Publications

Revue française des sic, numéro 2

La Sfsic est heureuse de vous annoncer la parution du deuxième numéro de la revue française de sciences de l'information et de la communication.

Voici la présentation qui en faite par Revues.org qui l'héberge :

La RFSIC, revue électronique de la Société française des sciences de l’information et de la communication, traite de l’ensemble des problématiques de cette discipline dans une approche transversale. Elle vise un public de chercheurs et de professionnels en proposant des articles sur des thèmes de fonds et d’autres émergents. L’arrivée de cette jeune revue sur la plateforme Revues.org correspond à la publication de son deuxième numéro intitulé « Communication et diversité cuturelle ». Tous les articles sont librement accessibles en ligne, et disponibles au téléchargement en PDF et ePub. La revue est intégrée au bouquet du programme OpenEdition Freemium pour les bibliothèques.
> http://rfsic.revues.org


Parution: Communication d'organisation et environnement

Andrea Catellani et Thierry Libaert (eds.), "Communication d'organisation et environnement", in: Recherches en communication, n. 35, 2011.

Résumé du numéro:

La communication environnementale des organisations forme l’objet que ce numéro veut explorer, en proposant une sélection des inter­ventions présentées lors du colloque international « Communicating Green : Environmental Communication and Organizations » (18 et 19 novembre 2010), organisé par le LASCO (laboratoire d’analyse des systèmes de communication des organisations). L’objectif du numéro est la confrontation de différents points de vue scientifiques, plus ou moins internes à la perspective d’une « interdiscipline » de l’information et de la communication, autour d’un objet complexe, l’environnement naturel, sa destruction et sa défense, en tant qu’« objet culturel » et communicationnel qui impacte lourdement sur la vie des organisations (marchandes et non-­marchandes) et de leurs membres.


Andrea Catellani et Thierry Libaert (UCL, LASCO).

lien: http://sites-test.uclouvain.be/rec/index.php/rec/index

 


Parution - La parité en questions

"De la presse à Internet : la parité en questions" Virginie Julliard

Hermès Lavoisier

Présentation de l'ouvrage :
Comment une revendication féministe telle que la parité est-elle médiatisée ? Cet ouvrage expose le rôle joué par les médias dans la construction du problème de la sous-représentation des femmes en politique, dans l'orchestration du débat public et dans la sanction de l'action publique que ce problème suscite. Il établit les liens entre la manière dont le débat sur la parité s'est déroulé et la construction du genre en politique et étudie l'influence des dispositifs de communication sur cette dernière. De la presse à Internet : la parité en questions s'appuie sur une analyse de corpus variés (presse d'information générale, presse féminine, monographies autobiographiques ou sites web de campagne) pour étudier le déploiement de la parité dans l'espace public. Il considère à la fois les aspects langagiers, sociaux et techniques de ce déploiement.

L'auteure :
Virginie Julliard est maîtresse de conférences à l'université de technologie de Compiègne. Ses recherches portent sur la médiatisation des problèmes publics, la structuration des débats publics, la construction du genre et les dispositifs d'écriture numérique.

Plan de l'ouvrage :
Introduction.
Chapitre 1. La construction médiatique d'un problème : la persistance des inégalités entre les sexes en politique.
Chapitre 2. Le remodelage politique des arguments de la parité par le gouvernement Jospin.
Chapitre 3. Les enjeux stratégiques de la réforme constitutionnelle dans la presse.
Chapitre 4. D'une arène spécialisée à l'arène médiatique : l'altération du débat féministe.
Chapitre 5. L'arène médiatique : espace de sanction de l'action politique et de fixation du sens.
Chapitre 6. L'usage politique du genre à l'ère du numérique : la présidentielle de 2007.
Conclusion.
Annexes.
Bibliographie.
Index.

Pour commander le livre: http://www.lavoisier.fr/livre/h3909.html

icon Julliard - La parité en questions (297.47 KB 2013-01-11 14:35:57)


Parution - InMedia

Numéro 2 revue InMedia <http://inmedia.revues.org/301>

(The French Journal of Media and Media Representations in the English-Speaking World)

Le dossier thématique est consacré aux représentations de la masculinité dans les médias.


The second issue of InMedia <http://inmedia.revues.org/301> (The French Journal of Media and Media Representations in the English-Speaking World) has just come out. It is dedicated to representations of masculinity in the media.

