Publications

Parution - Questions de communication 20

Questions de communication, 20.

474 p., 20 euros

Évoquer la mort
Dossier coordonné et présenté Marie-Laure Florea et Alain Rabatel

Marie-Laure Florea, Alain Rabatel
Les modes de re-présentation de la mort et leurs enjeux dans la construction de l'événement

Agnès Devictor
Du cadavre au martyr. La représentation de la mort des combattants dans la presse iranienne lors de la guerre Iran-Irak (1980-1988)

François Robinet
Voir/ne pas voir la mort. Les représentations photographiques des conflits des Grands Lacs dans les médias français (1994-1997)

Yeny Serrano
La mort des victimes civiles et des combattants dans les discours d’information des journaux télévisés. Le conflit armé en Colombie

Valérie Gorin
« Le martyre des innocents » : mises en scène visuelles et discursives de la mort de masse dans les crises humanitaires (1967-1994)

Denis Guthleben
La mort aux États-Unis dans l’information télévisée française

Pascal Hintermeyer
Le Monde de l’euthanasie (1998-2010)

Alain Rabatel
La levée progressive du tabou des responsabilités socio-professionnelles dans les suicides en lien avec le travail à France Télécom (fin août-octobre 2009)

Échanges
Béatrice Fleury, Jacques Walter
« Le jeu de la mort » : des liaisons dangereuses ?

Brigitte Le Grignou, Érik Neveu
Beaucoup de bruit pour (presque) rien. À propos de la diffusion et de la réception du « jeu de la mort »

Philippe Breton
L'« état agentique » existe-t-il vraiment ?

François Jost
Jeu de la mort ou jeu avec le feu ? Les leçons d’une prétérition télévisuelle

Hervé Glevarec
Le jeu de la mort comme fallace. Pouvoir de la télévision ou autorité d'un dispositif ?

Notes de recherche
Valérie Bonnet
La culture sportive est-elle transmissible par les médias ?

Robert Boure, Franck Bousquet
La construction polyphonique des pétitions en ligne. Le cas des appels contre le débat sur l’identité nationale

Béatrice Damian-Gaillard
Les romans sentimentaux des collections Harlequin : quelle(s) figure(s) de l’amoureux ? Quel(s) modèle(s) de relation(s) amoureuse(s) ?

Alain Peter
Les nouveaux habits de la censure chinoise

Franck Rebillard
L'étude des médias est-elle soluble dans l'informatique et la physique ? À propos du recours aux digital methods dans l'analyse de l'information en ligne

Notes de lecture
Culture, esthétique
Histoire, épistémologie
Médias, journalisme
Sociétés
Technologies de l'information et de la communication

Livres reçus

Abstracts


-----------------------------
Questions de communication
Revue semestrielle à comité de lecture, publiée avec le soutien du Centre de recherche sur les médiations
(Université de Lorraine/Université de Haute-Alsace)
et avec le concours du Conseil Régional de Lorraine

Questions de communication bénéficie de la reconnaissance scientifique de l’INSHS du CNRS

Commande (en ligne) : http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100657190
Abonnement : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site : http://www.ques2com.fr
Rédaction : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rappel
19 (2011) Annoncer la mort

Prochains dossiers
21 (2012) La communication en 10 questions
22 (2012) La patrimonialisation des musiques actuelles


Parution - MEI 34 Ecrans et médias

Parution Revue MEI n°34 "Ecrans et médias"

sous la direction de Thierry Lancien aux editions L'Harmattan

Sommaire et résumé des articles sur le lien suivant

icon MEI 34 Ecrans et médias (3.8 MB 2012-03-28 15:55:42)

SOMMAIREPréambule
Thierry Lancien

Entretien
Généalogie de l’hypertexte comme média à partir d’entretiens avec Ted Nelson
Bernard Darras - Thierry Lancien

Dossier
Le cinéma est encore mort ! Un média et ses crises identitaires
André Gaudreault - Philippe Marion

L’image écran, de la toile à l’interface
Jean-Claude Soulages

Multiplication des écrans et relations aux images : de l’écran d’ordinateur à celui du téléphone portable
Marie-Julie Catoir - Thierry Lancien

