Publications

Parution - "Grandir Connectés" de Anne Cordier, chez C&F Éditons.

Parution - "Grandir Connectés" de Anne Cordier, chez C&F Éditons.


Cet ouvrage, susceptible d’intéresser parents, enseignants et professionnels de l’information, est le résultat de plusieurs années d'investigations auprès d'adolescents (11-18 ans), confrontés à l'information et aux environnements numériques au quotidien. En allant à la rencontre de ces adolescents (auxquels la parole est donnée tout au long de ces pages), que les ! discours sociaux qualifient couramment de "digital natives", j'ai cherché à saisir et comprendre leur rapport à l'information, à internet, aux outils d'information-communication. Des adolescents qui ont confié leurs habitudes informationnelles et leurs perceptions de l'activité informationnelle. Des adolescents dont j'ai tenté d'observer et interroger les pratiques et les imaginaires.
 


Le livre est dès à présent disponible à la vente. (site C & F Editions, site Decitre, Site Amazon : MarketPlace).
Plus d'informations sur : http://cfeditions.com/grandirConnectes/
Vous pouvez aussi évidemment en effectuer la commande auprès de votre librairie préférée.

 


Parution - H2PTM 15 Le numérique

H2PTM'15

Le numérique à l'ère de l'Internet des objets, de l’hypertexte à l’hyper-objet

Coordonnateurs : Imad Saleh, Valérie Carayol, Sylvie Leleu-Merviel, Luc Massou, Ioan Roxin, François Soulages, Adeline Wrona, Manuel Zacklad et Nasreddine Bouhaï

Collection Systèmes d'information, web et société

ISTE Editions

452 pages - Octobre 2015

http://iste-editions.fr/products/le-numerique-a-lere-de-linternet-des-objets-de-l-hypertexte-a-l-hyper-objet

Sommaire : H2PTM 15 Sommaire


Des premiers hypertextes et hypermédias reliés par de simples liens au web collaboratif et social via des « architectures participatives », Internet et le web n'ont cessé d'évoluer pour aboutir au web sémantique et plus récemment au web des objets. Cette évolution du web des informations au web des objets engendre davantage de champs à explorer par les sciences de l'information et de la communication. Elle renouvelle les enjeux de ces nouveaux bouleversements technologiques et numériques, qui passent notamment par la densification vers un monde « hyperconnecté ». Les usagers attendent des objets communicants qu’ils répondent à leurs besoins plus exigeants en matière de services, de communication et d'information.

Cet ouvrage regroupe l’ensemble des communications de la treizième édition de la conférence internationale H2PTM’15.


La communication transparente. L'impératif de la transparence dans la communication des organisations.

« La communication transparente. L’impératif de la transparence dans la communication des organisations », Catellani A., Crucifix A., Hambursin C., Libaert T. (dir.), Presses universitaires de Louvain, 2015.

L’ouvrage

La notion de transparence pénètre largement la construction comme la circulation des objets et des pratiques signifiantes de nos sociétés. De ce foisonnement de « transparence » dans plusieurs domaines (politique, économique, social, culturel), ce volume considère d’abord ce qui concerne les organisations et leur communication. L’organisation, qu’elle soit marchande, non marchande, politique ou publique, doit rendre poreux et transparents ses frontières et ses non-dits, dans l’objectif espéré de garantir la confiance de ses parties prenantes externes et internes. Ce volume explore différentes manifestations et variantes de cet impératif de transparence en communication organisationnelle, en proposant des analyses d’auteurs scientifiques et professionnels de divers pays et continents. Cette notion est analysée comme objet de discours (communication sur la transparence) et comme processus (la transparence de la communication), en mobilisant des approches et concepts multiples afin d’offrir des clés de lecture innovantes d’un phénomène complexe.

Les auteurs

Avec les contributions de Hakim Akrab, François Allard-Huver, Françoise Bernard, María José Cantalapiedra González, Marianne Chouteau, Bernard Dagenais, Valentyna Dymytrova, Amaia Errecart, Samuel Goëta, Lionel Groetaers, Leire Iturregui Mardaras, María del Mar Rodríguez González, Marta Matias, Georgete Medleg Rodrigues, Eleni Mouratidou, Leire Moure Peñín, Isaac Nahon-Serfaty, Céline Nguyen, Anne Parizot, Anne Piponnier, Joseph Pirson, Yonnel Poivre-Le Lohé, Oliver Raaz.


Parution - A la recherche des publics populaires

À la recherche des publics populaires (1). Faire peuple / Looking for Popular Publics (1). People Making

sous la direction de Jamil Dakhlia

Editions universitaires de Lorraine, 2015, 218 p.

Que deviennent les publics populaires en ce début de xxie siècle?