Le sommaire du numéro est disponible/the table of contents is available at http://inmedia.revues.org/301 <http://inmedia.revues.org/301> Issue 2 – Fall 2012

THEMED SECTION “Performing/Representing Male Bonds”
(Rédacteurs invités: Raphaël COSTAMBEYS-KEMPCZYNSKI, Claire HÉLIE, Pierre-Antoine PELLERIN)
*Introduction
*“Losing Visibility? The Rise and Fall of Hypermasculinity in Science Fiction Films,” Marianne KAC-VERGNE
*“The Reluctant Patriarch: The Emergence of Lads and Lad Mags in the 1990s,” Nick GROWSE
“Seducing Women to Assess Each Other: Male Hierarchies Within the Seduction Community,” Mélanie GOURARIER
*“Midlife Pop Masculinities in the Here and Now,” Chris TINKER

VARIA
“British Party Election Broadcasts (2001, 2005 and 2010): Ideological framing, Storytelling, Individualisation,” David HAIGRON

POINT OF VIEW ON…
‘‘Social Cognition,’’ Divina FRAU-MEIGS

BIBLIOGRAPHICAL ESSAY
“‘Locus of Control’: a selective review of Disney theme parks,” Thibaut CLEMENT

CONFERENCE REVIEWS
* Cinema and the Crossing of Frontiers, 16th SERCIA Conference, 8-10 September 2011, Julie ASSOULY, Marianne KAC-VERGNE
* Contemporary Screen Narratives, 17 May 2012, Department of Culture, Film and Media, University of Nottingham, Fabrice LYCZBA
* Offshore Processes: International Perspectives on Australian Film and Television, 8-11 July 2012, Monash Prato Centre, Italy, Olivier HAAG
* The Translation and Reception of Multilingual Films, 15-16 June 2012, Université Paul-Valéry Montpellier 3, Samuel BREAN, Jean-François CORNU
* Internet Studies in Europe: First Berlin Symposium on Internet and Society: Exploring the Digital Future, 25-28 October 2011, Humboldt University, Berlin; Fourth ICTs and Society-Conference: Critique, Democracy, and Philosophy in 21st Century Information Society. Towards Critical Theories of Social Media, 2-4 May 2012, Uppsala University, Mathieu O’NEIL

BOOK REVIEWS
*Violaine Roussel, Art vs War, les Artistes américains contre la guerre en Irak, Paris, Presses de Sciences Po, 2011, 314 p., reviewed by Delphine LETORT
*Kathleen Franz and Susan Smulyan eds, Major Problems in American Popular Culture, Boston: Wadsworth Cengage Learning, 2011, 496 p., reviewed by Elsa GRASSY
*Carol MacKeogh & Díóg O’Connell, Documentary in a Changing State, Ireland since the 1990s, Cork: Cork University Press, 2012, 176 p., reviewed by Estelle EPINOUX
*Brian A. Monahan, The Shock of the News/ Media Coverage and the Making of 9/11, New York & London, New York University Press, 2010, 221 p., reviewed by Delphine LETORT


Parution - Des réseaux et des hommes

Parution - "Des réseaux et des hommes. Les Suds à l'heure des technologies de l'information et de la communication", sous la direction de Jean-Michel Ledjou et Hanitra Randrianasolo-Rakotobe, éditions Karthala.

Couverture: icon Des réseaux et des hommes (210.34 KB 2013-01-07 14:39:30)


Parution - Communication et mémoire

Parution - Vol 5, No 2(10) (2012)

Communication et mémoire/ Communication de la mémoire

Coordination:

Yves CHEVALIER (University of Bretagne Sud, FRANCE) and Lucian-Zeev HERSCOVICI (National Library of Israel, Hebrew University of Jerusalem, ISRAEL)

Sommaire: http://www.essachess.com/index.php/jcs/issue/current


Parution-L Schmitt-Quand les médias utilisent les photographies des amateurs

Quand les médias utilisent les photographies des amateurs

Laurie SCHMITT

LE BORD DE L’EAU / INA, Collection Penser les médias

L Schmitt

 

Images spectaculaires, ne datant pas d’hier, devenues populaires, les photographies de ceux que l’on nomme « amateurs » trouvent au XXIème siècle lors de conflits, d’attentats, de situations dramatiques (Irak, Etats-Unis, Birmanie, Angleterre, Tunisie, etc.), une place dans nos dispositifs médiatiques. Pourquoi les professionnels les utilisent-ils dans la presse ? Pourquoi leur associent-ils ce terme ? Que vient-il dire de ces productions singulières et qu’occulte-t-il ? L’auteur montre combien les utilisations contemporaines de ces visuels – utilisations stratégiques, éditoriales, commerciales – sont révélatrices de mutations plus profondes du journalisme. Elle prend appui sur une analyse des contextes dans lesquels ces photographies ont été produites et diffusées, de leurs usages au sein d’articles, des discours qui les accompagnent, tant dans leurs manifestations corporatives que dans les entreprises de presse ou chez les professionnels du photojournalisme.