La traversée des écrans : Proxémie des dispositifs et enchâssements médiatiques
Etienne Armand Amato - Etienne Pereny

Manipulation des médias à l’écran et construction du sens
Serge Bouchardon

La construction d’un sens dans la polysémie du design web
Christine Breandon - Franck Renucci

L’écran outil et le film objet : le cas de l’annotation sur Internet
Michael Bourgatte

Ecran vidéoludique et journalisme: vers de nouvelles pratiques informationnelles
Aurélia Lamy - Philippe Useille 

Etude sémio-rhétorique du rôle de l’hypertexte dans le discours journalistique
Alexandra Saemmer

Les formes d’adresse au spectateur : du cinéma au jeu vidéo en passant par la bande dessinée
Gwenn Scheppler

Playful TV screen. The playability and role of TV in producing interactive experience
Paulina Tuomi

L’écran du smartphone dans tous ses états
Virginie Sonet

Les espaces de l’écran
Guislaine Chabert

Mimesis de l’écran. Quand le contenu devient sa propre représentation
Diana Dula


Parution - Bibliothèques numériques

Editions de l'ADBS

«Bibliothèques numériques. Logiciels et plateformes ».

Étude réalisée par Mathieu Andro, Emmanuelle Asselin et Marc Maisonneuve.


L’ouvrage
Que ce soit à des fins patrimoniales, culturelles ou scientifiques, les projets de bibliothèques numériques se multiplient et le concept fait l’objet de nombreuses discussions et débats professionnels. Les enjeux sont en effet nombreux, en termes d’usage, de nouveaux services et de conquête de nouveaux publics. Au point de parfois perdre de vue les dimensions techniques de tels projets. Après avoir exposé les principes et composants fondamentaux des gestionnaires de bibliothèques numériques, Mathieu Andro, Emmanuelle Asselin et Marc Maisonneuve passent au crible dix solutions disponibles sur le marché français. Ils en détaillent les fonctionnalités, l’environnement technique, l’offre de services et les prix pratiqués. Sont également présentées cinq plateformes de dépôt, une alternative permettant notamment aux bibliothèques numériques de mutualiser leurs coûts.

Les auteurs
Mathieu Andro a travaillé pour les bibliothèques du Muséum national d’histoire naturelle puis a dirigé celle de l’École nationale vétérinaire de Toulouse. Actuellement chef de projet numérisation à la Bibliothèque Sainte-Geneviève, il est porteur d’un projet de bibliothèque numérique mutualisée.

Emmanuelle Asselin, documentaliste de formation et consultante chez Tosca Consultants, intervient dans les études de lecture publique et de mise en réseau des bibliothèques.

Marc Maisonneuve, ingénieur en informatique, est l’un des créateurs de Tosca Consultants, cabinet de conseil en système d’information pour les bibliothèques et les centres de documentation.


«Bibliothèques numériques. Logiciels et plateformes ». Mathieu Andro, Emmanuelle Asselin et Marc Maisonneuve.

Collection « Science et techniques de l’information»
ISBN : 978-2-84365-140-3 – 352 pages – Prix de vente en France : 35 €

Présentation et sommaire détaillé à l’adresse http://www.adbs.fr/c/u


Parution - Les masques de la convergence

Les masques de la convergence - Enquêtes sur sciences, industries et aménagements

Editions des Archives Contemporaines, sous la direction de Bernard Miège et Dominique Vinck, 396 pages. 20 auteurs

Parmi les auteurs (SIC) des contributions : Marie-Christine Bordeaux, Philippe Bouquillion, Pascal Clouaire, Jean Caune, Olivier Galibert,  Valérie Lépine, Fabienne Martin-Juchat, Bernard Miège, Philippe Quinton, Hélène Romeyer