Tandis que l'éclatement des modèles culturels et/ou de consommation semble annoncer la fin des « masses », les usages de l'internet brouillent la division entre producteurs et consommateurs de contenus et suggèrent un élargissement de la participation « profane » aux propositions politiques, artistiques ou informationnelles. De même, en une convergence remarquable, la téléréalité, le people et les réseaux sociaux sacralisent la vox populi à coups de votes SMS ou en ligne, de like et de quantification de la visibilité. Enfin, les révolutions du « Printemps arabe » en 2011, qui se sont faites dans la rue et, pour une part et de façon inédite, sur les réseaux sociaux, ont porté l’attention de l’opinion internationale non seulement sur le pouvoir des foules mais sur celui des publics politiques et des communautés numériques.

Prenant acte de toutes ces évolutions marquantes, le colloque international du Centre de recherche sur les médiations À la recherche des publics populaires/Looking for Popular Publics visait à vérifier, par une approche interdisciplinaire, si la notion de « public populaire » était toujours pertinente, voire éclairante, en sciences sociales.

Dans Faire peuple/People Making, l’enjeu est de cerner les stratégies de constitution de publics populaires: quelles instances peuvent avoir intérêt à convoquer ce type de publics, dans quelles circonstances et avec quels objectifs? Comment étudier certains dispositifs d’« appel au peuple »? Et surtout, quelle portée politique, sociale ou culturelle accorder aux différentes mobilisations des publics populaires?

Jamil Daklia, ancien membre du CREM (maître de conférences HDR à l'UL), est professeur à l'université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle.

Commander : http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100337430


Parution - Le livre numérique au présent

Le livre numérique au présentPratiques de lecture, de prescription et de médiation Sous la dir. de : Fabrice Pirolli Editions Universitaires de Dijon Peu à peu, le livre numérique trouve sa place dans le paysage culturel français. Au-delà des prédictions et des supputations esquissant un futur hypothétique, le livre numérique peut dorénavant être considéré « au présent » : il est aujourd’hui enraciné dans les pratiques courantes d’un nombre croissant d’usagers. Mais au-delà des chiffres et des indicateurs économiques, qu’en est-il réellement ? Quelles pratiques – de lecture, de médiation, de prescription – se développent ou sont réinterrogées par le numérique ? Comment particuliers et professionnels du livre, de la documentation ou de l’éducation abordent-ils cette évolution ? Autant de questions traitées dans cet ouvrage au moyen d’approches théoriques mais également pragmatiques issues de travaux originaux de chercheurs français. Avec des contributions de : Françoise Paquienséguy, Christian Robin, Claude Poissennot, Benoît Epron, Mathilde Miguet, Louis Wiart, Fabrice Pirolli, Philippe Poirrier.


Parution - Expressions et pratiques créatives

Expressions et pratiques créatives numériques en réseaux

Dir. Brigitte Chapelain

Annonce: Expressions et pratiques créatives numériques en réseaux

Parution - Immersivité de l'art

Immersivité de l’art
Interactions, Imsertions, Hybridations

Anaïs Bernard, éd.

Paris, L’Harmattan, Mouvement des Savoirs, 2015, 270 p.


http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=47352

Cet ouvrage rassemble les actes du Colloque international Les Arts Immersifs – Interactions, Imsertions, Hybridations des Corps Pluriels, qui s’est déroulé le 25 juin 2014, au Musée Aquarium de Nancy. Il propose une réflexion collective sur la représence du corps dans et à travers différents types de dispositifs. En effet, les arts immersifs accomplissent un engagement supplémentaire, sollicitant la profondeur du corps de l’activant par empathie, extase ou encore vertige. Invité à vivre pleinement l’expérience spatio-temporelle qui s’offre à lui, ce dernier redéfinit sa place au sein même du dispositif artistique et/ou écologique. Ainsi, l’immersivité implique un passage de l’immersion jusqu’à l’incorporation du corps qui se voit modifié de l’intérieur, par une activation de son vivant par retour de feedback. Cette immersivité des corps sera présentée en quatre axes, que ce soit à travers des dispositifs volontaires ou grâce à des émersions involontaires produisant de manière inconsciente des sensations, impressions, affects, images d’un nouveau genre.


Contributeurs : Bernard ANDRIEU, Anaïs BERNARD, Ariane BOURGET, Ghislaine CHABERT, Aëlla-Fatia DJEMANI, Florian GAITE, Lucile HAUTE, Roland HUESCA, Jacques IBANEZ BUENO, Eduardo KAC, Frédéric LEBAS, Rosalie LEBLANC HOULE, Françoise LEJEUNE, Yann MINH, Petrucia Da NOBREGA, Etienne PERENY, Lilyana PETROVA, Mattia Scarpulla,SEYRAL, STELARC, Marc VEYRAT, Marion ZILIO.

