SFSIC-Infos

Global Media and the ‘War on Terror’: an international conference

Second call for papers: extended deadline for abstracts 28 May 2010
Global Media and the ‘War on Terror’:

an international conference Organized by Communication and Media Research Institute (CAMRI) of the University of Westminster, London, in collaboration with the Department of Media and Communications, Goldsmiths, University of London.


Venue: University of Westminster, 309 Regent Street, London
Dates: Monday 13 - Tuesday 14 September 2010
Conference organizers: Professor Daya Thussu, University of Westminster, and Dr Des Freedman, Goldsmiths, University of London.

Lire la suite : Global Media and the ‘War on Terror’: an international conference

Appel à Communications "Document numérique et société" prolongé jusqu'au 3 avril

L'appel à communications de la troisième conférence "Document numérique et société" est prolongé jusqu'au 3 avril. Vous pouvez poster vos résumés en vous inscrivant sur le site gestionnaire de la conférence situé à :

 http://www.conf-sciencespoaix.fr/doc_soc_reg/index.php/docsoc/polenquestion

 

Lire la suite : Appel à Communications "Document numérique et société" prolongé jusqu'au 3 avril

Appel à communication : Document numérique entre permanence et mutations

13ème Colloque International sur le Document Électronique : CIDE.13

« Document numérique entre permanence et mutations »

INHA-Paris,  16-17 Décembre 2010

Informations importantes

Date limite de soumission : 28 Mai
Notification aux auteurs : 30 Juin
Camera ready: 15 septembre

Thématiques

De façon non limitative, CIDE 13 sollicite des communications sur les thématiques suivantes :


• Épistémologie & théorie de document numérique
• Numérisation de patrimoine
• Usages et pratiques du document numérique
• Métadonnées et Bibliothèques numériques
• Gestion et conservation des documents numériques
• Folksonomies, ontologies et réseaux sociaux
• Documentation technique et organisations
• Organisation des connaissances et architecture de l'information
• Approches sémantiques et sémiotiques du document numérique
• Écriture et lecture numérique
• Recherche, extraction et filtrage d'informations
• Multimodalité, accessibilité et handicap
• Médiation et culture numérique
• Fracture numérique et document
• Management des documents
• Mémoires, temps, traces et document numérique
• Mobilité et Document numérique
• Modélisation des documents
• Moteurs de recherche
• Multilinguisme
• Web sociosémantique
• Infrastructures numériques (escience)
• Contextes (médical, juridique, culturel, veille, politique...)

Lire la suite : Appel à communication : Document numérique entre permanence et mutations

Ecole doctorale d'été francophone

École doctorale d’été francophone en SIC

(information et communication)

23-28 août 2010

Solaize, France (15 kilomètres au sud de Lyon)

Avec le soutien de l’Agence universitaire de la francophonie

 

 

 

Une volonté de rencontre internationale et francophone

             Nous proposons 4 jours de rencontres entre des professeurs d’université et des doctorants francophones (Europe de l’Ouest, Europe de l’Est, Bassin méditerranéen). Deux demi-journées seront réservées aux conférences (les unes de contenu et les autres de méthode), deux autres à des entretiens individuels entre enseignants et doctorants. Et la moitié du temps sera dévolue à  la présentation par les doctorants de l’état de leur thèse et au débat avec les autres participants. L’idée est d’initier en France cette école doctorale, qui tournera ensuite dans les zones géographiques concernées.

 

Lire la suite : Ecole doctorale d'été francophone

Colloque Emirats Arabes Unis : Médias, identités et dialogue avec les autres

Colloque international organisé par l’Université des Émirats Arabes Unis en collaboration avec la SFSIC

Médias, Identités et dialogue avec les autres

 Al Ain, 1er , 2 et 3 novembre 2010 - Université des Emirats Arabes Unis

Ce colloque sera trilingue (français, anglais, arabe). Les chercheurs français sont particulièrement attendus pour une première collaboration dans cette zone géographique.

La remise des résumés est attendue pour le 30 avril.

Lire la suite : Colloque Emirats Arabes Unis : Médias, identités et dialogue avec les autres

Appel à communication : colloque bilatéral franco-tunisien

Appel à communication : colloque France- Maghreb

Les médias  et les mémoires de demain

Toulon, 9 et 10 décembre 2010

            Ce colloque s’inscrit dans les relations entretenues de manière continue entre la SFSIC et les institutions universitaires tunisiennes IPSI et ISD. Ces relations ont donné lieu notamment au congrès international de Tunis en 2008. Le souhait des partenaires est maintenant d’organiser en retour une rencontre en France et, d’une part, de profiter de cette occasion pour prendre un temps important avec les doctorants qui, en France, travaillent sur le monde arabe. D’autre part,  d’ouvrir maintenant l'ensemble de la manifestation chaleureusement aux collègues d'Algérie et du Maroc, car les deux partenaires initiaux (France et Tunisie) perçoivent l’importance de relations universitaires entre nos pays.

