Publications

Parution - Les masques de la convergence

Les masques de la convergence - Enquêtes sur sciences, industries et aménagements

Editions des Archives Contemporaines, sous la direction de Bernard Miège et Dominique Vinck, 396 pages. 20 auteurs

Parmi les auteurs (SIC) des contributions : Marie-Christine Bordeaux, Philippe Bouquillion, Pascal Clouaire, Jean Caune, Olivier Galibert,  Valérie Lépine, Fabienne Martin-Juchat, Bernard Miège, Philippe Quinton, Hélène Romeyer


Le projet intellectuel de cet ouvrage est d’abord de revenir sur les significations de la convergence, mot valise et argument rhétorique qui circule à la fois dans les milieux académiques et politico-industriels. Le discours de la convergence, en effet,  tantôt se réfère à un vaste mouvement de rapprochement des différentes disciplines scientifiques et des régimes de recherche, tantôt se présente comme un phénomène d’hybridation voire de confusion des techniques rendue possible soit par la numérisation, soit par la manipulation de la matière et du vivant à l’échelle nanométrique. Il se donne à voir comme une interprétation fluctuante (depuis 3 décennies) mais toujours englobante.
Comment éviter ces travers, ces méconnaissances et ces approches triviales ? En faisant appel aux ressources des sciences humaines et sociales et en saisissant la question de la convergence à partir d’une série de situations concrètes, tirées de la dynamique et des pratiques à l’œuvre entre disciplines scientifiques, domaines technologiques et dans leurs liens avec diverses sphères d’activité (enseignement, vulgarisation, art, politiques locales, etc.). L’objectif est de questionner l’évidence qui caractérise habituellement les discours sur la convergence. Ces discours mêlent des sens disparates, évolutifs et performatifs, d’où l’idée de jeux de masques. L’évocation du masque, ne vise pas a priori à dénoncer d’éventuelles manipulations, mais entend au contraire aider à comprendre les ressorts du jeu des acteurs en présence, jeux de langage, jeux d’image mais aussi jeux de stratégie, où la construction des discours et la communication occupent une place importante pour donner du sens et façonner des agencements d’acteurs et de leurs activités. De tels jeux sont complexes et multiples, raison pour laquelle nous avons retenu plusieurs terrains d’enquête.

Issu d’un séminaire tri-annuel où les enquêtes et contributions ont fait l’objet de discussions et de confrontations serrées, l’ouvrage réunit 20 auteurs, membres ou rattachés à 2 laboratoires grenoblois : GRESEC (Sciences de l’Information Communication, Université Stendhal) et PACTE Politique - Organisations (UMR Cnrs).


Parution : Les masques de la convergence - Enquêtes sur sciences, industries et aménagements

Les masques de la convergence -

Enquêtes sur sciences, industries et aménagements

aux Editions des Archives Contemporaines,

sous la direction de Bernard Miège et Dominique Vinck, 396 pages. 20 auteurs

Le projet intellectuel de cet ouvrage est d’abord de revenir sur les significations de la convergence, mot valise et argument rhétorique qui circule à la fois dans les milieux académiques et politico-industriels. Le discours de la convergence, en effet, tantôt se réfère à un vaste mouvement de rapprochement des différentes disciplines scientifiques et des régimes de recherche, tantôt se présente comme un phénomène d’hybridation voire de confusion des techniques rendue possible soit par la numérisation, soit par la manipulation de la matière et du vivant à l’échelle nanométrique. Il se donne à voir comme une interprétation fluctuante (depuis 3 décennies) mais toujours englobante.

Comment éviter ces travers, ces méconnaissances et ces approches triviales ? En faisant appel aux ressources des sciences humaines et sociales et en saisissant la question de la convergence à partir d’une série de situations concrètes, tirées de la dynamique et des pratiques à l’œuvre entre disciplines scientifiques, domaines technologiques et dans leurs liens avec diverses sphères d’activité (enseignement, vulgarisation, art, politiques locales, etc.). L’objectif est de questionner l’évidence qui caractérise habituellement les discours sur la convergence. Ces discours mêlent des sens disparates, évolutifs et performatifs, d’où l’idée de jeux de masques. L’évocation du masque, ne vise pas a priori à dénoncer d’éventuelles manipulations, mais entend au contraire aider à comprendre les ressorts du jeu des acteurs en présence, jeux de langage, jeux d’image mais aussi jeux de stratégie, où la construction des discours et la communication occupent une place importante pour donner du sens et façonner des agencements d’acteurs et de leurs activités. De tels jeux sont complexes et multiples, raison pour laquelle nous avons retenu plusieurs terrains d’enquête.

