Publications

Parution - Entreprise et sacré

Vient de paraître :

Entreprise et sacré
Regards transdisciplinaires

Sous la direction
de Pascal LARDELLIER (CIMEOS-3S) et Richard DELAYE (PROPEDIA)

Hermès-Lavoisier

icon Couverture Entreprise et sacré (73.84 KB 2012-12-04 14:08:04)

Alors que l’actualité nous rappelle que la religion fait son « grand retour » dans l’entreprise, une lecture profonde tend à prouver que le sacré est en fait un élément structurant de la sphère économique et sociale.
Sécularisées en apparence, les entreprises sont en réalité chargées de manifestations du sacré qu'elles assument plus ou moins. Les rites, les mythes, les valeurs religieuses ainsi que maints préceptes normatifs expriment, directement ou indirectement, leur inhérente sacralité.
Par delà d'exigeants questionnements théoriques, cet ouvrage contient des études de cas mettant en contexte de manière parfois inattendue la présence du sacré dans les organisations et les institutions, et plus largement dans les rapports sociaux. Au fil des parties et des chapitres, sont questionnées la définition du sacré, les multiples formes qu'il emprunte, ainsi que ses finalités, plus particulièrement dans la sphère des organisations.
Le sacré est plus que jamais partout présent dans nos sociétés, et il y exerce une influence immense. Il est indéniable que le dirigeant qui occulte cette dimension fragilise son organisation. C'est ce que tous les textes rassemblés dans ces pages rappellent. 


SOMMAIRE :

Exergue : Pascal BRUCKNER et Gérard LEMARIÉ, philosophes

Introduction : Pascal LARDELLIER et Richard DELAYE

1. Transmissions des valeurs et des connaissances, liens intergénérationnels
Yves ENREGLE, PROPEDIA / Stéphane DUFOUR, 3S-CIMEOS  
1.    Sylvie THOMAS (CIMEOS-3S) « La dimension sacrée dans l’enseignement artistique »
2.    Arnaud DELANNOY (Université Rouen, NIMEC), « Les représentations du sacré chez les jeunes »
3.    Gilles BRACHOTTE (Université de Bourgogne), « Natifs du numérique versus immigrants du numérique : un lien social intergénérationnel reconfiguré par les dispositifs ? »
4.    Yves GUIHENEUF (ESG Guadeloupe), « De la fracture intergénérationnelle à la rupture de l’engagement chez les professionnels de santé »

2. Le sacré face à l’emploi et à l’éthique
Luc BOYER, Université de Dauphine / Stéphane BOUDRANDI, CHERPA
1.    Jean-Yves HAMIOT, Karine MERLE (IDRAC Lyon) « Le sacré dans la relation d’emploi »
2.    Claudine BATAZZI (Université de Nice ), Pascal LARDELLIER (Université de Bourgogne ),  « Des préoccupations humanistes pour des dirigeants en quête d’éthique : une nouvelle figure du charisme ? »
3.    Michel JORAS (Paris-Dauphine), « L’éthique de l’entreprise, désacralisation en cours »
4.    Françoise BERNARD (Aix-Marseille Université), « Entreprise et environnement : enjeux et questions autour d’une perspective de ré enchantement »

3. Territoires et diversité des sacrés
Jean-Marie PERETTI, ESSEC/ Jean-Jacques BOUTAUD, Université de Bourgogne
1.    Adrian MIHALACHE (Université polytechnique de Bucarest),  « Elle était une foi… Pratiques religieuses dans le cyberespace »
2.    Hélène DOUNAEVSKY, Françoise ALBERTINI (Université de Corte), « Maïdan, un modèle d’organisation sacrale de l’expérience rituelle collective »
3.    Marcienne MARTIN (laboratoire Oracle) « Sacralité et territoires tabous analysés à l’aune du concept de pouvoir »