Lire la suite : Appel à communication : colloque bilatéral franco-tunisien

Colloque bilatéral franco-roumain

2ème  appel à communication

17ème Colloque bilatéral franco-roumain

Bucarest,  10-12 juin 2010

Date limite de réception des résumés : 30 mars

 La communication entre logiques marchandes et logiques solidaires

Le 17ème colloque bilatéral franco-roumain vous propose cette année un débat de départ entre ce qui s’achète et se vend d’une part, et la solidarité d’autre part. La réflexion sur cette tension est nécessaire en temps de crise économique et financière, une crise qui relance, selon certains, la nécessité d’instauration d’une régulation du monde marchand et d’une protection solidaire des plus fragiles. Mais cette tension est-elle réelle ou fictive et en quoi notre discipline est-elle concernée ? Nous avons déjà en la matière un passé de réflexion et des acquis réels, par exemple dans le domaine de la communication des ONG et associations caritatives, lorsque nous analysons les effets de la publication sur Internet des chartes éthiques d’entreprise ou interrogeons la marchandisation de l’information et du savoir. Nous souhaitons ici faire le bilan de ces orientations de recherche et en aviver d’autres. 

Lire la suite : Colloque bilatéral franco-roumain

Appel à publication : « TIC et genre »

« TIC et genre »

Appel à publication, tic&société, vol. 4, no 2

http://www.ticetsociete.org

à l’heure où les technologies de l’information et de la communication (TIC) prennent une place grandissante dans la vie quotidienne et professionnelle, des inégalités liées au genre viennent s’inscrire dans l’usage, l’appropriation et la maîtrise de ces outils stratégiques. La situation est complexe.

Loin de souffrir d’un quelconque handicap technologique, les femmes et les jeunes filles, dans leur vie quotidienne ou scolaire, sont des utilisatrices aussi averties que leurs homologues masculins. Les écarts existants au début de la diffusion de ces outils s’amenuisent fortement avec la banalisation des TIC dans la vie quotidienne. La disparité numérique semble avoir d’autres facteurs explicatifs bien plus déterminants que le genre, comme le revenu ou le niveau de formation. Dans le monde professionnel, les femmes sont également des utilisatrices confirmées dans la plupart des activités où elles sont présentes. Le véritable problème semble se situer au niveau des métiers des TIC proprement dit. En effet, sauf exception, partout en Europe et en Amérique du Nord, la proportion de femmes occupées dans ces métiers est faible et par conséquent la proportion de femmes dans les cursus scolaires formant à ces métiers. Les femmes sont donc largement absentes des lieux où se conçoivent et se maîtrisent les enjeux des TIC (conception, gouvernance…). Manque d’intérêt ou éviction insidieuse, divers facteurs se conjuguent pour expliquer ces différences.

Plusieurs hypothèses sont habituellement avancées pour tenter d’expliquer les dissimilitudes de genre dans le rapport aux TIC. Elles sont spécifiques aux TIC et se distinguent, en partie, des hypothèses relatives à d’autres champs techniques. La perspective sociologique de la relation entre femmes et technologies s’intéresse aux processus de socialisation sans questionner la technologie en tant que telle. Elle développe des hypothèses autour de l’éducation et la formation, des conditions de travail et de l’ensemble du monde professionnel des TIC, considéré comme défavorable pour les femmes. Les cultural studies et gender studies, venues des pays anglo-saxons, ont amené d’autres courants de recherche et ouvert un questionnement sur la technologie elle-même. Un ensemble d’hypothèses associe la technologie à l’univers masculin (rationalité, compétition, domination…) et étudie la relation ambivalente des femmes aux TIC, le caractère hostile de la culture informatique pour les femmes, les aptitudes différentiées par rapport aux hiérarchies statiques et aux réseaux dynamiques. Des pratiques sexuées sont également mises en évidence dans les approches différentes de la programmation, l’orientation des jeux vers les garçons, les styles de communication, le contenu et le design des sites, les scripts sexués. L’ethnicité et la culture sont également envisagées dans la construction d’un rapport sexué à la technologie. Les approches constructivistes considèrent la relation entre genre et TIC comme une construction mutuelle. Cette perspective rejoint la sociologie des usages et y introduit la dimension du genre. Entre théorie et pratique, la perspective du cyberféminisme est également une nouvelle manière de penser la place et le pouvoir du genre dans un monde où les TIC sont devenues des réalités incontournables du quotidien.

