SFSIC-Infos

AAC - revue tic&société

La revue scientifique tic&société, revue en ligne, internationale et francophone consacrée à l'analyse des rapports entre les technologies de l'information et de la communication (TIC) et la société souhaite organiser un atelier dans le cadre des activités du CR33 « Sociologie de la communication » qui se tiendront lors du prochain congrès de l'AISLF sur le thème Communiquer dans un monde incertain - (Rabat -Maroc-, du 2 au 6 juillet 2012). Cet atelier permettra de présenter et d'échanger autour de nouveaux modèles d'analyse et de nouvelles approches théoriques susceptibles d'appréhender les pratiques, et les usages liés à la croissance du monde numérique.

L'atelier comprendra deux tables rondes.

  • La première sera consacrée à l'ethnographie numérique et aux enjeux éthiques.
  • Doit-on renouveler les méthodes d'investigations déployées autrefois pour analyser les pratiques sur d'autres technologies de l'information et de la communication ? Peut-on parler de méthodes spécifiques pour observer, analyser les pratiques dans les mondes numériques ? Comment « pister » les pratiques tout en prenant en compte la dimension éthique dans le travail du chercheur ?
  • La deuxième sera consacrée  aux renouvellements des approches théoriques pour appréhender le numérique. Le numérique fait maintenant partie intégrante de la vie de centaines de millions de personnes, on peut estimer ainsi qu'au quotidien se mêlent le « on line »  et le « off line », que les pratiques sociales se sont technicisées et que les techniques se sont socialisées. Cette table ronde accueillera des travaux émergeants qui proposent de renouveler les approches, comme, entre autres : l'écologie des activités, la cyber-géographie, l'orientation des internautes.


Toutes les propositions doivent comprendre un titre et un résumé de 3 000 signes (espaces compris) et l'indication de trois références de travaux récents, de même que le nom, le statut et l'adresse exacte du ou des proposants. Celles-ci devront être déposées au plus tard le 15 février 2012 à l'adresse suivante :

Pour s'inscrire au congrès : http://congres2012.aislf.org/pages/page51.php
Pour adhérer à l'association : http://w3.aislf.univ-tlse2.fr/cotisation/
Pour déposer une proposition : http://congres2012.aislf.org/pages/page41.php

Nous vous invitons enfin à envoyer un message à l'adresse de la revue : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. d'ici le 15 février pour nous témoigner de votre intérêt à participer à notre atelier.

 

 

Parution - Histoire de la notion d'information

Le zéro et le un
Histoire de la notion d'information au XXe  siècle
Jérôme Segal
Préface et postface d'Antoine Danchin
Editions Matériologiques
Collection « Sciences & Philosophie »

La notion d’information est particulièrement polymorphe, luxuriante même. Ses définitions prolifèrent, son domaine lexical est si vaste que la probabilité que deux spécialistes de l’information (sans plus de précision) évoquant cette notion ne parlent en fait pas de la même chose est très élevée. Nous avons tous une idée vague et courante de que ce terme veut dire, nous utilisons tous ce vocable aux multiples acceptions propres à notre quotidien, tandis que les physiciens, mathématiciens et informaticiens, entre tentatives de formalisation rigoureuses et multiplications des domaines d’application de l’information, développent sans cesse leur compréhension de ce que certains voient comme une nouvelle catégorie du réel. Inutile de revenir ici sur le lien fondamental entre information et informatique, le livre développe amplement ce point. Les sciences humaines, via notamment les sciences de l’information et de la communication, et la linguistique, ont également contribué au développement conceptuel et lexical des théorisations, usages et significations de ce terme. Quant à la biologie, il est patent qu’elle a incorporé l’information à son socle théorique de manière massive. Cette discipline est sans doute celle où cette notion est des plus discutée, notamment parce que la biologie peut dialoguer avec la physique, l’informatique et les mathématiques via la notion d’information, et parce que le programme génétique, Deus ex machina du fonctionnement cellulaire pendant ces cinquante dernières années, est redevable de fortes critiques issues de théories très stimulantes. Le chapitre 7, véritable essai de 110 pages sur «  l’information et le vivant  : aléas de la métaphore informationnelle  », offre une vision panoramique de cette histoire dense et complexe.
Le livre de Jérôme Segal permet de comprendre les racines historiques et épistémologiques de cette profusion et des confusions qui continuent encore trop souvent à perturber notre perception de la notion scientifique d’information. Il s’interroge également sur l’unité du savoir que certains théoriciens de l’information ont cru fonder sur cette instance du réel qui a véritablement révolutionné le XXe siècle et qui sera sans nul doute un objet scientifique crucial durant le siècle en cours.