4. Entreprise et sacré, ruptures et identité (s)
Richard DELAYE, PROPEDIA, LARA / Françoise BERNARD
1.    Luc BOYER (Université de Paris Dauphine), « Pouvoir régulier et pouvoir séculier »
2.    Jamila ALAKTIF (SESAM), Gildas BARBOT (Université de Grenoble), Françoise de BRY (Propedia), « Entreprise et religion : quels rapports ? Quels apports ?  Une étude des liens entre marketing et religion »
3.    Philippe TROUVE  (ESC Clermont), « Accompagner les remaniements identitaires des encadrements de proximité grâce à l’anthropologie des rituels de passage »

5. Les rites et les rythmes dans les organisations
Pascal LARDELLIER, Université de Bourgogne / Céline LE CORROLLER,  3S-CIMEOS  
1.    Isabelle LE BIS et Anne-France KOGAN, « De la confession à l’entretien individuel »
2.    Odile RIONDET (Rectorat de Lyon), « De la parole aux actes dans la prise de décision, analyse du lien entre hymnes et prise de décision »
3.    Lorrys GHERARDI (Université de Nice), « Une nouvelle forme de sacralisation dans une nouvelle culture organisationnelle hybride »

6. Le sensoriel et le sacré
Raphaël LIOGIER,  CHERPA/ Fabrice DURU, PROPEDIA
1.    Daniel MOATTI (Université de  Nice), « Sacralisation, désacralisation et resacralisation de la parole officielle »
2.    Stéphane DUFOUR et Jean-Jacques BOUTAUD (Université de Bourgogne, CIMEOS-3S), « Le sacré et son terroir : de la communication des maisons de champagne »
3.    Martine SIGAL, « Entre révélation et expansion, une vision managériale du sacré »

7. Marketing, storytelling et mythes
Claudine BATAZZI, Université de Nice, I3M, Pascal LARDELLIER, Université de Bourgogne, CIMEOS-3S
1.    Max POULAIN (IAE Caen), Olivier BADOT (ESCP Europe), « Les fonctions de la spiritualité dans le commerce »
2.    Jacques ARNOULD (CNES), « Des cierges pour Ariane, les pratiques religieuses de la conquête de l’espace »
3.    Anne PARIZOT (Université de Champagne Ardenne), « Bibendum semper vivat »
4.    Cne Vassishtasaï RAMANY BALA POUBADY et Cne Laurent FAURE, « Sacrifice militaire : du mythe à la réalité »

Post-face par Haïm KORSIA,
Aumônier général israélite de l’armée de l’air


Parution - La parité en questions

Virginie Julliard

"De la presse à Internet : la parité en questions" 

Hermès Lavoisier

Présentation de l'ouvrage :
Comment une revendication féministe telle que la parité est-elle médiatisée ? Cet ouvrage expose le rôle joué par les médias dans la construction du problème de la sous-représentation des femmes en politique, dans l'orchestration du débat public et dans la sanction de l'action publique que ce problème suscite. Il établit les liens entre la manière dont le débat sur la parité s'est déroulé et la construction du genre en politique et étudie l'influence des dispositifs de communication sur cette dernière. De la presse à Internet : la parité en questions s'appuie sur une analyse de corpus variés (presse d'information générale, presse féminine, monographies autobiographiques ou sites web de campagne) pour étudier le déploiement de la parité dans l'espace public. Il considère à la fois les aspects langagiers, sociaux et techniques de ce déploiement.

L'auteure :
Virginie Julliard est maîtresse de conférences à l'université de technologie de Compiègne. Ses recherches portent sur la médiatisation des problèmes publics, la structuration des débats publics, la construction du genre et les dispositifs d'écriture numérique.

Plan de l'ouvrage :
Introduction.
Chapitre 1. La construction médiatique d'un problème : la persistance des inégalités entre les sexes en politique.
Chapitre 2. Le remodelage politique des arguments de la parité par le gouvernement Jospin.
Chapitre 3. Les enjeux stratégiques de la réforme constitutionnelle dans la presse.
Chapitre 4. D'une arène spécialisée à l'arène médiatique : l'altération du débat féministe.
Chapitre 5. L'arène médiatique : espace de sanction de l'action politique et de fixation du sens.
Chapitre 6. L'usage politique du genre à l'ère du numérique : la présidentielle de 2007.
Conclusion.
Annexes.
Bibliographie.
Index.


