SFSIC-Infos

AAC - Médias et culture de soi

Revue Recherches en communication
Numéro « Médias et culture de soi »


Dans le Souci de soi, Michel Foucault définit la culture de soi « par le fait que l’art de l’existence – la techne tou biou sous différentes formes – s’y trouve dominé par le principe qu’il faut ‘prendre soin de soi-même’ ; c’est le principe du souci de soi qui en fonde la nécessité, en commande le développement et en organise la pratique » . La culture de soi désigne l’intensification et la valorisation des rapports de soi à soi. Si Foucault emploie cette terminologie à propos de la culture antique, elle est aujourd’hui communément associée à la catégorie indistincte d’« individualisme », supposée résumer la condition politique et subjective du sujet contemporain. L’individualisme désigne à la fois la valeur absolue attribuée à l’individu, la valorisation de la vie privée et l’intensité des rapports à soi .
Le souci porté aux modes de vie individuels et à la production du soi a favorisé un usage personnalisé des médias, également encouragé par les innovations techniques telles que le téléchargement, le streaming ou la video on demand. Cette personnalisation des pratiques se manifeste par exemple dans l’autonomisation des heures de visionnage ou d’écoute, et la flexibilité des temporalités médiatiques. Non seulement les médias fournissent une ressource réflexive à la production du soi, mais ils permettent également aux usagers de produire leurs propres contenus. Les blogs, sites et activités de fan, de même que l’interactivité des médias numériques, expriment et favorisent une individualisation de la culture. De ce point de vue, on peut dire que les médias participent de la production d’une « stylistique de l’existence » .

Calendrier  
15 septembre 2011: soumission des articles
15 novembre 2011: réponse aux auteurs
15 janvier 2012 : version finale des articles
15 février 2012 : dernière relecture par les coordinateurs du numéro et soumission des manuscrits à la revue

icon AAC - Médias et culture de soi (567.88 KB 2011-05-16 16:48:59)

Lire la suite : AAC - Médias et culture de soi

Parution - Cinéma et mondialisation

Vient de paraître

CINEMA et MONDIALISATION
Une esthétique des inégalités

Vincent Lowy

Lormont, Ed. Bord de l’Eau, Collection "Mondialisation, culture et communication", 2011, 170 p., 19, 80 € TTC


Militant pour le respect de l’environnement, imaginant des cauchemars sanitaires, pointant du doigt aberrations alimentaires et vertige bancaire, de nombreux cinéastes alertent les spectateurs sur les écueils qu’entraînent les processus globalisés. Mais ils s’enferment aussi dans de multiples contradictions, comme en témoigne le paradoxal Avatar (2010), film à tonalité écologiste qui vante le dialogue des cultures mais qui est sans doute l’objet culturel le plus hégémonique jamais produit.

À l’heure où en Europe le refus de la mondialisation provoque un regain identitaire qui envahit le champ démocratique et condamne les exécutifs, de droite comme de gauche, à gérer la réaction, il importe de comprendre l’influence de ces films qui jouent sur une esthétique du choc, de la peur et du chaos. Par une surenchère de représentations millénaristes ou apocalyptiques, ils minimisent les enjeux culturels et démocratiques de cette évolution. Véhiculée par des angoisses sécuritaires, l’idée de catastrophe systémique devient ainsi la métaphore des inégalités de masse qu’entraîne la mondialisation : elle entretient l’impression d’une impuissance du politique et contribue à la perception globale d’un monde en voie d’effondrement.

Auteur de Marcel Ophuls (2008) et de L’histoire infilmable (2001), Vincent Lowy, maître de conférences HDR à l’université de Strasbourg et chercheur au CREM, est historien du cinéma et réalisateur. Son dernier film : Marcel Ophuls et Jean-Luc Godard : La rencontre de Saint-Gervais (coréalisé avec Frédéric Choffat, 2011).

icon Parution - Cinéma et mondialisation (946.98 KB 2011-05-16 11:42:29)

AAC - Questions de genre Europe/Turquie

IXèmes Journées Européennes de  Galatasaray
Conférence Internationale
Université Galatasaray, Istanbul
20-21 Octobre 2011
Appel à communication

Questions de genre en Europe et en Turquie :
Quelle(s) égalité (s) Hommes / femmes ?
Réflexions, interrogations et perspectives

 

Elles font de la politique, dirigent des entreprises,  travaillent dans des domaines dont elles étaient longtemps exclues. Ecrivaines, peintres ou cinéastes, elles font partie intégrante de l’expression artistique. Elles font des enfants “si elles veulent, quand elles veulent” et refusent de se plier aux règles vestimentaires imposées par les pouvoirs.

