Publications

Communication et délibération de L. MONNOYER-SMITH

Communication et délibération

Enjeux technologiques et mutations citoyennes

Laurence MONNOYER-SMITH


Dans un contexte politique de crise de la représentation et de défiance des citoyens vis-à-vis des élites, comment penser une communication démocratique ? Réinventer de nouvelles médiations politiques suppose de reconsidérer le rôle du citoyen en lui reconnaissant une part plus active dans les processus de prise de décision. Cette aspiration à la participation se manifeste aujourd’hui à travers des dispositifs délibératifs variés recourant notamment aux technologies de l’information et de la communication.

Cet ouvrage propose d’explorer ces nouvelles formes de médiation politique à l’aune des théories habermassiennes de la délibération. En sortant de l’opposition stérile entre technique et culture, il montre que les nouveaux « objets politiques » sont les symptômes d’une revendication expressive et participative qu’il reste encore à intégrer dans nos systèmes représentatifs.

Comment, dès lors, capter ces revendications émergentes, les agréger et les organiser dans des dispositifs de débat publics variés ? Tels sont les enjeux traités dans cet ouvrage.


L’auteur

Laurence Monnoyer-Smith est professeure en sciences de l’information et de la communication à l’université de technologie de Compiègne. Spécialiste reconnue en démocratie électronique, elle est l’auteur de nombreux articles internationaux sur ce sujet.

 

==> Télécharger le bon de commande :  icon Communication et délibération de L. MONNOYER-SMITH (113.13 kB)

 


Publication : Circav N° 21 " télévision et justice"

 

 

Bonjour, je vous prie de bien vouloir trouver l'annonce de publication du numéro 21 des Cahiers du Circav consacré aux relations entre la télévision et la justice.@font-face

 

TÉLÉVISION ET JUSTICE

Coordonné par

Marie-France Chambat-Houillon

Yannick Lebtahi

 

ISBN : 978-2-296- 11811-9 ; Prix éditeur : 28,50€

 

Ce vingt et unième numéro de la revue CIRCAV a pour objectif d’explorer les relations entre deux institutions majeures : la justice et la télévision. Comment se construisent ces relations ? Que nous apprennent-elles de la justice, de la télévision et plus généralement de la société ? Un constat historique s’impose : à la télévision, la justice n’est pas seulement présente dans les émissions d’information. Elle a envahi le divertissement dès les années 1950, et plus récemment, les séries fictionnelles. Fiction et sérialisation constituent aujourd’hui des voies de contestation esthétiques de l’institution judiciaire. Ce que fait la télévision de la justice et la justice de la télévision : voilà ce dont il est question. En complément des réflexions des chercheurs, nous avons associé celles des professionnels de la procédure judiciaire dont le point de vue décentré permet de mieux rendre compte de l’intrication des enjeux pour chacune de ces institutions.

 

 

Lire la suite : Publication : Circav N° 21 " télévision et justice"

Espace Public Contemporain - B. Miège

Considéré depuis les cités grecques et les Lumières comme indissociable du fonctionnement des régimes démocratiques ou de l’avancée de la démocratie, l’espace public est en permanence le lieu de controverses et de beaucoup d’incompréhensions. C’est une notion qui divise, autant les responsables politiques, les publicistes que les universitaires. Faut-il la réduire aux (nouveaux) espaces de sociabilité, à la scène politique ou même aux espaces urbains, favorisant les échanges ? Ou s’organise-t-elle toujours autour du débat public, de l’échange argumenté d’idées et de leur publicisation ?

Cette dernière option est celle de l’auteur qui rediscute les fondements de la notion ; dans ce but s’il prend appui sur les propositions successives de Jürgen Habermas, il les critique et s’efforce de les prolonger. L’auteur fait également appel aux méthodes d’enquêtes et de recherche des sciences sociales, et donc à des travaux de terrain pour mettre en correspondance l’espace public, ou plutôt les espaces publics, avec des mutations contemporaines. Enfin, il montre combien il est important, du point de vue réflexif mais aussi dans l’action, de distinguer les espaces publics partiels, qu’il qualifie de sociétaux, de l’espace public politique.
Avec les contributions de Roger Bautier et d’Hélène Romeyer.