Parution - Le temps des médias

Le Temps des Médias "Amour toujours...."

La SPHM (Société pour l'histoire des médias) publie le dix-neuvième numéro de sa revue Le Temps des Médias, dirigée par Christian Delporte, directeur du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines et professeur à l’UVSQ.
Son dossier, sous la direction de Jamil Dakhlia et Géraldine Poels, doctorante au CHCSC, s’intitule : Amour toujours…

Sexy, l’amour ? Eternelle source d’inspiration pour les artistes, les philosophes et les moralistes, il séduit aussi les médias.
De l’invention du marivaudage au boom des sites de rencontres, ce dossier montre combien ces derniers sont impliqués dans les transformations historiques de l’amour, par leur rôle dans la constante reconfiguration des liens entre sentimentalité, sexualité et conjugalité : ils traduisent l’évolution des sensibilités et des pratiques amoureuses, se font, dans certains cas, instances de prescription et de censure - au nom de la religion ou de l’ordre social et s’offrent en outre comme des auxiliaires potentiels face aux incertitudes du cœur.
Plus spécifiquement, ce sont les « médias de l’amour » qui sont interrogés : romans roses, presse de charme, sites dédiés, émissions de radio (libre antenne) ou du petit écran (télé-réalité). Tous ces supports mettent en jeu une instrumentalisation commerciale de l’amour et sont ainsi rendus responsables d’un certain désenchantement des relations sentimentales. Mais ils révèlent des besoins spécifiques à l’individu contemporain, soumis à des injonctions contradictoires dans sa quête de l’épanouissement affectif et disent aussi que la démarche de séduction est avant tout une recherche de soi.
Géraldine Poels est agrégée d’histoire, ATER à l'UVSQ et doctorante au CHCSC.

Le Temps des Médias. Revue d’histoire n°19 Dossier "Amour toujours..." sous la direction de Jamil Dakhlia et Géraldine Poels Automne 2012 • 296 pages • ISBN : 978-2-36583-387-5 • 25 €.

Contact éditeur :
Frédéric Durand Tel 01 46 34 42 32. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lire la suite : Parution - Le temps des médias

Parution - Sociologie des usages

La sociologie des usages : continuités et transformations

sous la direction de Geneviève Vidal

Traité des sciences et techniques de l’information

Hermes Science Publications – Lavoisier, 2012

Interroger la sociologie des usages, dans un contexte d’intensification des technologies de l’information et de la communication et de banalisation des études d’usages, souvent réduites à l’accumulation de données chiffrées ou qualitatives, malgré la richesse des travaux, tel est l’objectif de cet ouvrage. Ce champ de recherche a produit des connaissances tant sur l’appropriation sociale des innovations techniques, sur les détournements, contournements, que sur l’insertion de nouveaux usages dans les pratiques préexistantes et leurs significations.

L’ambition de l’ouvrage, qui rassemble des chercheurs auscultant les enjeux scientifiques, politiques, économiques et les pratiques numériques, est de poser les éléments d’un débat sur la recherche contemporaine sur les usages. Une mise à distance de la notion d’usage, une réflexion critique relative aux méthodologies et à l’approche socio-politique sont ainsi engagées.

Grâce aux regards des huit contributeurs, Dominique Carré, Éric George, Guillaume Latzko-Toth, Françoise Massit-Folléa, Florence Millerand, Christian Papilloud, Françoise Paquienséguy, Geneviève Vidal, l’invitation à poursuivre le débat sur la sociologie des usages, en termes de continuités et de transformations, ouvre sur des perspectives de recherche sur les usages des TIC.