Le projet intellectuel de cet ouvrage est d’abord de revenir sur les significations de la convergence, mot valise et argument rhétorique qui circule à la fois dans les milieux académiques et politico-industriels. Le discours de la convergence, en effet,  tantôt se réfère à un vaste mouvement de rapprochement des différentes disciplines scientifiques et des régimes de recherche, tantôt se présente comme un phénomène d’hybridation voire de confusion des techniques rendue possible soit par la numérisation, soit par la manipulation de la matière et du vivant à l’échelle nanométrique. Il se donne à voir comme une interprétation fluctuante (depuis 3 décennies) mais toujours englobante.
Comment éviter ces travers, ces méconnaissances et ces approches triviales ? En faisant appel aux ressources des sciences humaines et sociales et en saisissant la question de la convergence à partir d’une série de situations concrètes, tirées de la dynamique et des pratiques à l’œuvre entre disciplines scientifiques, domaines technologiques et dans leurs liens avec diverses sphères d’activité (enseignement, vulgarisation, art, politiques locales, etc.). L’objectif est de questionner l’évidence qui caractérise habituellement les discours sur la convergence. Ces discours mêlent des sens disparates, évolutifs et performatifs, d’où l’idée de jeux de masques. L’évocation du masque, ne vise pas a priori à dénoncer d’éventuelles manipulations, mais entend au contraire aider à comprendre les ressorts du jeu des acteurs en présence, jeux de langage, jeux d’image mais aussi jeux de stratégie, où la construction des discours et la communication occupent une place importante pour donner du sens et façonner des agencements d’acteurs et de leurs activités. De tels jeux sont complexes et multiples, raison pour laquelle nous avons retenu plusieurs terrains d’enquête.

Issu d’un séminaire tri-annuel où les enquêtes et contributions ont fait l’objet de discussions et de confrontations serrées, l’ouvrage réunit 20 auteurs, membres ou rattachés à 2 laboratoires grenoblois : GRESEC (Sciences de l’Information Communication, Université Stendhal) et PACTE Politique - Organisations (UMR Cnrs).


Parution : Les masques de la convergence - Enquêtes sur sciences, industries et aménagements

Les masques de la convergence -

Enquêtes sur sciences, industries et aménagements

aux Editions des Archives Contemporaines,

sous la direction de Bernard Miège et Dominique Vinck, 396 pages. 20 auteurs

Le projet intellectuel de cet ouvrage est d’abord de revenir sur les significations de la convergence, mot valise et argument rhétorique qui circule à la fois dans les milieux académiques et politico-industriels. Le discours de la convergence, en effet, tantôt se réfère à un vaste mouvement de rapprochement des différentes disciplines scientifiques et des régimes de recherche, tantôt se présente comme un phénomène d’hybridation voire de confusion des techniques rendue possible soit par la numérisation, soit par la manipulation de la matière et du vivant à l’échelle nanométrique. Il se donne à voir comme une interprétation fluctuante (depuis 3 décennies) mais toujours englobante.

Comment éviter ces travers, ces méconnaissances et ces approches triviales ? En faisant appel aux ressources des sciences humaines et sociales et en saisissant la question de la convergence à partir d’une série de situations concrètes, tirées de la dynamique et des pratiques à l’œuvre entre disciplines scientifiques, domaines technologiques et dans leurs liens avec diverses sphères d’activité (enseignement, vulgarisation, art, politiques locales, etc.). L’objectif est de questionner l’évidence qui caractérise habituellement les discours sur la convergence. Ces discours mêlent des sens disparates, évolutifs et performatifs, d’où l’idée de jeux de masques. L’évocation du masque, ne vise pas a priori à dénoncer d’éventuelles manipulations, mais entend au contraire aider à comprendre les ressorts du jeu des acteurs en présence, jeux de langage, jeux d’image mais aussi jeux de stratégie, où la construction des discours et la communication occupent une place importante pour donner du sens et façonner des agencements d’acteurs et de leurs activités. De tels jeux sont complexes et multiples, raison pour laquelle nous avons retenu plusieurs terrains d’enquête.

Issu d’un séminaire tri-annuel où les enquêtes et contributions ont fait l’objet de discussions et de confrontations serrées, l’ouvrage réunit 20 auteurs, membres ou rattachés à 2 laboratoires grenoblois : GRESEC (Sciences de l’Information Communication, Université Stendhal) et PACTE Politique - Organisations (UMR Cnrs).

