Publications

Parution - Artistes de laboratoire

Artistes de laboratoire
Recherche et création à l'ère numérique

Auteur : Jean-Paul FOURMENTRAUX


Préface de Pierre-Michel MENGER

Editions Hermann, nouvelle édition, juin 2013
ISBN : 9782705681852
Format : 15 x 23 cm - 130 pages

Un comédien virtuel, des images interactives, un cirque transmédia, des agents intelligents… Ce livre porte sur la manière dont la création artistique et la recherche technologique, qui constituaient autrefois des domaines nettement séparés et quasiment imperméables, sont aujourd’hui à ce point intriqués que toute innovation au sein de l’un intéresse (et infléchit) le développement de l’autre. Dans les nouveaux laboratoires de la création artistique et informatique – Ircam, Hexagram, Lip6, Cnam, Orange Labs – des œuvres hybrides rendent irréversible le morcellement des anciennes frontières opposant art et science.

Car en articulant des contributions interdisciplinaires, l’art numérique instaure en effet un morcellement de l’activité créatrice et des modes pluriels de désignation de ce qui fait œuvre. Les logiques de conception et la régulation du travail qui en découlent étant désormais orientées vers une pluralité d’enjeux : exposition (artistique), invention (technologique) et connaissance (académique).

L’examen de ces évolutions en France et au Canada révèle de nouvelles manières de faire œuvre commune et soulève plusieurs questions : l’art peut-il faire l’objet d’une recherche ?L’écriture informatique peut-elle, elle-même, recouvrir une dimension théorique et devenir un enjeu de création ? L’interdisciplinarité mise en jeu s’accompagne-t-elle d’une transformation des modes d’attribution et de valorisation des œuvres partagées entre art et science ?


Jean-Paul Fourmentraux est sociologue, Maître de conférences-Hdr à l’Université de Lille 3 et chercheur associé à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris (CRAL EHESS). Il mène aujourd’hui des recherches comparatives sur les interfaces entre création artistique, recherche technologique et innovation sociale. Il est l’auteur des ouvrages Art et internet (CNRS, 2010), Artistes de laboratoire (Hermann, 2011), L'Ère Post-media (Hermann, 2012), Art et Science (CNRS, 2012), L'oeuvre commune (Presses du réel, 2013), L'oeuvre virale (La Lettre Volée, 2013).

icon BDC Artistes laboratoires 2013 (295.32 KB 2013-07-15 15:18:50)
 


Parution - Réseaux documentaires

Parution numéro 2/2013

« Documentaliste – Sciences de l’information »

Au cœur de ce nouveau numéro, vous trouverez un dossier intitulé « Réseaux documentaires : continuité ou changement ? », réalisé sous la direction de Ghislaine Chartron, professeur en Ingénierie documentaire au Cnam.
 
A l’heure des réseaux sociaux numériques, se réinterroger sur les réseaux documentaires s’imposait. Ne sont-ils pas des pionniers de cette organisation du travail ? Au 19e siècle, le recensement universel des savoirs de P. Otlet et H. La Fontaine était déjà associé au travail collaboratif. Mais que sont-ils devenus ? Quelle vision, quels projets réunissent de nos jours des professionnels de l’information et du document dans un contexte où l’environnement numérique a bousculé les objets documentaires, les processus de production, de diffusion et de traitement, les périmètres des acteurs et les pratiques des usagers ?

Outre les rubriques habituelles, vous pourrez y lire également une étude originale de Maud Stephan-Hachem : « De la lecture à l’usage de l’internet arabe. Enquête auprès de jeunes étudiants libanais ».

Vous trouverez le sommaire de ce numéro et toutes autres informations sur le site de l’ADBS à l’adresse http://www.adbs.fr/docsi-n-2-juin-2013-dossier-reseaux-documentaires-continuite-ou-changement--131121.htm

Nous vous rappelons que nos abonnés ont accès à la version pdf de la revue sur le site de l’Adbs ( www.adbs.fr/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-75413.htm ). Pour les non-abonnés, plusieurs solutions sont proposées : achat au numéro sur le site de l’Adbs ( www.adbs.fr/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-acquerir-un-numero-44024.htm ) ou sur le portail Cairn.info ( www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information.htm) ; acquisition des articles en pay per view sur Cairn.info (au format pdf ou html).