Issu d’un séminaire tri-annuel où les enquêtes et contributions ont fait l’objet de discussions et de confrontations serrées, l’ouvrage réunit 20 auteurs, membres ou rattachés à 2 laboratoires grenoblois : GRESEC (Sciences de l’Information Communication, Université Stendhal) et PACTE Politique - Organisations (UMR Cnrs).

Parmi les auteurs (SIC) des contributions : Marie-Christine Bordeaux, Philippe Bouquillion, Pascal Clouaire, Jean Caune, Olivier Galibert, Valérie Lépine, Fabienne Martin-Juchat, Bernard Miège, Philippe Quinton, Hélène Romeyer


Parution - Médias et médiations culturelles

Médias et médiations culturelles au Luxembourg

sous la direction de Marion Colas-­Blaise et Gian Maria Tore

Textes en langue française
192 pages, 150 x 240 mm
Reliure à l’anglaise
ISBN 978-2-87954-250-8

22,00 €


Les directeurs de cet ouvrage, Marion Colas-­Blaise et Gian Maria Tore, sont tous les deux enseignants­ chercheurs à l’Université du Luxembourg. Marion Colas­-Blaise est spécialisée en sémiotique littéraire et visuelle ainsi qu’en linguistique. À ce titre, elle a dirigé notamment « Identités. Incursion tunisienne dans les lettres luxembourgeoises », « Le sens de la métamorphose » et « La question polyphonique ou dia­logique en sciences du langage ». Gian Maria Tore est sémioticien et expert en communication et en art.
Il codirige la revue internationale « Signata – Annales des sémiotiques » et organise, avec la Cinéma­thèque de Luxembourg, l’« Université populaire du cinéma ».

L’ouvrage s’attelle à expliquer en quoi la notion de médiation permet de comprendre les mécanismes à la base de la création et de la diffusion de la culture vivante. Véritable radiographie de la scène médiatique et culturelle du pays, le livre « Médias et médiations culturelles au Luxembourg » atteste, analyse et évalue une réalité actuelle tout en envisageant une projection dans l’avenir.

« Médias et médiations culturelles au Luxembourg » est publié dans la collection Openscience. Cette nouvelle collection des Éditions Guy Binsfeld offre une tribune aux publications scientifiques et se veut ouverte aux différentes disciplines de la science et de la recherche.


Commande en ligne :

http://www.editionsguybinsfeld.lu/book/m%C3%A9dias-et-m%C3%A9diations-culturelles-au-luxembourg


Parution - Revue Communication

Revue Communication

La revue Communication, publiée au département d'information et communication à l'Université Laval (Québec) annonce la mise en ligne du second numéro de son volume 29 (www.openedition.org/2083).

Ce numéro est consacré au centenaire du quotidien montréalais Le Devoir. Fondé le 10 janvier 1910 par Henri Bourassa, l'un des objectifs du journal est « d'appuyer les honnêtes gens et de dénoncer les coquins ». Ce quotidien indépendant est devenu aujourd'hui un journal de référence pour la classe politique, de quelque tendance.

Nous annonçons par la même occasion l'inscription de la revue au Directory of Open Access Journals (DOAJ).

Fiche de la revue (Communcation) sur le site du DOAJ:(http://www.doaj.org/doaj?func=openurl&genre=journal&issn=11893788)

Informations sur le DOAJ (en anglais): http://www.doaj.org/doaj?func=loadTempl&templ=about

Le prochain numéro aura pour thème « Communication, média et santé »


Publication MTO'2011

Les Presses des Mines ont le plaisir d'annoncer la publication de :

TIC et innovation organisationnelle

Journées d'étude MTO'2011

Pierre-Michel RICCIO et Daniel BONNET

Cet ouvrage rend compte des travaux proposés par des chercheurs et des experts, au cours de la troisième édition des journées d'études du Management des Technologies Organisationnelles, organisées par la Chambre Professionnelle du Conseil Languedoc-Roussillon, le Groupe Sup de Co Montpellier Business School et l'École des Mines d'Alès les 17 et 18 mars 2011.

Ces travaux soulignent l'enjeu du Management des Technologies Organisationnelles pour les entreprises et les organisations. Ils montrent comment celui-ci opère sur la combinaison originale des innovations et contribue à l'ouverture des modèles d'innovation.

