Appel à communication

Revue COMMUNICATION & MANAGEMENT *

Numéro thématique

Codirigé par :

Denis BENOIT, Pr. Université Montpellier 3

Isabelle COMTET, MC. Hdr. Université Lyon 3

Ewan OIRY, Pr. ESG - UQAM

Numéro coordonné par : Sandrine CHASSIGNEUX, MC. Associée, Université Lyon 3

AVIS DE PROLONGATION : 15 octobre 2017

TIC, RH et organisations : que reste-t-il à la relation (humaine) ?

VOIR AAA COMPLET en PJ


Appel à contribution: Exploration de la nature hybride et des phénomènes d’hybridation des organisations

Numéro coordonné par Sophie Del Fa (Université du Québec à Montréal), François Lambotte (Université catholique de Louvain) et Consuelo Vásquez (Université du Québec à Montréal).

Ce numéro thématique de Recherches en communication propose d'explorer les phénomènes d'hybridation organisationnelle à partir d'une perspective communicationnelle. L'hybridité, en biologie, traite du croisement des espèces et de la double nature des choses[1]. Au sens figuré, l'hybridité se dit de quelque chose de mal défini, de flou. De nature expérimentale, accidentelle, mais rarement volontaire, l'hybridation, comme processus, fait émerger des choses dont l'état est disparate, étonnant voir monstrueux[2].

Lire la suite : AAC - Exploration de la nature hybride et des phénomènes d’hybridation des organisations

 

   APPEL A COMMUNICATION

 

« MEDIAS EN CAMPAGNE ELECTORALE »

Colloque UCO Nantes, les 23 et 24 novembre 2017

 

Dans un contexte de défiance vis-à-vis des partis politiques1, de dénigrement du travail des journalistes et de la montée en puissance des réseaux sociaux2, ce colloque vise à interroger le rôle des médias et les spécificités (ou non) du travail des professionnels de la communication politique et des journalistes en période de campagne électorale.

 

L’abstention record enregistrée à l’occasion des dernières élections législatives vient confirmer l’état de défiance vis-à-vis du personnel politique (éloignement des arènes politiques, brouillage idéologique, affaires politico-financières, « dérives » de la communication politique, etc.). Ce phénomène mesuré depuis plusieurs années par des instituts de sondages (on peut citer par exemple, le Baromètre de la confiance politique3), concernait particulièrement des couches populaires4, il s’étend aujourd’hui à certaines fractions politisées de la population.

 

Ce rejet croissant des élites politiques s’accompagne, dans le même temps, d’une attraction de plus en plus forte pour un discours « anti-système ». La volonté de certains candidats de s’afficher « hors système » tend à les amener à se confronter aux médias, voire à dénigrer le travail journalistique. Déjà en 2012, pendant la campagne pour l’élection présidentielle française, les journalistes ont été pris pour cible par certains adhérents : on se souvient de ces images des journalistes - R. Elkrief et T. Arnaud - qui couvrent pour BFM TV la campagne de N. Sarkozy, se faisant cracher dessus par les participants au meeting du candidat UMP à Toulon5. Avant cet épisode, la journaliste M. Turchi de Mediapart avait déjà déposé plainte contre X pour agression lors du meeting de N. Sarkozy au Trocadéro6. Ce climat de tension s’est accentué à la fin de la campagne, certains partisans de l’UMP accusant les médias d’être de connivence avec le PS, donnant majoritairement une mauvaise image de la droite. Interrogé sur Europe 1 sur l'incident avec BFM TV, N. Sarkozy s'était dit « désolé », tout en estimant que certains pouvaient être « exaspérés par l'intolérance et le parti pris » et il avait poursuivi en soulignant un potentiel déséquilibre de traitement entre la gauche et la droite : « La presse est libre. Je n'ai jamais attaqué la presse. Je dis simplement que lorsqu'il y a un certain systématisme, il y a certains (...) qui considèrent que l'équilibre n'est pas forcément toujours respecté. »7.

Lire la suite : AAC - Médias en campagne électorale




Laboratoire Médiation, Information, Communication, Arts (MICA)
Axe Communication, Organisations et Société (COS)
Université Bordeaux Montaigne        

Appel à articles pour le numéro 54 – Décembre 2018        

Pratiques de la communication et Big data
Enjeux multiples pour les organisations
 


L’étude du European Communication Monitor (ECM) organisée par l’EUPRERA (Zerfass, et al., 2016) présente l’évaluation empirique d’une sélection de défis actuels abordée en explorant les Big data, les algorithmes en communication, les influenceurs actifs sur les réseaux sociaux, les savoir, savoir-faire et savoir-être des professionnels de la communication.

Si l’on en croit les 2710 professionnels de la communication qui ont participé à cette étude, la collecte massive de données est en passe de transformer notablement la pratique des relations publiques. Le phénomène des Big Data est devenu en quelques années seulement un enjeu majeur au niveau mondial pour les organisations qui les collectent et les exploitent, mais il l’est tout autant pour les individus dont les traces sont suivies, répertoriées, analysées et croisées que pour les institutions qui ont pour objectif de réguler les systèmes d’information et de protection de la vie privée.

Lire la suite : AAC - Pratiques de la communication et Big data

 

Appel à articles en continu (« varia »)

 

Communication & professionnalisation

 

Communication & professionnalisation publie des travaux entourant les différentes dynamiques de la professionnalisation des communicateurs (communicant). Ces dynamiques peuvent être abordées selon différentes perspectives (sociologiques, éthiques, déontologiques, critiques, économiques, organisationnelles), mais également au travers des différentes pratiques professionnelles (communication interne, communication marketing, relations publiques, communication numérique, communication médiatique, communication politique, management de la communication).

Lire la suite : AAC - Resiproc - Varia