Jérôme Segal est maître de conférences en histoire des sciences et épistémologie à l’université Paris IV. Diplômé de l’École centrale de Lyon, il a poursuivi ses études avec une thèse en histoire des sciences à l’université de Lyon suivie de recherches postdoctorales à l’Institut Max Planck d’histoire des sciences de Berlin. Depuis 2004, il vit à Vienne, en Autriche, où il a d’abord occupé les fonctions d’attaché de coopération universitaire et scientifique à l’ambassade de France, avant d’enseigner la philosophie à l’université de Vienne. Ses publications sont disponibles sur son site http://jerome-segal.de.
Antoine Danchin est généticien, a fait l'essentiel de sa carrière à l'Institut Pasteur. Est actuellement en poste à l'université de Hong Kong.

Editions Matériologiques (materiologiques.com)
Collection "Sciences & Philosophie"
ISBN : 978-2-919694-05-1
Livre électronique PDF couleurs (lecture sur ordinateurs et tablettes ou liseuses type iPad et autres)
Nouvelle édition (d'un livre de 2003), enrichie de 800 liens hypertextes bibliographiques
17 x 24 cm, 1020 pages
29 euros
Commander et télécharger sur : http://www.materiologiques.com/Le-zero-et-le-un

Lire la suite : Parution - Histoire de la notion d'information

AAA - Terminal Transmedia Storytelling

Appel à contributions Transmedia Storytelling

En 2003, Henry Jenkins a défini le Transmedia Storytelling en analysant les dispositifs d’extension de la narration autour de la franchise des films Matrix. Pour lui, ces films représentaient, du fait de leur complexité narrative, un excellent laboratoire innovant en matière de narration engageante et interactive.
Jenkins définit le Transmedia comme : « un processus dans lequel les éléments d’une fiction sont dispersés sur diverses plateformes médiatiques dans le but de créer une expérience de divertissement coordonnée et unifiée ».

La revue Terminal invite des contributions sur le thème du « Transmedia Storytelling », explorant par exemple l’un des axes de recherche suivants :

Axe 1 : Terminologie :

Le terme Transmedia Storytelling est un terme relativement jeune (2003) et il paraît essentiel de poser les bases terminologiques pour proposer une définition commune. De plus, le Transmedia Storytelling est souvent mis en lien, voire en opposition, avec le Cross-Media, le Deep Media, ou encore le Plurimedia alors que ces notions recouvrent des stratégies et des buts différents. Cet axe acceptera des propositions théoriques et épistémologiques afin de mieux délimiter les champs terminologiques.

Axe 2 : Analyse des stratégies de production :

La plupart des stratégies transmédiatiques se développent dans des cadres de promotion de franchises d’industries culturelles et créatives et dans une perspective marketing. Dès lors, des stratégies de production se développent afin de prolonger la narration immersive de ces franchises. Il est alors intéressant de questionner ces stratégies et de se poser la question des nouveaux métiers communicationnels ou créatifs qui en dépendent. On peut également se poser la question des nouvelles formes économiques et juridiques qu’entraine la création de ces œuvres Transmedia.

Axe 3 : Sérialité :

Le Transmedia étant par définition une extension d’un univers ou bien d’une histoire, la notion de sérialité devient alors fondamentale dans la compréhension des mécanismes en jeu. En effet, cette sérialité, ce fait de raconter des histoires en continu, va permettre le développement d’innovations transmédiatiques. Ce laboratoire, cet art de raconter des histoires sur diverses plateformes médiatiques, méritent que l’on y consacre une recherche plus approfondie.

Axe 4 : Engagement des audiences :

Lorsque l’on envisage les stratégies de production Transmedia, il ne faut pas oublier la réception et l’engagement des audiences. Le phénomène des fans est alors une question intéressante à traiter. En effet, les communautés de pratiques utilisent l’ « intelligence collective » pour recréer les puzzles des univers. Il s’agira ici d’interroger les pratiques de réception et de création des fans en réponse aux stratégies Transmediatiques.

Calendrier :

15 décembre 2011 : envoi de la contribution d’une page aux coordinateurs.

1 Février 2012 : Réponse aux auteurs.

30 avril 2012 : envoi de l’article complet.

Publication fin 2012 / Début 2013.

Coordination du dossier : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Equipe : Yann Kilborne (MCF, Bordeaux 3), André Vitalis (Professeur Emérite, Bordeaux 3), Thierry Lancien (Professeur, Bordeaux 3), Eric Maigret (Professeur, Paris 3), Seok-Kyeong Hong-Mercier (MCF, Bordeaux 3).

Les propositions de contribution doivent être envoyées avec le titre « terminal-transmedia » dans le titre du message.

Format des articles publiés :

Le comité de rédaction attire l’attention des auteurs sur le projet éditorial que défend la revue et qui fait son originalité parmi des publications académiques et des revues.