Parution - Les nouveaux paradigmes du visuel

À perte de vue
Les nouveaux paradigmes du visuel

Sophie Raux et Daniel Dubuisson (éds)

 

Comité éditorial : Gil Bartholeyns, Sophie Chauvin, Yann Coello, Jean-paul Fourmentraux, Laurent Grisoni, Martial Guédron

paru en avril 2015
édition française
17 x 24 cm (broché)
448 pages (128 ill. coul et 36 ill. n&b)

http://www.lespressesdureel.com/ouvrage.php?id=2761&menu=

Une approche pluridisciplinaire inédite des Visual Studies.

Cet ouvrage est le fruit d'une expérience originale et novatrice qui a été menée dans le cadre du Réseau Thématique Pluridisciplinaire « Visual Studies – Les nouveaux paradigmes du visuel » initié par l'Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS entre 2010 et 2012. Plusieurs spécialistes (psycho-cogniticiens, historiens de l'art, informaticiens, sociologues, artistes, spécialistes de la communication et de la muséologie) ont été invités à présenter non seulement leur conception, mais aussi les bases théoriques de leur approche des phénomènes visuels. Ont été retenus, dans une acception aussi large que possible de ceux-ci, les mécanismes physiologiques de la vision humaine, la production et les fonctions sociales des artefacts visuels (vêtements, photographies, images, œuvres d'art...), la communication visuelle (journalisme, musées), mais aussi les ressources et outils numériques les plus récents utilisés par la création artistique contemporaine. En outre, une grande attention a été apportée aux questions nouvelles que posait cette approche pluridisciplinaire inédite. Ces grandes orientations commandent la division en quatre chapitres de cet ouvrage : enjeux théoriques et épistémologiques ; construction culturelle et sociale du visuel ; perception, cognition, communication ; sciences et technologies de l'art et des médias.

Textes de Thierry Baccino, Brice Follet & Olivier Le Meur, Gil Bartholeyns, Samuel Bianchini, Manuel Charpy, Sophie Chauvin, Yann Coello, Didier Courbet & Marie-Pierre Fourquet-Courbet, Isabelle Decobecq, Laurent Desombre & Yves Mineur, Pierre-Olivier Dittmar, Neli Dobreva, Daniel Dubuisson, Célia Fleury, Jean-Paul Fourmentraux, Annie Gentès, Thomas Golsenne, Lucie Goujard, Martial Guédron, Charlotte Guichard, André Gunthert, Thomas Hurtut, Yves Jeanneret, Solène Kalénine, Zoï Kapoula, Anne Lafont, Audrey Leblanc, Sylvie Leleu-Merviel, Isabelle Paresys, Marie Peng, Sophie Raux, Christophe Renaud, Laurent Sparrow

Parution - Histoire(s) de l'internet

Histoire(s) de l’Internet
Coordonné par
Tiphaine Zetlaoui

Revue CIRCAV n°24
ISBN : 978-2-343-06079-8 • avril 2015 • 226 pages • Prix éditeur : 22 euros

Annonce de parution : Histoire(s) de l'internet

Parution - Identités numériques

Identités numériques
Expressions et traçabilité

Jean-Paul FOURMENTRAUX (dir.)

http://www.cnrseditions.fr/communication/7094-identites-numeriques.html
http://www.iscc.cnrs.fr/spip.php?article2064


CNRS Editions - Les Essentiels d’Hermès - 21/05/2015
ISBN : 978-2-271-08702-7 - Format : 12 x 19 cm

À l’ère d’Internet, l’expression de nos identités numériques est prise en porte-à-faux. D’un côté, l’invention par les citoyens-internautes de nouvelles modalités d’expression et de revendications identitaires, individuelles et collectives sont susceptibles de renforcer le lien social et l’existence démocratique. D’un autre côté, la propension de contrôle de ces identités à des fins économiques et politiques s’accroît via la captation, la fidélisation et la traçabilité des profils. Répression et surveillance de nos comportements numériques semblent plus que jamais d’actualité.

Comment maîtriser ses identités numériques ? Peut-on être personne sur le réseau ? Peut-on effacer ses traces ? Que faire de tous nos mots de passe et identifiants ? Ce volume des Essentiels d’Hermès propose de mettre en lumière les ressorts et dilemmes de la présence en ligne et de l’« être ensemble », ou autrement dit de la communication à l’ère numérique.

Auteurs : Michel ARNAUD, Franck BEAU, Dominique CARDON, Alexandre COUTANT, Oriane DESEILLIGNY, Milad DOUEIHI, Olivier ERTZSCHIED, Jean-Paul FOURMENTRAUX, Emmanuel KESSOUS, Sonia LINVINGSTONE, Giovanna MASCHERONI, Louise MERZEAU, Maria Francesca MURRU, Marc PARMENTIER, Jacques PERRIAULT, Bénédicte REY.