Annonce de cette parution :

icon Espace Public Contemporain - B. Miège (237.6 kB) 


Quand la santé devient médiatique

Quand la santé devient médiatique
Les logiques de production de l’information dans la presse
Dominique Marchetti

 

Quelques mots sur l’ouvrage

Cet ouvrage cherche à comprendre les logiques de production de l’information dans les médias « grand public » à travers l’exemple du traitement des questions de santé.
En s’appuyant sur une longue enquête, l’auteur décrit comment l’information de santé est l’objet d’enjeux non seulement scientifiques mais aussi et surtout économiques, politiques et journalistiques. En effet, ce type d’information était étroitement contrôlé depuis les années 1950 par les autorités médicales et une poignée de journalistes spécialisés. Elle est aujourd’hui davantage soumise aux lois ordinaires de la production de l’information.
La montée des affaires médicales et de l’information pratique atteste du poids grandissant des considérations journalistiques, politiques et plus encore économiques. Le basculement s’est opéré à partir des années 1970 et surtout 1980 au cours desquelles la santé a pris une place croissante dans les médias, notamment en raison de « nouveaux » risques sanitaires potentiels ou réels et de transformations touchant différents espaces sociaux.
L’affaire du sang contaminé et les scandales liés au sida, qui font ici l’objet d’une enquête spécifique, illustrent le développement d’une information de santé plus critique à l’égard des pouvoirs médicaux et politiques. Cette étude de cas éclaire ainsi d’un jour nouveau les processus par lesquels une information relativement spécialisée et confinée à des cercles sociaux et professionnels restreints devient au fil du temps une information « grand public » et, par là même, comment elle se transforme.

Quelques mots sur le public

Universitaire : Étudiants de 2e et 3e cycles (niveau L3, master, doctorat) et enseignants venant des sciences de l’information et de la communication, du journalisme, de la science politique, de la sociologie et plus largement des sciences sociales et de la médecine.
Professionnel : professions médicales et paramédicales, agents de la fonction publique d’État et territoriale en charge des questions de santé publique, chargés de communication et, plus généralement, toux ceux qui s’intéressent aux médias et/ou à la science et à la santé publique.

 

Quelques mots sur l’auteur

Dominique Marchetti est sociologue au CNRS, rattaché au Centre européen de sociologie et de science politique (université de Paris 1 – EHESS).

icon Quand la santé devient médiatique (257.51 kB) 

Lire la suite : Quand la santé devient médiatique

Nouvelle édition : Art et Internet

Art et Internet

Nouvelle édition revue et augmentée

Jean-Paul FOURMENTRAUX

{mosimage} 
 

Préface de Antoine HENNION

Postface de Howard BECKER


Editions du CNRS, 2010
ISBN : 978-2-271-07099-9
Format : 14 x 22 cm 
 285 pages

 


http://www.cnrseditions.fr/Communication/6319-art-et-internet-jean-paul-fourmentraux.html


Depuis le milieu des années 1990, Internet bouscule les formes de création et de diffusion de l’art contemporain. Dans le même temps, le « travail artistique », plus collectif et interdisciplinaire, préfigure de nouveaux usages de l’Internet. Cet ouvrage analyse les dynamiques et tensions de cette articulation de la recherche technologique et de l’innovation artistique. Il examine les modalités d’émergence d’un monde de l’art centré sur l’Internet, ainsi que l’institution de nouvelles conventions de travail et d’échange culturel. Quels sont ici les ressorts de la mise en oeuvre d’art ? Que signifie être auteur ? Quelles formes d’exposition et de réception sont imaginées ?
Le Net art place en effet l’oeuvre d’art au coeur d’une négociation entre artistes, informaticiens, dispositifs techniques et publics amateurs. Le suivi de la conception, de la disposition et de l’exposition du Net art permet ici de voir se constituer des projets à dimensions multiples – programmes, interfaces, images, dispositifs – dont les enjeux relationnels et collaboratifs renouvellent les manières de « faire oeuvre » à l’ère des médias praticables.
L’auteur propose une typologie de ces oeuvres et une analyse de leur « carrière sociale », mettant en perspective la redéfinition des modes de circulation des oeuvres, les outils et les stratégies de leurs mises en public, en exposition ou en marché. Axé sur « l’oeuvre en situation de travail », cet ouvrage permet ainsi de saisir à la fois le travail à l’oeuvre et le travail de l’oeuvre dans le Net art.