Parmi les auteurs (SIC) des contributions : Marie-Christine Bordeaux, Philippe Bouquillion, Pascal Clouaire, Jean Caune, Olivier Galibert, Valérie Lépine, Fabienne Martin-Juchat, Bernard Miège, Philippe Quinton, Hélène Romeyer


Parution - Médias et médiations culturelles

Médias et médiations culturelles au Luxembourg

sous la direction de Marion Colas-­Blaise et Gian Maria Tore

Textes en langue française
192 pages, 150 x 240 mm
Reliure à l’anglaise
ISBN 978-2-87954-250-8

22,00 €


Les directeurs de cet ouvrage, Marion Colas-­Blaise et Gian Maria Tore, sont tous les deux enseignants­ chercheurs à l’Université du Luxembourg. Marion Colas­-Blaise est spécialisée en sémiotique littéraire et visuelle ainsi qu’en linguistique. À ce titre, elle a dirigé notamment « Identités. Incursion tunisienne dans les lettres luxembourgeoises », « Le sens de la métamorphose » et « La question polyphonique ou dia­logique en sciences du langage ». Gian Maria Tore est sémioticien et expert en communication et en art.
Il codirige la revue internationale « Signata – Annales des sémiotiques » et organise, avec la Cinéma­thèque de Luxembourg, l’« Université populaire du cinéma ».

L’ouvrage s’attelle à expliquer en quoi la notion de médiation permet de comprendre les mécanismes à la base de la création et de la diffusion de la culture vivante. Véritable radiographie de la scène médiatique et culturelle du pays, le livre « Médias et médiations culturelles au Luxembourg » atteste, analyse et évalue une réalité actuelle tout en envisageant une projection dans l’avenir.

« Médias et médiations culturelles au Luxembourg » est publié dans la collection Openscience. Cette nouvelle collection des Éditions Guy Binsfeld offre une tribune aux publications scientifiques et se veut ouverte aux différentes disciplines de la science et de la recherche.


Commande en ligne :

http://www.editionsguybinsfeld.lu/book/m%C3%A9dias-et-m%C3%A9diations-culturelles-au-luxembourg

Parution - Revue Communication

Revue Communication

La revue Communication, publiée au département d'information et communication à l'Université Laval (Québec) annonce la mise en ligne du second numéro de son volume 29 (www.openedition.org/2083).

Ce numéro est consacré au centenaire du quotidien montréalais Le Devoir. Fondé le 10 janvier 1910 par Henri Bourassa, l'un des objectifs du journal est « d'appuyer les honnêtes gens et de dénoncer les coquins ». Ce quotidien indépendant est devenu aujourd'hui un journal de référence pour la classe politique, de quelque tendance.

Nous annonçons par la même occasion l'inscription de la revue au Directory of Open Access Journals (DOAJ).

Fiche de la revue (Communcation) sur le site du DOAJ:(http://www.doaj.org/doaj?func=openurl&genre=journal&issn=11893788)

Informations sur le DOAJ (en anglais): http://www.doaj.org/doaj?func=loadTempl&templ=about

Le prochain numéro aura pour thème « Communication, média et santé »

Publication MTO'2011

Les Presses des Mines ont le plaisir d'annoncer la publication de :

TIC et innovation organisationnelle

Journées d'étude MTO'2011

Pierre-Michel RICCIO et Daniel BONNET

Cet ouvrage rend compte des travaux proposés par des chercheurs et des experts, au cours de la troisième édition des journées d'études du Management des Technologies Organisationnelles, organisées par la Chambre Professionnelle du Conseil Languedoc-Roussillon, le Groupe Sup de Co Montpellier Business School et l'École des Mines d'Alès les 17 et 18 mars 2011.

Ces travaux soulignent l'enjeu du Management des Technologies Organisationnelles pour les entreprises et les organisations. Ils montrent comment celui-ci opère sur la combinaison originale des innovations et contribue à l'ouverture des modèles d'innovation.