 256 pages – ISBN 978-2-7462-2577-0

http://www.lavoisier.fr/livre/h2577.html


Parution - Usages mobiles de l'information

Parution  numéro 3/2012 de « Documentaliste – Sciences de l’information »


Au cœur de ce nouveau numéro, vous trouverez un dossier intitulé « Usages mobiles de l’information : les techniques au défi des usages », coordonné par Georges André Silber, président et directeur de la R&D, Luxia SAS.
Autrefois anecdotique, l’usage mobile de l’information est aujourd’hui prédominant. Cette rupture technologique est porteuse de nombreux défis concernant les technologies, la conception des logiciels et des services et, au bout de la chaîne, les utilisateurs et leurs usages.
Comment les professionnels de l’information peuvent-ils investir cette nouvelle modalité d’accès à l’information ? Quels services proposer à leurs usagers et sous quelle forme ? Car rien ne serait plus vain que de proposer, sur ces supports mobiles, une réplique exacte de sites web déjà existants.
Ce sont quelques-unes de ces interrogations qui sont à l’origine de ce dossier. À travers différents éclairages et points de vue, il espère faire découvrir la richesse de ce marché des applications mobiles et les opportunités qui peuvent s’offrir pour les professionnels de l’I&D.

Outre les rubriques habituelles, vous pourrez y lire également une étude d'Hélène Prost et Joachim Schöpfel sur « Les périodiques francophones dans le domaine information, communication et documentation. Une étude empirique ».

Vous trouverez le sommaire de ce numéro et toutes autres informations sur le site de l’ADBS à l’adresse http://www.adbs.fr/revue-docsi-volume-49-n-3-septembre-2012-dossier-usages-mobiles-de-l-information-les-techniques-au-defi-des-usages-123364.htm

Nous vous rappelons que nos abonnés ont accès à la version pdf de la revue sur le site de l’Adbs ( www.adbs.fr/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-75413.htm?RH=REVUE&RF=REVUE ). Pour les non-abonnés, plusieurs solutions sont proposées : achat au numéro sur le site de l’Adbs ( www.adbs.fr/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-acquerir-un-numero-44024.htm?RH=REVUE ) ou sur le portail Cairn.info ( www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information.htm) ; acquisition des articles en pay per view sur Cairn.info (au format pdf ou html).


Parution : La sociologie des usages : continuités et transformations

La sociologie des usages : continuités et transformations
sous la direction de Geneviève Vidal

Traité des sciences et techniques de l’information
Hermes Science Publications – Lavoisier, 2012


Interroger la sociologie des usages, dans un contexte d’intensification des technologies de l’information et de la communication et de banalisation des études d’usages, souvent réduites à l’accumulation de données chiffrées ou qualitatives, malgré la richesse des travaux, tel est l’objectif de cet ouvrage.

Ce champ de recherche a produit des connaissances tant sur l’appropriation sociale des innovations techniques, sur les détournements, contournements, que sur l’insertion de nouveaux usages dans les pratiques préexistantes et leurs significations.

L’ambition de l’ouvrage, qui rassemble des chercheurs auscultant les enjeux scientifiques, politiques, économiques et les pratiques numériques, est de poser les éléments d’un débat sur la recherche contemporaine sur les usages. Une mise à distance de la notion d’usage, une réflexion critique relative aux méthodologies et à l’approche socio-politique sont ainsi engagées.

Grâce aux regards des huit contributeurs, Dominique Carré, Éric George, Guillaume Latzko-Toth, Françoise Massit-Folléa, Florence Millerand, Christian Papilloud, Françoise Paquienséguy, Geneviève Vidal, l’invitation à poursuivre le débat sur la sociologie des usages, en termes de continuités et de transformations, ouvre sur des perspectives de recherche sur les usages des TIC.