Jean-Paul Fourmentraux est sociologue, maître de Conférences à l’Université de Lille 3 et chercheur associé au CESPRA, École des Hautes Études en Sciences Sociales, EHESS Paris.
 
 

Revue ISDM 2 numéros spéciaux

Fruits de la collaboration avec l'équipe de Tice Mèd, avec Sup Télécom et le concours permanent de Aude Bertschy, vous trouverez avec les collègues deux numéros spéciaux, 39 et 40, de la Revue ISDM (http://isdm.univ-tln.fr/articles/num_encours.htm) :

  • ISDM n°40 - 3eme Conférence francophone « Gestion des connaissances, Société & Organisations » (GECSO 2010).
  • ISDM n°39 - TICE MEDITERRANEE MILANO 2009
Yann Bertacchini

Parution : L'hypermédia Internet. Analyse globale de l'espace médiatique Internet

L'hypermédia Internet

Analyse globale de l'espace médiatique Internet

Sébastien Rouquette

Collection « Médias essais » - Ina Editions
 
 

{mosimage}
Une approche originale pour cerner l'Internet comme espace médiatique : comprendre son fonctionnement dans sa globalité, ses impacts politiques, sociétaux et culturels, ses enjeux et ses logiques.
Qu'est-ce qu'Internet aujourd'hui ? Rétif à toute définition, à la fois medium et media, il offre une panoplie infinie d'usages et de pratiques dont il est bien difficile d'en appréhender les enjeux. C'est pourtant à cette tâche que s'applique cet ouvrage où l'auteur met en perspective les principales facettes de l'hypermédia Internet à la fois fragmenté, en réseau, hypertextuel, multimédia, déterritorialisé, décentralisé, interactif.
L'approche adoptée, à la fois communicationnelle et globale, analyse les changements les plus significatifs opérés par Internet : nouvelles pratiques de lecture, accroissement du lectorat de la presse écrite, lecture zapping de l'actualité, diversification et concurrence accrue entre diffuseurs d'informations (blogs d'actualité, portails, plates-formes, sites de presse nationale, de radios locales, etc.), convergence des contenus médiatiques, gestion des commentaires par les rédactions multimédias, etc.
Il s'en dégage un éclairage avisé destiné à tous ceux qui, convaincus par l'importance de ce nouvel « hypermédia », veulent en comprendre les enjeux et les logiques propres.

Sébastien Rouquette est maître de conférences habilité à diriger des recherches en communication, Responsable adjoint du groupe de recherche Communication et solidarité (Clermont Université, Université Blaise Pascal, UFR LACC).

Parution : Les blogs, écritures d’un nouveau genre ?

Les blogs, écritures d’un nouveau genre ?

Sous la direction de Christèle Couleau et Pascale Hellégouarc’h

Itinéraires Littérature, textes, cultures n° 2010-2 

Paris : L'Harmattan, juin 2010, 200 p.

ISBN : 978-2-296-12012-9

Prix : 20 €

Parler de genre à propos des blogs, c’est moins chercher à découvrir une espèce littéraire nouvelle dans ce corpus hétérogène et massif que tenter de définir, au-delà des spécifications techniques et fonctionnelles, un objet esthétique. Le blog s’écrit contre les genres existants, mais en porte l’empreinte autant qu’il en déplace les lignes. Il invente aussi ses usages, ses communautés, ses configurations poétiques – autant de caractéristiques par lesquelles il fait genre.
Les déclinaisons multiples du blog, son appropriation par les internautes et ses pratiques alliant réseau social et expression de soi, hypertextualité et mémoire, soulignent non seulement sa richesse et sa diversité, mais décrivent aussi, entre contrainte de forme et liberté de parole, l’aventure d’une écriture.