Si leurs luttes pour le droit de cité, puis pour l’égalité - certes millénaires, mais que les histoires officielles ont longtemps tues-  sont plus visibles à l’ère des flux ininterrompus d’informations, et certains droits acquis,  peut-on pour autant dire que les femmes ont atteint leurs objectifs? Ni le viol, ni les violences, ni les inégalités de salaire, ni la sous-représentation politique ou l’annihilation symbolique n’ont pour autant disparu en Europe ou en Turquie. 

Certes, le principe de non-discrimination est au coeur de la construction de l’espace juridique européen. Depuis le traité de Rome, l’objectif d’une égalité de rémunération entre les travailleurs hommes et femmes est prioritaire et la Charte des droits fondamentaux désormais intégrée dans le droit positif européen par le Traité de Lisbonne, consacre expressément l’égalité entre hommes et femmes “dans tous les domaines” (art. 23).

Mais tout reste encore à faire, ou du moins beaucoup. Ainsi, en droit on continue à discuter du décalage entre les droits formels et les droits réels, en économie et sociologie, on soulève les problèmes relatifs à l’emploi ou à l’inégalité des salaires. Mais surtout au quotidien, les femmes subissent toujours des violences, sont soumises à une multitude de discriminations dans tous les domaines où règnent les micro-pouvoirs. Le sexisme continue à sévir dans les médias, où le discours dominant pèse sur le corps des femmes écartelées entre une maternité idéalisée et des critères de “beauté” minutieusement construite en fonction des besoins de marchés de cosmétiques, de diététique ou de chirurgie plastique. Dans les arts et les industries créatives elles sont sujettes aux lois du marché (non seulement économique mais aussi symbolique) qui leur sont rarement favorables. 

Est-ce le “sexe” renvoyant au biologique ou à l’anatomique qui est à l’origine de ces questions ou le “genre” défini comme le sexe socialement construit ?  Les tenants de différentes disciplines en sciences sociales s’interrogent sur ces questions depuis près d’un demi-siècle, revendiquant depuis les années 70 un champ disciplinaire propre : les études de genre où ont été élaboré des approches théoriques riches et variées, mais aussi enrichissant toutes les autres disciplines des sciences sociales et humaines par l’introduction de ces nouveaux paradigmes.

C’est sur ces thèmes que le CREDE (Centre d’Etudes et de Documentation Européennes) et le Groupe de Recherche sur le Genre de MEDIAR (Centre d’Etudes sur les Médias) invitent  à discuter les participant.e.s aux prochaines “journées européennes”, qui auront lieu les 20 et 21 octobre  2011, à l’Université Galatasaray, à Istanbul.

Langues des résumés et communications : Français ou Anglais

Calendrier :

Date limite de l’envoi des résumés        : 10 Juin  2011
Annonce des candidatures admises         : 1er  Juillet 2011
Date limite des inscriptions            : 1er septembre 2011
Date limite de l’envoi des communications    : 30 septembre 2011

icon AAC - Questions de genres Europe/Turquie (175.31 KB 2011-05-16 11:13:45)

Lire la suite : AAC - Questions de genre Europe/Turquie

Parution - Homo Informans et Lexique

Vient de paraître aux Editions de l'Amandier :


* HOMO INFORMANS - L'urgence des news au fil des millénaires - Michael Palmer

* LEXIQUE SUBJECTIF DE L'HOMME INFORMANT (Michael Palmer et Jérémie Nicey)

A noter : la présentation de ces deux ouvrages (réunis) fera l'objet d'une présentation le mercredi 25 mai 2011, à 18h, à la Librairie TEKHNE, 7 rue des Carmes, 75005 Paris.

icon Parution - Homo Informans et lexique (413.35 KB 2011-05-16 11:05:22)

Parution - Opéra Bouffe

Vient de paraître
Editions EMS, collection Societing :


Pascal LARDELLIER

Opéra bouffe
Une sémio-anthropologie de la table

Manger, ce n’est pas simplement s’alimenter. Cet acte convoque dans nos assiettes et autour de nos tables un ensemble de règles, de normes, de codes, de valeurs et d’interdits avec lesquels nous devons composer nos repas. En ce sens, manger est une action profondément culturelle, qui possède des racines anthropologiques vivaces. Toujours, le symbolique y outrepasse le physiologique. Et notre modernité n’érode pas autant qu’on pourrait le penser notre rapport à la nourriture, encore largement déterminé de points de vue socio-économique et culturel.