 

Cet ouvrage explique comment les journaux et les journalistes se sont organisés pour tirer profit d’une disponibilité accrue d’images créées par des observateurs autres qu’eux-mêmes. Il révèle que cette situation inédite est saisie comme une occasion de maîtriser une offre photographique qui semblait de prime abord leur échapper. Il interroge l’évolution des représentations de l’actualité et particulièrement de la monstration de la douleur. Il met en évidence que les conditions numériques de circulation des images s’inscrivent dans un marché fortement soumis à des transformations. Il questionne les mutations en cours au sein des industries culturelles, où nombre de plateformes web se développent, jouant le rôle d’intermédiaire entre amateurs et médias. Ce sont là, certains enjeux, tous éminemment sociaux, abordés dans ce livre.

Laurie Schmitt est maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication et responsable du Master Audiovisuel et Médias Numériques à l’Université Stendhal Grenoble 3. Elle est chercheur au laboratoire de recherche GRESEC (Groupe de recherche sur les enjeux de la communication).

 

Site de l’éditeur : http://www.editionsbdl.com/photos-amateurs.html



 

TABLE DES MATIÈRES

 

Introduction

La question de l’amateur dans les médias

Des utilisations des photographies d’amateurs aux mutations du journalisme

Une intégration complexe des photographies des amateurs

Chapitre I – L’amateur sous le regard du professionnel

Un « non professionnel » dans les discours d’accompagnement

Un témoin singulier dans les utilisations médiatiques

Une « source », voire une ressource dans les pratiques professionnelles

Chapitre II – Le photojournalisme : ses références, ses pratiques, ses tensions

De sa référence incessante au domaine journalistique

À son glissement dans le domaine culturel

Chapitre III – Les représentations de l’actualité : continuités et discontinuités

Une petite histoire de la photographie d’amateur

Des luttes de visibilité

Des manifestations de la douleur des autres

Chapitre IV – Les images sociales des photographies des amateurs

Des images judiciaires des photographies des amateurs

Des images culturelles des photographies des amateurs

Des images historiques des photographies des amateurs

Des images commémoratives des photographies des amateurs 

Chapitre V – Les stratégies des entreprises employant les photographies des amateurs

Des stratégies de diversification des entreprises éditrices

Des stratégies de concurrence des entreprises connexes

Des stratégies d’alliance des entreprises connexes

Chapitre VI – La marchandisation renforcée des photographies et des services

Une marchandisation des contenus photographiques

Une marchandisation des services

Conclusion

Des enjeux, tous, éminemment sociaux

Une presse en vie

Un rapport mouvant à l’information

Une redéfinition des pratiques journalistiques

Le masque de l’amateur ou quand l’amateur n’existe pas…  

Bibliographie

Annexe

Mutations du journalisme : nouveaux dispositifs, nouvelles pratiques - nouveau numéro - tic&société

Revue tic&société
www.ticetsociete.org

Communiqué

Parution du vol. 6, no 1, 2012, tic&société :
Mutations du journalisme : nouveaux dispositifs, nouvelles pratiques

La première partie de ce numéro de la revue tic&société propose un thème d’une brûlante actualité pour les journalistes et les entreprises de presse : le profilage des publics à l’aide des outils et robots de plus en plus performants qui sont développés au profit des producteurs de contenus Internet. La seconde partie élargit l’examen des changements en cours et ouvre sur d’autres aspects des « mutations du journalisme ». L’ensemble est éclairé par la perspective critique des avancées de l’industrialisation de la culture et de la communication. Il documente, explique et discute de pratiques et produits qui intriguent ou désorientent tant les publics que les producteurs professionnels qui y contribuent. Le numéro est composé des contributions suivantes :

Présentation, François Demers

Le défi de la construction d’un public pour le journalisme au temps de Google Analytics,
François Demers

Le ciblage comportemental, une perte de contrôle des éditeurs sur les données de l’audience,
Alan Ouakrat

Presse régionale et multisupports : les petits pas de géants,
Denis Ruellan et Joël Langonné

Le dispositif télévisuel de la version québécoise de Tout le monde en parle : espace déictique, identité discursive et cadre participatif,
Pierre Barrette

La certification de contenus collaboratifs à l’agence photo Citizenside : entre procédures nouvelles et fondamentaux anciens,
Jérémie Nicey

Médias, ethnomarketing et segmentation de l’espace public,
Isabelle Rigoni

Le contenu intégral de ce numéro est accessible directement à l'adresse suivante :
http://ticetsociete.revues.org/1149

Bonne lecture et, d'avance, joyeuses fêtes !