Chaine Youtube - Théories des jeux vidéos

Chaine Youtube : théories des jeux vidéos

 


Sébastien Genvo, maître de conférences à l'Université de Lorraine et chercheur au CREM, vient de mettre en ligne une chaîne Youtube qui se propose de présenter les théories des jeux vidéo, ceci par une série d'épisodes qui s'articulent autour d'une thématique.

Il y a pour l'instant deux épisodes, l'un sur jeux vidéo, art et culture, l'autre sur le game design, en plus d'une présentation générale. Ces vidéos se veulent accessibles et orientées vers un large public (étudiants, professionnels, joueurs, institutions publiques...). Alors que le champ des recherches sur les jeux vidéo se structure de plus en plus en France, l'idée est aussi de faite connaître des travaux et réflexions qui ont été menés sur l'objet depuis le début des années 2000 (et même avant !) en France et à l'étranger. Le projet est aussi destiné à devenir un espace de parole pour les chercheurs qui travaillent sur les jeux vidéo (il y aura des intervenants "invités"). Il s'agit aussi de répertorier des ressources utiles via des playlists, ou de réaliser de brefs reportages à l'occasion de manifestations scientifiques. Il y aura certainement un épisode par mois.

Contact :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Parution - Sociology of Wind Bands

The Sociology of Wind Bands
Amateur Music Between Cultural Domination and Autonomy

Imprint: Ashgate
Published: May 2013
Format: 234 x 156 mm
Extent: 246 pages
Binding: Hardback
Other editions: ebook ePUB, ebook PDF
ISBN: 978-1-4094-6185-2
ISBN Short: 9781409461852
BL Reference: 306.4'842'0944-dc23
LoC Control No: 2012037058
 
Edition: First Edition in English
Vincent Dubois, Jean-Matthieu Méon and Emmanuel Pierru, translated by Jean-Yves Bart
Series : Ashgate Popular and Folk Music Series
Despite the musical and social roles they play in many parts of the world, wind bands have not attracted much interest from sociologists. The Sociology of Wind Bands seeks to fill this gap in research by providing a sociological account of this musical universe as it stands now. Based on a qualitative and quantitative survey conducted in northeastern France, the authors present a vivid description of the orchestras, the backgrounds and practices of their musicians, and the repertoires they play. Their multi-level analysis, ranging from the cultural field to the wind music subfield and to everyday life relationships within bands and local communities, sheds new light on the social organisation, meanings and functions of a type of music that is all too often taken for granted. Yet they go further than merely portraying a musical genre. As wind music is routinely neglected and socially defined in terms of its poor musical quality or even bad taste, the book addresses the thorny issue of the effects of cultural hierarchy and domination. It proposes an imaginative and balanced framework which, beyond the specific case of wind music, is an innovative contribution to the sociology of lowbrow culture.

Contents: Preface to the English edition; Introduction; Part I On the Fringes of the Musical Field: Did you say ‘lowbrow music’?; The wind band world. Part II The Ecology and Economy of an Amateur Practice: Musical Integration; The social life of the bands. Part III Perspectives on Cultural Autonomy: The transfer of social constraint; Social displacement and the ‘musicalization’ of the practice; Appendices; References; Index.

About the Author: Vincent Dubois is Professor of sociology and political science at the University of Strasbourg and Florence Gould member at the Institute for advanced study, Princeton, USA. He has published several books on social and cultural issues, including The Bureaucrat and the Poor: Encounters in French Welfare Offices, Farnham, Ashgate, 2010.

Jean-Matthieu Méon is Senior Lecturer in media studies at the University of Lorraine (CREM). He has published extensively on censorship, low and popular culture, including comic books and pornography.

Emmanuel Pierru is Senior Researcher at the CNRS (CERAPS, University of Lille). He has published extensively on the lower classes, unemployment and cultural practices.

Translator Jean-Yves Bart specialises in social science translations from French into English. He is the translator of Vincent Dubois, The Bureaucrat and the Poor.


Parution - Marketing, remède ou poison?

Parution ouvrage collectif 

Marketing, remède ou poison ?