Souhaitant permettre le développement de réflexions critiques, Terminal veille au sérieux des problématiques proposées et à leurs fondements. Ainsi, les articles sont soumis à un comité de lecture, mais Terminal ne s’adresse cependant pas seulement à des chercheurs et souhaite rester d’une lecture abordable par des lecteurs d’horizons et de pratiques divers. Les contributions, qui peuvent comporter de façon limitée des illustrations, veilleront donc à s’inscrire dans cette logique selon les consignes suivantes :

- article centré sur une problématique sans détours excessifs par les phases classiques de positionnement disciplinaires ;
- article pour non-spécialistes, supposant une lisibilité pour amateurs avisés (limitation du nombre de notes de bas de page et des références bibliographiques à l’essentiel)
- format autour de 25000 caractères (signes et espaces compris, sauf cas particuliers : notamment illustrations)
- format 12 pour le texte ; format 10 pour les notes ; format 10 pour la biblio Times new roman, Interligne simple, Justifié pour l’ensemble du texte Aucun retour chariot supplémentaire
Pas de n° de titre, titre en gras 14 (titre de partie ) et gras 12 (sous partie)
- Les références bibliographiques ne doivent pas tenir plus d’une page de la revue ( 3000 signes espaces compris).
- Un résumé de 1500 caractères environ (espaces compris) sera fourni
- L’identification du ou des auteurs fera apparaître : nom et prénom, fonction, institution, adresse postale, coordonnées téléphoniques et adresse électronique.


Emploi - Professeur Cinéma et culture numérique

PROFESSEUR-E EN CINÉMA ET CULTURE NUMÉRIQUE

Université Laval, Québec

Le Département des littératures désire pourvoir un poste de professeur-e en cinéma et culture numérique

FONCTIONS
La personne titulaire de ce poste devra :
- Assumer aux trois cycles des cours de cinéma et culture numérique ;
- Assumer, au premier cycle, des cours d’études cinématographiques et de cinéma numérique, de même que, au deuxième et au troisième cycles, des séminaires sur le rapport du cinéma à la culture numérique ;
- Assumer la direction de mémoires de maîtrise et de thèses de doctorat ;
- Contribuer à la recherche par des publications liées aux domaines identifiés précédemment ;
- Contribuer aux tâches liées à la gestion des programmes de certificat en études cinématographiques et du futur baccalauréat en cinéma et culture numérique ;
- Participer aux activités et au développement de ces deux programmes tout y en assurant un leadership dans le domaine du numérique au cinéma ;
- Participer aux activités départementales et universitaires.

CRITÈRES DE SÉLECTION
- Doctorat ou doctorat en voie d’obtention dans le domaine des études cinématographiques ;
- Expérience de l’enseignement dans ce domaine particulier, au niveau universitaire ;
- Expérience pertinente de recherche en cinéma et culture numérique, publications, bourses ou subventions à l’appui ;
- Aptitude à travailler en équipe.
- L’aptitude à convoquer des théories de la culture sera considérée comme un atout.

ENTRÉE EN FONCTION : 1ER JUILLET 2012

Faire parvenir sa candidature accompagnée d’un curriculum vitæ et trois lettres de recommandation d’ici le 23 MARS 2012 à :

Madame Chantal Hébert, directrice
Département des littératures
Faculté des lettres
1030, avenue des Sciences-Humaines
Pavillon Charles-De Koninck
Université Laval, Québec G1V 0A6

Pour plus de renseignements sur le Département des littératures, consulter le site : http://www.lit.ulaval.ca/

icon Poste Cinéma et culture numérique (40.06 KB 2011-11-09 12:06:04)

Emploi - Professeur en bibliothéconomie

École de bibliothéconomie et sciences de l’information
Faculté des arts et des sciences
Professeure ou professeur en bibliothéconomie

Université de Montréal

L’École de bibliothéconomie et sciences de l’information sollicite des candidatures pour occuper un poste à temps plein de professeure ou de professeur en bibliothéconomie au rang d’adjoint.

Fonctions
Le candidat retenu sera appelé à enseigner aux trois cycles, à encadrer des étudiants aux études supérieures, à poursuivre des activités de recherche, de publication et de rayonnement ainsi qu’à contribuer aux activités de l’institution.
Exigences Doctorat en sciences de l’information ou dans une discipline pertinente pour le profil du poste. Capacité de développer un programme de recherche dynamique et original de haut niveau. Expérience en enseignement (une expérience en enseignement en ligne sera considérée comme un atout).

Expertise démontrée en bibliothéconomie numérique et plus précisément dans un ou plusieurs des domaines suivants :
o gestion et promotion des institutions, services et ressources numériques;
o conception et déploiement de bibliothèques numériques;
o politiques d’information;
o aspects juridiques et éthiques liés à l’information numérique;
o gestion de l’information dans le domaine de la santé. Une expérience professionnelle en bibliothèque sera considérée comme un atout. Maîtrise de la langue française.

