=> Téléchargez l'appel complet : icon AAC-Communiquer dans un monde de normes (158.44 KB 2011-06-19 10:01:50)

 

Lire la suite : AAC-Communiquer dans un monde de normes