256 pages – ISBN 978-2-7462-2577-0
http://www.lavoisier.fr/livre/h2577.html

Parution - Saint Simon

Saint-Simon
Première édition critique intégrale

PUF

icon Saint Simon (3.05 MB 2012-11-09 09:36:16)

Parution - Analyser les discours institutionnels

Alice KRIEG-PLANQUE
Analyser les discours institutionnels

éditions Armand Colin
238 pages
17,60 euros
parution : 31 octobre 2012
ISBN : 978-2200278625
http://www.armand-colin.com/livre/426753/analyser-les-discours-institutionnels.php

Quatrième de couverture :

Analyser des discours émanant de partis politiques, d’associations, d’organisations publiques ou privées demande des compétences, des concepts et des méthodes précises et solides. Dans cet ouvrage, l’auteure expose les catégories d’analyse utiles qu’elle illustre à l’aide de nombreux exemples, éclairant les enjeux politiques et sociaux contemporains des déclarations politiques, textes journalistiques, documents administratifs, prises de parole publiques, supports de communication… Au fil des chapitres, l’étudiant apprend ainsi à poser un regard spécifique sur les textes et les énoncés pour repérer différents types d’implicites (présupposés, sous-entendus…), identifier les équivoques d’un discours (phénomènes de flou et d’ambiguïté), ou encore saisir les stéréotypes langagiers (slogans, formules, phraséologie…). Ce livre s’adresse en particulier aux étudiants des différentes sciences humaines et sociales qui ont besoin d’appréhender la dimension discursive des objets sur lesquels ils travaillent.

Alice KRIEG-PLANQUE, docteure en sciences du langage et maîtresse de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris-Est Créteil (UPEC), membre du Céditec (EA 3119) a publié plusieurs ouvrages dans le domaine de l’analyse des discours politiques, médiatiques et institutionnels.

Parution - Diriger et encadrer autrement

Frederik Mispelblom Beyer
Avec Catherine Glee
Diriger et encadrer autrement
Théoriser ses propres stratégies alternatives

icon Diriger et encadrer (33.83 KB 2012-10-12 12:09:44)

Parution - ADBS Document numérique

« Le document numérique à l'heure du web de données ». Séminaire INRIA, 1er au 5 octobre 2012

Editions de l'ADBS


L’ouvrage
Ne serions-nous pas en train d'assister à l'éclosion du web sémantique ? Le paysage informationnel poursuit en effet une mutation qui nous conduit à interroger à nouveau la nature même du document : où commence-t-il, où finit-il ? Et d'ailleurs finit-il vraiment ? Quelles en sont les frontières constitutives ? Pour cela, il nous faut comprendre l'environnement dans lequel il évolue désormais : le web de données.

À l'occasion du séminaire IST proposé par l'Inria en 2012, des contributions de spécialistes de disciplines diverses sont ici réunies pour nous aider à clarifier différentes notions qui se croisent et se confondent parfois (web sémantique, web de données, linked data...) et nous permettre d'appréhender ce qui forge et structure aujourd'hui un « document », dans ses aspects tant techniques que sémantiques, sans oublier les dimensions sociétales et juridiques.

Ainsi posé, le document apparaît bien comme une pièce de ce gigantesque ensemble de données. À tel point que l'on peut se demander si, à l'heure du web de données, les professionnels de l'information ne se mesurent pas plutôt à des « ressources » qu'au seul traitement de « documents ».

Les auteurs
Coordonné par Lisette Calderan, Pascale Laurent, Hélène Lowinger et Jacques Millet (Inria), cet ouvrage rassemble des contributions de Nathalie Aussenac-Gilles (IRIT), Emmanuelle Bermès (Centre Pompidou), Stéphane Crozat (UTC), Nicolas Delaforge (Inria), Fabien Gandon (Inria), Antoine Isaac (Europeana et VU University Amsterdam), Lionel Maurel (BDIC et S.I.Lex), Alexandre Monnin (IRI et Inria), Valérie Peugeot (Orange Labs et association Vecam), Gautier Poupeau (Antidot) et Jean-Michel Salaün (ENS Lyon).

Présentation et sommaire détaillé à l’adresse http://www.adbs.fr/le-document-numerique-a-l-heure-du-web-de-donnees-seminaire-inria-1er-au-5-octobre-2012-122420.htm