S’inspirant, dans l’esprit, de l’héritage de Barthes et de Goffman, ces pages proposent une lecture originale du contenu de nos assiettes. Elles interrogent le statut des aliments, les contextes de table, les différentes manières de manger (seul ou « avec »), et les nouvelles tendances en termes de restauration. Une grande part de l’analyse est accordée à la ritualisation et à la théâtralisation de l’alimentation.

Alternent dans cet ouvrage des analyses fouillées de nature ethnographique (sur le buffet à volonté ou les fast-foods), des « variations théoriques » et de courts chapitres non départis d’humour. Ceux-ci sont consacrés aux kebabs, aux « sushis bars », aux plateaux de fruits de mer, au barbecue ou encore… aux lois anthropologiques présidant au règlement de l’addition en fin de soirée !

Opéra bouffe permettra à ses lecteurs de passer dans les coulisses de l’alimentation considérée comme système symbolique, afin de comprendre pourquoi et comment nous mangeons au jour le jour.


Pascal LARDELLIER est Professeur de sciences de l’information-communication à l’Université de Bourgogne et chercheur au CIMEOS/LIMSIC depuis 2000. Il est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages, consacrés aux médiations technologiques (Internet, TIC…) et symboliques (rites, cultures…), envisagées dans une perspective anthropologique. Il dirige un Master Recherche « Médias et médiations ».

icon Parution - Opéra Bouffe (102.09 KB 2011-05-16 10:49:47)

Parution - Dispositifs artistiques et culturels

Vient de paraître
DISPOSITIFS ARTISTIQUES ET CULTURELS
Création, institution, public
Christophe Bardin, Claire Lahuerta, Jean-Matthieu Méon (dirs) 

Lormont, Ed. Bord de l’Eau, Collection "Documents", 2011, 180 p., 26 € TTC

Réfléchir en termes de « dispositifs » artistiques et culturels est un moyen d’explorer les liens qui se nouent entre création, institution et public. En sciences sociales, le « dispositif » est une notion débattue, éclatée au-delà de ses diverses définitions, il soulève des questions d’agencement d’éléments hétérogènes, d’intention et d’effets, de tension entre liberté et déterminisme. Autant de problématiques qui trouvent tout leur sens en matière artistique et culturelle.

Cette approche permet de tenir sur les œuvres et les pratiques artistiques un regard à la fois interne (leurs éléments constitu¬tifs, les intentions et les représentations dont ils sont porteurs, les stratagèmes et les méthodes qui président à leur agencement) et externe (les conditions et les formes de leur mise en scène, de leur présentation au public, de leur réception individuelle et collective). L’analyse est appuyée sur des cas empruntés à différents secteurs artistiques et culturels. L’art contemporain sous ses diverses formes, la littérature, le spectacle vivant (théâtre, danse), les arts décoratifs, le cinéma, la photographie et leurs institutions (entreprises, édifices, expositions) sont tour à tour convoqués. La réflexion académique rejoint ainsi des préoccupations communes à tous ceux qui participent à ces phénomènes : artistes, critiques, médiateurs, responsables institutionnels, publics.

L’ensemble des contributions a été réalisé sous la codirection de Christophe Bardin, Claire Lahuerta et Jean-Matthieu Méon, dans le cadre des travaux du pôle Praxitèle du Centre de recherche sur les médiations (CREM, EA 3476, université Paul Verlaine-Metz, université Nancy 2, université de Haute-Alsace)

icon Parution - Dispositifs artistiques et culturels (94.94 KB 2011-05-11 11:04:02)

 

Parution - Mes histoires parallèles

Mes histoires parallèles
Entretiens avec Isabelle Veyrat-Masson
Marc Ferro

Livre d’entretiens conduits par Isabelle Veyrat-Masson, directrice de recherche au CNRS, autour de l’œuvre et de la vie de l’historien Marc Ferro.

Parution : vendredi 29 avril 2011
Éditeur : Carnets Nord

384 pages
20 €
http://www.carnetsnord.fr/titre/mes-histoires-paralleles

Lire la suite : Parution - Mes histoires parallèles

Colloque GRER - Radios libres 2011

«Radios libres, 30 ans de FM : la parole libérée ?»