Sommaire

Introduction

Écritures en tension

  • Isabelle Escolin-Contensou : Le blog, nouvel espace littéraire entre tradition et reterritorialisation
  • Étienne Candel : Penser la forme des blogs, entre générique et génétique
  • Évelyne Broudoux : L’exercice autoritatif du blogueur et le genre éditorial du microblogging de Tumblr
  • Valérie Jeanne-Perrier : Des mots aux médias, des maux aux vertus éditoriales et journalistiques des sites de blogs et de micro-blogging. Ou comment un genre de site construit des niches professionnelles
  • Marie-Ève Thérenty : L’effet-blog en littérature. Sur L’autofictif d’Éric Chevillard et Tumulte de François Bon
  • Bernard Massip : L’archivage des blogs d’expression personnelle à la Bibliothèque nationale de France

Déclinaisons génériques

  • Oriane Deseilligny : Le blog intime au croisement des genres de l’écriture de soi
  • Olivier Trédan : Itinéraire d’un blogueur : entre quête de reconnaissance et visibilité limitée
  • Barbara Semel : Le culte du macaron. Un nouveau genre, une nouvelle sociabilité, une nouvelle vitrine ?
  • Magali Bigey : Discorde et règlements de comptes autour du romanesque sentimental : une analyse de blogs
  • Giovanna di Rosario : Du blog aux places d’Italie : le cas de Beppe Grillo et du V-Day
  • Camille Paloque-Berges : Méta-internet : les surfblogs sont-ils de mauvais genres ?
  • Brigitte Chapelain : Reconfigurations de la critique littéraire dans les blogs d’écrivains

Vers une poétique du blog

  • Caroline Angé : Blog, fragment et altérité
  • Mathilde Labbé : Copier-coller Baudelaire : fonctions de la citation littéraire sur les blogs
  • Alexandre Gefen : Ce que les réseaux font à la littérature. Réseaux sociaux, microblogging et création
  • Pascale Hellégouarc’h : Blog : si l’imitation fait genre…
  • Christèle Couleau : Se donner un genre – pour une poétique du blog

Comptes rendus

  • Philippe Lejeune, « Cher écran… », journal personnel, ordinateur, internet (Oriane Deseilligny)
  • Serge Bouchardon (dir.), Un laboratoire de littératures (Pascale Hellégouarc’h)

Bibliographie

Brésil InfoTeC nº 130

 Brésil InfoTeC nº 130

 

Vous trouverez sur le lien ci-dessous le Brésil InfoTeC nº 130, couvrant mensuellement l'actualité scientifique et technologique au Brésil.

http://www.comunidadefb.com.br/web/index_boletinsbi_fr.php?id=130

Retrouvez le Brésil InfoTeC, et d'autres nouvelles en français et en portugais dans les domaines scientifiques et universitaires, sur le portail Comunidade França-Brasil (http://www.comunidadefb.com.br/web/indexfr.php ).

 

Publication : Les dispositifs d’information et de communication. Concept, usages et objets

Les dispositifs d’information et de communication.
Concept, usages et objets

Sous la direction de Violaine Appel, Hélène Boulanger et Luc Massou

Collection Culture & Communication
DE BOECK Supérieur
 
{mosimage}

http://superieur.deboeck.com/titres?id=120375_3

ISBN-10 2804162427
ISBN-13 9782804162429

248 pages

Octobre 2010

Prix recommandé 24.50 €
 

 Depuis les travaux de Michel Foucault, la recherche autour de la notion de dispositif et de ses multiples utilisations n’a cessé de se développer. En près de trente ans, elle en a identifié de nouvelles dimensions, dont la nature ne porte plus uniquement sur les rapports de pouvoir et le contrôle social. Se pose dorénavant une réflexion qui prend sens au sein de différentes formes de tensions et de médiations qui s’articulent et interagissent dans des dispositifs médiatiques, numériques ou communicationnels en constante évolution : télévision, internet, téléphone mobile, outils collaboratifs… Concept, usages et objets : le débat scientifique sur le dispositif est encore largement ouvert.


Porté par de multiples échanges initiés au sein du CREM (Centre de recherche sur les médiations), cet ouvrage a pour ambition d’interroger les fondements théoriques de la notion de dispositif et d’en analyser les usages par les chercheurs, à travers l’étude d’un ensemble varié et complémentaire d’objets techniques, de stratégies et de comportements sociaux inscrits dans différents champs de l’information et de la communication : journalisme, communication des organisations, médiatisation d’événements, information électronique, enseignement à distance, travail collaboratif, art numérique, publicité, mobilisations. En cela, il s’adresse à tout chercheur, étudiant ou professionnel averti et intéressé par cette notion-clé qui, au regard de l’évolution actuelle de nos sociétés, interpelle de nouvelles pratiques communicationnelles et permet d’en évaluer la complexité.