Ouvrage pluridisciplinaire (gestion, communication, sociologie) dirigé par P. Bourgne avec des contributions de Bernard Stiegler, Serge Tisseron, Eric Dacheux, Dominique Desjeux, etc...

 http://www.editions-ems.fr/ouvrage365-marketing-remede-ou-poison-.html


Parution - Industrialisation des biens symboliques

L’industrialisation des biens symboliques - Les industries créatives en regard des industries culturelles
De Bernard Miège, Philippe Bouquillion et Moeglin Pierre
PUG (Presses Universitaires de Grenoble) - Collection Communication, médias et sociétés - mai 2013

Sur une grande partie de la planète, la question des industries créatives est désormais inscrite à l’agenda des politiques publiques des collectivités territoriales, des États et des grandes organisations internationales. Et pourtant, les réalisations auxquelles elles ont donné lieu n’ont pas connu que des succès depuis leur émergence, en Grande-Bretagne, au milieu des années quatrevingt-dix. Quant aux justificatifs avancés pour les soutenir, émanant souvent d’experts ou de publicistes, ils méritent pour le moins d’être discutés.
Les auteurs ont choisi d’appréhender ces nouvelles industries sous l’angle des industries culturelles et médiatiques, dont ils sont des spécialistes, et dont les traits spécifiques remontant à plus de deux siècles se sont renforcés depuis quarante ans. Cette grille de lecture les conduit à tester la consistance des filières en place (livre, musique enregistrée, cinéma et audiovisuel, information de presse), à identifier deux filières nouvelles (les jeux vidéo et l’info-médiation), et à envisager les transversalités avec les autres filières composant les industries créatives (mode, biens de luxe, artisanat d’art, etc.), ainsi qu’avec certaines autres branches industrielles en cours de « culturisation ». Ils montrent que trois paradigmes jouent un rôle central dans les mutations en cours : convergence, collaboration et création et ils imputent l’essentiel de ces mutations à l’expansion récente et brutale des géants mondiaux de la communication, positionnés au niveau de l’intermédiation – entre la conception-production des produits et leur consommation – sans pour autant offrir des contenus culturels et informationnels nouveaux.
Simples mutations ou bouleversements de grande ampleur ? Toujours est-il que la thèse de cet ouvrage est que les changements en cours s’inscrivent dans un mouvement d’industrialisation des biens symboliques qui s’étend au-delà des activités culturelles reconnues.


Philippe Bouquillion (université Paris-Nord [LabSic]), Bernard Miège (université Grenoble Alpes [Gresec]) et Pierre Moeglin (Université Paris-Nord [LabSic]) sont tous trois professeurs de sciences de l’information et de la communication. Auteurs de nombreux travaux entrant dans le cadre de l’économie politique (critique) de la communication, et portant sur les industries culturelles et le développement des Tic, ils conduisent depuis 4 ans des recherches sur les industries créatives dont cet ouvrage est issu.

Parution - Théories et pratiques des genres

Parution

Pratiques, 157/158

"Théories et pratiques des genres"

Coordonné par Driss Ablali

Commande en ligne : http://www.pratiques-cresef.com/

icon Théories et pratiques des genres 1 (148.25 KB 2013-06-20 15:55:41)

icon Théories et pratiques des genres 2 (365.63 KB 2013-06-20 15:56:32)

Parution - L'oeuvre virale

Jean Paul Fourmentraux

L'oeuvre virale. Net art et culture hacker.

La lettre volée. Collection "Essais"

 

icon Fourmentraux - L'oeuvre virale (598.08 KB 2013-03-22 10:37:2

icon Fourmentraux couv (983.18 KB 2013-03-22 10:38:47)

icon Fourmentraux face (983.16 KB 2013-03-22 10:39:35)

 

Parution - Protocoles éditoriaux

Protocoles éditoriaux

Qu’est-ce que publier ?

Sous la direction d’Olivier Bomsel

272 pages - 23.50 €

Editions Armand Colin

Qu’est-ce qu’un livre, un film, un album musical… à l’ère d’Internet ?
 