Colloque International du GRER à l’Université Paris-Diderot

(amphithéâtre Buffon, 15 rue Hélène Brion, Paris 13ème)

Vendredi 20 et samedi 21 mai 2011

L’année 1981 a marqué l’accélération fondamentale du mouvement des radios libres, engagé depuis 1977 en France. Bénéficiant de l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République et du changement de majorité qui s’ensuivit, s’engouffrant dans la brèche pratiquée par les dissidents de la première heure, des dizaines, des centaines, puis des milliers de stations locales virent le jour. Contraint de légiférer dans l'urgence, le nouveau pouvoir fit voter deux lois successives : l’une dite de tolérance, le 9 novembre 1981, l’autre de régulation, le 29 juillet 1982. Ceci marqua la fin du monopole de la radiodiffusion et, de fait, les débuts de la dérégulation de l'audiovisuel français.

À l’occasion du trentième anniversaire de ce basculement majeur dans l’histoire des médias et de la communication en France, le Groupe de Recherches et d’Études sur la Radio (GRER), à travers un colloque international, va revenir sur cette période déterminante.

Ce colloque est organisé par le GRER en partenariat avec l'Université Paris-­Diderot, ainsi que le Centre d'art et de recherche Bétonsalon et l'association Eldoradio (qui organisent, en relation avec le colloque, une exposition), la Fédération des Radios Associatives d'Île-­de-­France (FRADIF), l'Institut National
de l'Audiovisuel (INA), la société Médiamétrie et le Comité d'Histoire de la Radio (CHR).

Entrée libre et gratuite (dans la limite des places disponibles et sous réserve d'inscription préalable).

icon Communiqué colloque GRER (284.01 KB 2011-05-11 10:00:24)

icon Programme colloque GRER 2011 (254.51 KB 2011-05-11 10:01:55)

Journées d'Etudes - Industries créatives

Journées d'études - Mardi 7 Juin 2011 - MSH Paris Nord

" Les industries créatives, encore, toujours et partout : actualités et enjeux des transformations dans les industries créatives ".

Le mardi 7 juin 2011, de 9h00 à 18h00, à la Salle de conférence de la MSH Paris Nord, aura lieu une journée d’études sur " Les industries créatives, encore, toujours et partout : actualités et enjeux des transformations dans les industries créatives ".

Thème:

Pourquoi le thème des industries et de l’économie créatives sont-ils aussi présents sous des latitudes aussi diverses que les anciens pays industriels et les pays émergents ? Quels sont les enjeux soulevés par ces mouvements ? Faut-il prendre au sérieux ces notions et qu’apportent-elles de nouveau par rapport à des notions plus établies, celle d’industries culturelles en particulier, et par rapport également aux thématiques de la société de l’information ou de la connaissance ? Qu’est-ce qui relie les industries créatives au territoire ? De nouveaux « acteurs » et de nouvelles institutions émergent-ils ? Telles sont les questions centrales soumises à plusieurs chercheurs, étrangers et français, invités par l’équipe de l’ANR « Des théories des industries culturelles et éducatives aux théories des industries créatives ».

Programme

Lire la suite : Journées d'Etudes - Industries créatives

Programme ISKO - Lille

Programme du 8e colloque international ISKO-France à Lille


Thème du colloque : Stabilité et dynamisme dans l’organisation des connaissances


Dates: 27-28 juin 2011

Lieu de la conférence: l’Université Charles-De-Gaulle Lille 3

Site web du colloque: http://conferences.isko-france.asso.fr/.

Au programme :

Deux conférences invitées, une table ronde, 26 communication, 7 posters. Les actes du colloque seront publiés par Hermès-Sciences  et seront disponibles courant octobre 2011.
Des résumés bilingues des conférences invitées  et des 26 communications seront disponibles sur le site du colloque. Les posters y seront intégralement déposés.

Pour bénéficier de tarifs avantageux, pensez à vous inscrire au plus tôt sur le site:  http://conferences.isko-france.asso.fr/

Tarifs appliqués avant le 1er juin 2011
Adhérents ISKO:                         180 €    
Non adhérents ISKO:             200 €
Etudiants*:                                120 €                

Tarifs appliqués après le 1er juin 2011:
Adhérents ISKO:                         200 €    
Non adhérents ISKO:             220 €
Etudiants*:                     140 €
(*) étudiants/doctorants sans emploi dans l’année universitaire considérée (joindre une pièce justificative)

Les droits d’inscription comprennent:
- l'inscription au colloque
- les collations d’accueil et de pause, les déjeuners des 27 et 28 juin
- les actes du colloque


En espérant vous voir bientôt à Lille
------------------------------------------------------------------------------------------------

Version anglaise

Lire la suite : Programme ISKO - Lille