Aucune de ces perspectives théoriques ne peut, à elle seule, expliquer les écarts qui existent entre les hommes et les femmes dans le rapport aux TIC. De plus, le caractère universel de ces hypothèses contraste avec des situations très différenciées d’un pays à l’autre. De nombreuses questions demeurent ouvertes. Pourquoi y a-t-il si peu de femmes dans la conception, le développement des TIC alors qu’elles sont plus nombreuses dans les technologies du vivant ? Alors que les jeunes filles utilisent Internet aussi régulièrement que les jeunes garçons, pourquoi s’engagent-elles si rarement dans les études qui mènent aux métiers des TIC ? L’informatique et les TIC ont-elles un genre ? La banalisation des TIC dans la vie quotidienne ne vient-elle pas corriger les écarts liés au genre ? L’interactivité croissante des TIC change-t-elle la donne ?

Ce numéro de tic&société propose de revisiter les hypothèses explicatives avancées dans l’analyse du rapport aux TIC, dans une perspective de genre. Nous encourageons les textes qui proposent des approches comparatives.

Les contributeurs et contributrices sont invités à soumettre leurs textes en français, voire en anglais ou en espagnol (mais dans ce cas accompagnés d’un résumé de 3000 caractères en français, en anglais et en espagnol). Les textes doivent faire environ 40000 caractères espaces compris.

Les auteurs sont invités à respecter les consignes concernant la mise en forme du manuscrit (consignes disponibles sur le site de la revue , voir la rubrique « Consignes aux auteurs »).

Les manuscrits feront l’objet de deux évaluations selon la procédure de lecture à l’aveugle. Les contributions en anglais et espagnol seront évaluées puis traduites en français dans la mesure du possible.

Les textes doivent être envoyés à l’adresse suivante, à l’attention de Patricia Vendramin, coordinatrice du numéro « TIC et genre » : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Il est aussi possible de proposer des textes hors-thème. Nous nous réservons toutefois le droit, soit de les diffuser dans la rubrique « Varia », soit de les conserver pour un prochain numéro thématique. Merci, dans ce cas, d’envoyer les textes à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

La date limite de soumission des articles est fixée au 30 juin 2010.

Dr Patricia Vendramin
Directrice de recherche, Fondation Travail-Université
Professeur, Université catholique de Louvain

Les Essentiels d'HERMÈS


Une volonté de rapprocher communication, savoirs et connaissances

Directeur de publication : Dominique Wolton


 

Lire la suite : Les Essentiels d'HERMÈS

@rchiveSIC

 

@rchiveSIC est un centre de dépôt et de consultation de textes, articles, documents et publications en sciences de l'information et de la communication. Il a vu le jour en Mai 2002.

Vous pouvez y déposer des articles, des communications, et les actualiser.

Lien web :  http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/

Ce projet, porté par Gabriel Gallezot, Ghislaine Chartron et Jean-Max Noyer, a fait l'objet d'une proposition lors du colloque "Place et enjeux des revues pour la recherche en InfoCom (SFSIC)", le 25 mars 2002. Il a été retenu en conclusion de ces journées comme une piste favorisant le développement scientifique de notre communauté.

Il s'inscrit dans le mouvement mondial des Archives ouvertes, dont le précurseur fut Paul Ginsparg au début des années 90, au "Los Alamos National Laboratory" (http://arxiv.org/ ). L'initiative de Paul Ginsparg a profondément  bousculé l'univers de l'édition en ouvrant la possibilité d'un monde plus différencié de l'édition scientifique et technique.

Le développement de ces nouvelles mémoires numériques entraîne un certain nombre de transformations et soulève des difficultés. Il offre aussi de nouvelles possibilités au premier rang desquelles un changement d'échelle majeur pour ce qui est de la mise en visibilité des travaux. Rendre visibles et accessibles les travaux des chercheurs en SIC n'est pas aisé (hétérogénéité de notre champ, multiplicité et dispersion des revues, non indexation des revues dans les bases de données, accès coûteux, non disponibilité dans les BU, exemplaires épuisés, ...). Cette difficulté vaut pour la communauté elle-même.

@rchiveSIC offre de plus une visibilité internationale non seulement par le biais des moissonneurs OAI (par exemple OAIster) de répertoires ou moteurs dédiés (par exemple OpenDOAR ), mais aussi par la bonne indexation des archives par les principaux moteurs de recherche généralistes ou scientifiques. (Google Scholar par exemple) Dans l'espace francophone, cela est manifeste si l'on se réfère aux textes déposés en langue française. Cette mise en visibilité contribue à l'évidence, à la dynamique de la recherche de notre discipline.

De plus elle rend possible, à terme, de nouveaux modes de représentation de l'intelligence collective, des textes, documents, produits par les chercheurs en SIC. Ce nouveau mode éditorial offre aussi l'occasion de remettre en chantier la question des économies politiques des savoirs. La question n'est pas seulement celle des modèles économiques et financiers en débat et en confrontation, elle est fondamentalement celle des modèles socio-cognitifs et des types de pratiques intellectuelles possibles à présent, sous les conditions des mémoires hypertextuelles en réseau. Elle est celle de la possibilité de maintenir ouvert le creusement intensif des modes de circulation, de diffusion et de percolation des savoirs.