· Une nouvelle définition du rôle de l’éditeur, de sa fonction symbolique, de sa valeur économique
· Une approche novatrice de la métamorphose des médias et des enjeux industriels du marketing
· Un ouvrage prospectif, à rebours du discours décliniste sur les médias ou angélique sur le Web
· Des contributeurs prestigieux : de Jean-Jacques Glassner à Pascal Nègre : les meilleurs spécialistes de l’écriture, du théâtre, de la conversation, de l’édition, de l’industrie musicale, de la télévision, des brevets…
 
Avant l’essor d’internet, tout est simple. Fonds et formes coexistent. Le fond (le roman par exemple) n’est accessible que parce que la forme (journal, livre imprimé) l’a rendu possible. Les objets– livres, tableaux, disques, films 35 mm – ont une mission d’exposition. Ils signifient publiquement : ceci est une une oeuvre, inscrite dans l’histoire du genre cadré par son support. Ils incarnent la fonction de l’édition. La dématérialisation bouleverse cet équilibre. Mais loin de détruire la fonction éditoriale, contraire, en souligner l’importance, car elle met au jour sa dimension profondément symbolique. Si cette fonction existe et tient une telle place dans l’organisation sociale, à quoi l’assigne-t-on au juste ?
Quelles routes symboliques suivent les messages destinés au public, et comment le public se dispose-t-il autour d’elles ? Quelle est l’économie de ces divers processus ?
Pour traiter ces questions, Olivier Bomsel a réuni un collectif brillant de spécialistes de diverses disciplines. De leur dialogue, de la variété des exemples convoqués (invention de l’écriture, théâtre, bibliothèques, musique, cinéma, télévision, brevets, design…) émerge une nouvelle définition des médias à l’ère de la numérisation. Et l’économie qui s’en déduit.
 
Auteurs :
Olivier Bomsel est professeur d’économie industrielle à MINES ParisTech et directeur de la Chaire ParisTech d’économie des médias et des marques.
Il a réuni les contributions de Benedetta Craveri, Robert Darnton, Jean-Jacques Glassner, Richard John, Yann Ménière, Pascal Nègre, Peppino Ortoleva et de François Regnault.
 

Parution - Nos modes, nos mythes, nos rites

Parution

Pascal LARDELLIER
Nos modes, nos mythes, nos rites
Le social, entre sens et sensible
Editions EMS, 14,5 euros


Notre société est encore pleine de rites et de mythes. Leurs formes ont évolué, mais ils remplissent les mêmes fonctions qu’autrefois : rassembler et célébrer les communautés, régénérer les liens sociaux, ouvrir la porte d’imaginaires implicites pourtant actifs. Cet ouvrage propose une série d’analyses courtes, qui assument leur caractère souvent ironique. Une décennie de chroniques médiatiques est proposée, rassemblant des textes parus dans des journaux et magazines français, articles actualisés ici et remis en perspective éditoriale.
Ces textes sont rangés en trois grandes parties : « Au fil du calendrier », « Médias et technologies », et « Nouvelles tendances sociales ». Ils épinglent l’air du temps, sondent nos imaginaires, décodent modes et tendances, en donnant de la profondeur à l’apparente surface des choses. Ces exercices de style sémio-anthropologiques, s’inspirant des Mythologies de Roland Barthes et du regard tendre et empathique de Pierre Sansot sur le social, s’attachent à décrypter le sens des modes, des mythes et des rites qui jalonnent nos calendriers etégaient notre quotidien. Les rites et les mythes donc, mais aussi les médias, les technologies, les personnalités ou les tendances émergentes sont décortiqués et épinglés à tour de rôle.
L’heure d’été, les brocantes printanières, la vogue du tatouage, les lapsus de Rachida Dati, l’oecuménisme autour de Stéphane Hessel, The Voice, l’Eurovision et Les Experts, les croisières, le bac, le tour de France, la météo, le culte d’Apple, les voeux par SMS et des dizaines d’autres événements calendaires et médiatiques sont décortiqués par le menu. Et par delà les analyses proposées, jeux de mots et effets de style sont assumés avec jubilation. On reprend conscience, au fil du propos, de l’importance des imaginaires et de la prégnance de la pensée magique dans notre société désacralisée, en apparence seulement.

Pascal LARDELLIER est Professeur à l’Université de Bourgogne et chercheur au sein de l’équipe 3S « Sensoriel Sensible Symbolique » (CIMEOS, EA 4177). Auteur d’une quinzaine d’ouvrages, il est spécialiste des usages sociaux d’Internet, ainsi que des formes et des fonctions des rites dans les sociétés occidentales.