La première partie de l'ouvrage donne carte blanche à des membres du Comité Scientifique pour initier le débat. La deuxième partie présente la sélection des meilleurs textes qui ont fait l'objet d'une communication par leurs auteurs au cours de ces journées, au carrefour des sciences de gestion, des sciences de l'information et de la communication et des sciences et technologies de l'information et de la communication. La troisième partie est dédiée aux communications valorisant un retour d'expérience d'experts ou de professionnels.

Pierre-Michel RICCIO est ingénieur du conservatoire national des arts & métiers, diplômé en management et docteur en sciences de l'information et de la communication de l'université de Montpellier, habilité à diriger les recherches de l'université de Marseille. Il est aujourd'hui enseignant-chercheur / responsable opérationnel du centre de recherche LGI2P de l'Ecole des mines d'Alès à Nîmes.

Daniel BONNET a été directeur-associé d'un cabinet de conseil, au sein duquel il intervenait sur des missions de stratégie marketing, de stratégie commerciale, et de management stratégique; Il a créé le Cabinet IRTEO (Ingénierie et Recherche sur la Transformations des Organisations).Daniel Bonnet est Docteur en Sciences de Gestion, et chercheur-associé à l'ISEOR (Université Jean-Moulin
Lyon 3).

Caractéristiques de l'ouvrage :
- ISBN 978-2-911256-70-7
- Format 16 x 24
- 322 pages broché, noir et blanc
- Prix 45 euros

Contact :
PRESSES DES MINES
01 40 51 93 17
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Franc-maçonnerie : pour en finir avec les marronniers

Le n°32 de la revue MédiaMorphoses propose un dossier sur les liens entre Franc-maçonnerie et médias, coordonné par Céline Bryon-Portet, Maître de conférences HDR à l'Université de Toulouse, et intitulé "Franc-maçonnerie : pour en finir avec les marronniers"...

Sommaire :

  • - Introduction : "Franc-maçonnerie et médias, un nouvel enjeu ?", par Céline Bryon-Portet
  • - Entretien avec Michel Maffesoli : "L'histoire d'un fantasme"
  • - "Une image déformée ?", par Roger Dachez
  • - "Communiquer : une bataille à gagner", par Pierre-Yves Beaurepaire
  • - "Communiquer : opportunité ou menace ?", par Céline Bryon-Portet
  • - "Le secret : une illusion médiatique", par Marcel Bolle de Bal
  • - "E-révolution : vers la transparence ?", par Jiri Pragman

Lien vers le n°32 de MédiaMorphoses 

Parution : Le Matin. Une presse d’argent et de chantage (1884-1944)


Vient de paraître 

Dominique Pinsolle, Le Matin. Une presse d’argent et de chantage (1884-1944),

préface de Christian Delporte,

  • Presses Universitaires de Rennes, 2012, 354 p.



Ce livre retrace l’histoire du journal Le Matin à partir de sources jusque-là inexploitées. Le Matin, un des plus importants journaux français de la première moitié du XXe siècle, est à la fois le premier quotidien « à l’américaine » lancé en France (en 1884) et le premier titre à reparaître sous l’Occupation. Dès le départ dirigé par un affairiste sans scrupules, il devint très rapidement une feuille de chantage et un organe corrompu largement discrédité. Au-delà du cas particulier, ce livre entend poser la question de la liberté de la presse en régime capitaliste.

Sommaire 

L’échec commercial d’une feuille vénale (1884-1897)

  • L’éphémère Matin américain (1884-1885)
  • L’officine d’Edwards (1885-1890)
  • L’impossible redressement (1890-1897)

Une « Grande Puissance » (1897-1914)

  • L’entrée dans la cour des « Grands » (1897-1903)
  • « L’infatigable serviteur de l’intérêt public » (1903-1914)
  • Le règne de l’Empereur de la Maison rouge (1903-1914)

Un pouvoir vacillant (1914-1932)

  • La fin de l’« âge d’or »
  • Bunau-Varilla « plane » : un patron de presse aveuglé par ses obsessions
  • La tentation de la radicalisation

Déclin et dérive politique (1932-1944)

  • Effondrement financier et dérive vers l’extrême droite (1932-1940)
  • La collaboration (1939-1944)

Parution : Interfaces numériques n°1

Interfaces numériques est une revue scientifique internationale spécialisée dans le design numérique, sous la direction des Éditions Lavoisier et de *designers interactifs*.
Co-dirigée par Benoît Drouillat, Président de l’association *designers interactifs*, et Nicole Pignier, enseignant chercheur au Centre des recherches sémiotiques de Limoges, la revue souhaite créer un dialogue entre les professionnels du design numérique et les chercheurs en sciences humaines (sciences de l’information et de la communication, anthropologie, sociologie, sémiotique, histoire de l’art, philosophie, …).
L’objectif est de traiter les problématiques du design numérique avec une ouverture pluridisciplinaire réelle qui soit utile aux professionnels.
Comment, en effet, mieux intégrer le design numérique à la stratégie de développement des organisations, et ce, dans tous les secteurs d’activité ?