Parution - Impensé informatique

L’impensé informatique,

Critique du mode d’existence idéologique des technologies de l’information et de la communication, Volume 1, les années 1970-1980

Les Editions des archives contemporaines, 234 pages

Par Pascal Robert

Dire qu’il existe un « impensé informatique » ce n’est pas dire qu’un silence serait tombé sur l’informatique. C’est dire que ce qui est en question c’est la possibilité même de la questionner dans ses enjeux de société. Autrement dit, soutenir l’existence d’un tel impensé c’est montrer que cette possibilité s’est refermée, sinon totalement, du moins suffisamment pour que le questionnement reste marginal/marginalisé (voire, marginalisant) et n’inquiète guère l’informatique telle qu’elle se fait. On peut s’en réjouir. On peut également s’en inquiéter et essayer de comprendre ce qui se passe. Il s’agit dès lors de s’interroger sur les conditions de possibilité et les modalités d'exercice de ce dispositif de verrouillage.

Par quels mécanismes sociaux en vient-on à bloquer le processus du questionnement, alors même que notre démocratie devrait justement fonctionner sur le mode du doute et de la question ? L’enjeu politique se révèle dès lors considérable puisqu’il s’agit aussi de comprendre comment peuvent se construire et s’imposer des évidences qui résistent à la critique, quand elles n’en viennent pas à la disqualifier voire à en oblitérer le site. Ces mécanismes sont d’abord discursifs, car c’est à travers le discours que se révèlent et se construisent les catégories à travers lesquelles notre société se représente ses techniques et singulièrement son informatique et ses TIC : mobilise-t-on les notions de « société » ou d’homme, développe-t-on une approche en termes politiques ou moraux, valorise-t-on la centralisation ou la décentralisation, comment pense-t-on la rationalisation ou la sécurité technique, comment intervient le droit, une idéologie de la communication est-elle à l’œuvre, quel rapport veut-on construire entre technique et pouvoir…voilà quelques-unes des questions que met en scène le corpus d'articles de presse qu'interroge cet ouvrage.

Il existe ainsi un techno-discours global en ce sens qu’il parcourt la société en son entier ou résonne en elle. Il n’offre pas forcément les clés d’une meilleure compréhension des enjeux de société de l’informatique. Il permet peut être, au contraire, de ne pas les poser comme question légitime –ou si peu et si difficilement. Bref, il pose le cadre du mode d’existence idéologique de l’informatique. C’est tout l’enjeu de ce livre que d’essayer d’en décrypter le mode de fonctionnement et de l’interpréter.

Pascal Robert est professeur en sciences de l'information et de la communication à l'ENSSIB/Université de Lyon et membre du laboratoire Elico. Il a récemment publié Mnémotechnologies, une théorie générale critique des technologies intellectuelles, Paris, Hermès, 2010.

icon Impensé informatique (252.74 KB 2012-12-10 12:34:52)

 

Parution - Commémorations de la chute du mur de Berlin

LES COMMÉMORATIONS

DE LA CHUTE DU MUR DE BERLIN

À TRAVERS LES MÉDIAS EUROPÉENS

Sous la direction de Gloria Awad et Carmen Pineira-Tresmontant

Collection Communication et civilisation

ISBN : 978-2-336-00404-4 • décembre 2012 • 106 pages Prix éditeur : 12 €

Tombé en direct sous les feux des médias en novembre 1989, le mur de Berlin dans sa chute spectaculaire est devenu un événement symbolique national, européen et international. Les médias européens sont les co-contructeurs de cet événement appelé depuis lors « la chute du mur de Berlin ». Vingt ans après cet événement, quels regards peut-on porter sur les médias de l’époque ou ceux qui ont commémoré le 20e anniversaire de la chute du mur de Berlin ?

Cet ouvrage rend compte des différentes perspectives développées par les sciences humaines – sciences de l’information et de la communication, sciences du langage, science politique – et les arts à propos de cette couverture médiatique. On trouvera dans cet ouvrage aussi bien des réflexions sur l’histoire européenne récente que l’écho de la chute du mur au sein du monde communiste occidental, l’avant et l’après de la chute du mur vus par la peinture, et bien sûr l’analyse de la place que les journaux français et allemands ont bien voulu accorder à cet événement vingt ans plus tard.

Gloria Awad est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université d’Artois. Elle est titulaire d’une habilitation à diriger des recherches : « Informer, relier : le journalisme en tant que modèle moderne de médiation. Dissémination et discontinuité ». Elle a publié Ontologie du journalisme, Paris, L’Harmattan (collection « Communication et Civilisation »), 2010.

Carmen Pineira-Tresmontant, professeur des Universités à l’Université d’Artois, est spécialisée en linguistique hispanique et analyse du discours : « Des mots en discours : études de linguistique textuelle en espagnol contemporain » et « Création sémantique et stratégies de communication dans les discours de Juan Carlos, roi d’Espagne ». Elle a publié La présidentielle 2007 au filtre des médias étrangers, Paris, L’Harmattan (collection « Langue et Parole »), 2008.

icon Commémorations de la chute du mur de Berlin (160.96 KB 2012-12-10 11:13:38)