La première partie de l'ouvrage donne carte blanche à des membres du Comité Scientifique pour initier le débat. La deuxième partie présente la sélection des meilleurs textes qui ont fait l'objet d'une communication par leurs auteurs au cours de ces journées, au carrefour des sciences de gestion, des sciences de l'information et de la communication et des sciences et technologies de l'information et de la communication. La troisième partie est dédiée aux communications valorisant un retour d'expérience d'experts ou de professionnels.

Pierre-Michel RICCIO est ingénieur du conservatoire national des arts & métiers, diplômé en management et docteur en sciences de l'information et de la communication de l'université de Montpellier, habilité à diriger les recherches de l'université de Marseille. Il est aujourd'hui enseignant-chercheur / responsable opérationnel du centre de recherche LGI2P de l'Ecole des mines d'Alès à Nîmes.

Daniel BONNET a été directeur-associé d'un cabinet de conseil, au sein duquel il intervenait sur des missions de stratégie marketing, de stratégie commerciale, et de management stratégique; Il a créé le Cabinet IRTEO (Ingénierie et Recherche sur la Transformations des Organisations).Daniel Bonnet est Docteur en Sciences de Gestion, et chercheur-associé à l'ISEOR (Université Jean-Moulin
Lyon 3).

Caractéristiques de l'ouvrage :
- ISBN 978-2-911256-70-7
- Format 16 x 24
- 322 pages broché, noir et blanc
- Prix 45 euros

Contact :
PRESSES DES MINES
01 40 51 93 17
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Franc-maçonnerie : pour en finir avec les marronniers

Le n°32 de la revue MédiaMorphoses propose un dossier sur les liens entre Franc-maçonnerie et médias, coordonné par Céline Bryon-Portet, Maître de conférences HDR à l'Université de Toulouse, et intitulé "Franc-maçonnerie : pour en finir avec les marronniers"...

Sommaire :

  • - Introduction : "Franc-maçonnerie et médias, un nouvel enjeu ?", par Céline Bryon-Portet
  • - Entretien avec Michel Maffesoli : "L'histoire d'un fantasme"
  • - "Une image déformée ?", par Roger Dachez
  • - "Communiquer : une bataille à gagner", par Pierre-Yves Beaurepaire
  • - "Communiquer : opportunité ou menace ?", par Céline Bryon-Portet
  • - "Le secret : une illusion médiatique", par Marcel Bolle de Bal
  • - "E-révolution : vers la transparence ?", par Jiri Pragman

Lien vers le n°32 de MédiaMorphoses 

Parution : Le Matin. Une presse d’argent et de chantage (1884-1944)


Vient de paraître 

Dominique Pinsolle, Le Matin. Une presse d’argent et de chantage (1884-1944),

préface de Christian Delporte,

  • Presses Universitaires de Rennes, 2012, 354 p.



Ce livre retrace l’histoire du journal Le Matin à partir de sources jusque-là inexploitées. Le Matin, un des plus importants journaux français de la première moitié du XXe siècle, est à la fois le premier quotidien « à l’américaine » lancé en France (en 1884) et le premier titre à reparaître sous l’Occupation. Dès le départ dirigé par un affairiste sans scrupules, il devint très rapidement une feuille de chantage et un organe corrompu largement discrédité. Au-delà du cas particulier, ce livre entend poser la question de la liberté de la presse en régime capitaliste.

Sommaire 

L’échec commercial d’une feuille vénale (1884-1897)

  • L’éphémère Matin américain (1884-1885)
  • L’officine d’Edwards (1885-1890)
  • L’impossible redressement (1890-1897)

Une « Grande Puissance » (1897-1914)

  • L’entrée dans la cour des « Grands » (1897-1903)
  • « L’infatigable serviteur de l’intérêt public » (1903-1914)
  • Le règne de l’Empereur de la Maison rouge (1903-1914)

Un pouvoir vacillant (1914-1932)

  • La fin de l’« âge d’or »
  • Bunau-Varilla « plane » : un patron de presse aveuglé par ses obsessions
  • La tentation de la radicalisation

Déclin et dérive politique (1932-1944)

  • Effondrement financier et dérive vers l’extrême droite (1932-1940)
  • La collaboration (1939-1944)