PREMIER NUMÉRO

Dossier : de l’interactivité aux interaction(s) médiatrice(s)

Comment les usages des interfaces interactives matérielles proposés par les concepteurs d'interfaces graphiques de sites, d'applications façonnent-ils notre expérience des contenus ainsi que notre relation à autrui ?
Ce premier numéro d'Interfaces numériques souhaite explorer une piste à propos des objets numériques TIC à écran. Celle du couplage interfaces
interactives matérielles et graphiques dans les domaines de l’information
et de la communication. En quoi et comment les interfaces graphiques
conçues pour des interfaces matérielles peuvent-elles fonder des relations
spécifiques entre l’usager et l’information et/ou autrui ?
Ce dossier d'Interfaces numériques propose une approche pluridisciplinaire, interdisciplinaire pour préciser les enjeux sémiotiques, socio-culturels, sociétaux que les usagers, au coeur du processus, vivent, dont ils font l'expérience via les interfaces numériques à écran lors des pratiques documentaires, ludiques, communicationnelles, éducatives, politiques, artistiques, commerciales et publicitaires.

Lire la suite : Parution : Interfaces numériques n°1

e-Dossier de l’Audiovisuel

Vient d’être mis en ligne:
Le e-Dossier  de l’Audiovisuel “Education aux cultures de l’information”, piloté par Divina Frau-Meigs, Eric Bruillard et Eric Delamotte, vient de paraître et est disponible à :
http://www.ina-sup.com/ressources/dossiers-de-laudiovisuel/les-e-dossiers-de-laudiovisuel/e-dossier-leducation-aux-cultures

Parution : C&L - L’indépendance éditoriale : approches internationales

Communication & langages n°170, décembre 2011

L’indépendance éditoriale : approches internationales

NecPlus, 2011.

Issn : 03361500.

Dossier "L’indépendance éditoriale : approches internationales", coordonné par Bertrand Legendre.

Trois ans après la publication d’un premier dossier consacré à l’indépendance éditoriale (Communication & langages, 156, juin 2008), l’actualité des débats professionnels semble ne plus accorder la même importance que naguère à cette question. Le numérique occupe désormais très largement les esprits aux prises avec la recherche de modèles d’affaires, avec les enjeux juridiques liés à la numérisation des fonds et aux contrats d’auteurs, et avec les avancées technologiques (formats, interopérabilité, systèmes de protection et de paiement…).

Pour autant, il suffira de se souvenir des grandes opérations menées il y a une dizaine d’années par le groupe Vivendi pour se convaincre de la relation directe entre le développement du numérique et la question de l’indépendance.

Celles-ci avaient fini de mettre en évidence le passage à un contexte résolument international qui appelait à dépasser une approche de la question limitée à la situation française. C’est l’ambition à laquelle veut contribuer ce second dossier en s’intéressant à la conception et aux réalités de l’indépendance dans quatre environnements géographiques, politiques et linguistiques très différents : l’Amérique latine, la Grande-Bretagne, la Belgique et l’Italie.

 

Luc Pinhas

« Indépendance éditoriale et défense de la bibliodiversité en Amérique latine »

Barbara Bechelloni

« L’édition indépendante en Italie »

Sophie Noël

« Indépendance et édition politique en Grande-Bretagne.

Le cas de quelques éditeurs "engagés" »

Tanguy Habrand

« Indépendances éditoriales, dépendance territoriale. Scènes de l’édition indépendante en Belgique francophone »

 

Varia

Fausto Colombo

« La génération internet n’est plus ce qu’elle était »

William Spano

« L’agenda d’une rédaction de presse écrite »

Caroline Courbières

« Stéréotypage et artifice documentaires »

Caroline de Montety

« Les figures de Bouddha comme promesses d’un "nirvâna commercial" »

 

Responsables : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.%20&%Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Emmanuël Souchier & Yves Jeanneret

 

http://necplus.eu/

 

Adresse : Celsa 77 rue de Villiers 99200 Neuilly-sur-Seine