Entrée en fonction  À compter du 1er juin 2012.

Clôture du concours
Le dossier de candidature, constitué d’une lettre de motivation, d’un curriculum vitæ, d’un exemplaire de publications ou de travaux de recherche récents, doit parvenir à l’adresse ci-dessous au plus tard le 31 janvier 2012.
Les candidats doivent également demander à trois personnes de faire parvenir une lettre de recommandation au directeur de l’École à l’adresse suivante :
Clément Arsenault, directeur

École de bibliothéconomie et sciences de l’information
Université de Montréal
C. P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3J7

Les personnes intéressées trouveront des renseignements sur l’École de bibliothéconomie et sciences de l’information sur notre site web à l’adresse suivante : www.ebsi.umontreal.ca/.

icon Poste EBSI (160.96 KB 2011-11-09 11:57:32)

JE - Affaire DSK

Séminaire du Laboratoire Communication et Politique

Vendredi 18 novembre 2011
9h15 à 17h30

L'affaire DSK.
Enjeux médiatiques, politiques et culturels

Programme détaillé: icon Programme JE DSK (257.96 KB 2011-11-09 11:48:40)

Maison des Sciences de la Communication
20 Rue Berbier du Mets
rez-de-chaussée
75013 Paris
Métro : Les Gobelins (ligne 7) / Bus : 27, 47, 83 ou 91

Programme synthétique

10h : Table-ronde 1
Production journalistique, circulation médiatique et réception de l'événement

11h30 : Table-ronde 2
Fait-divers, politique, people : quelle nature de l'événement ?

14h - Table-ronde 3
France / États-Unis : incompréhensibles cultures juridiques ?

15h30 : Table-ronde 4
L'affaire DSK et la question du genre

Journée d'étude ouverte à tous, mais inscription obligatoire (nombre de places limité) : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Colloque - Entretiens du webjournalisme

Observatoire du webjournalisme

Les 2e Entretiens du Webjournalisme se tiendront à l'université de Metz les 1er et 2 décembre 2011

UFR SHA - Amphi Arendt

Plus d'informations dans le document joint

icon Entretiens Obsweb (794.58 KB 2011-11-09 11:38:27)


Les 1er & 2 décembre, à l’Université de Metz, l’Observatoire du webjournalisme (Obsweb/CREM), et ses partenaires presse : Libération, Owni, Métro, Rue89, (avec le soutien de la MSH Lorraine) et le programme de recherche « Tous journalistes » financé par l’ISCC – CNRS, présentent les seconds Entretiens annuels du webjournalisme autour de 5 tables rondes qui permettront une confrontation entre les journalistes, les professionnels de l’information et des universitaires présentant les résultats de leurs enquêtes.

Ces Entretiens sont ouverts à tous (journalistes, chercheurs, étudiants, grand public) après simple inscription sur le site, où vous pouvez retrouver le programme détaillé : http://obsweb.net.

Les thèmes ont été choisis pour leur actualité par rapport aux défis que la presse en ligne doit relever dans cette période de mutation de l’information liée au développement de l’Internet et aux changements des pratiques de consommation d’information. Eric Scherer inaugurera d’ailleurs la matinée du 2 décembre par une conférence sur Les transformations du journalisme à l’ère numérique.

Table ronde 1 : Nouveaux outils, nouvelles pratiques : moteurs et freins à l’innovation ?

Table ronde 2 : Nouvelles consommations d’informations et défis des mesures d’audience.

Table ronde 3 : La PQR et les médias locaux au défi de l’Internet et de la mobilité.

Tables rondes 4 : Les formations au journalisme face aux nouvelles réalités du métier (programme de recherche I3M - ISCC « Tous journalistes ? »).

Table ronde 5 : L’accompagnement GRH au changement dans les rédactions.

Ces 2e Entretiens annuels se dérouleront à l’Université Paul-Verlaine de Metz, campus de l’île du Saulcy, amphi Arendt.

Colloque - EUTIC 2011

Colloque international EUTIC "Transformation des organisations, évolution des problématiques"
Bruxelles 23-25 novembre 2011

Programme et informations sur le site du colloque http://www.eutic.eu

Ce VIIème colloque est l’occasion de renforcer le croisement interdisciplinaire entre sociologie, psychologie du travail et des organisations, ergonomie et sciences de l’information et de la communication.
Les organisations, qu’elles soient des entreprises, des administrations publiques nationales et internationales, des systèmes éducatifs, des médias, des opérateurs de télécommunication ou transports, se transforment par et pour l’informatique. De nouvelles formes émergent : organisations participantes, étirées et flexibles (just-in-time, décentralisation, étalement), organisations hybrides, transversales, réticulaires, adoptant les principes du lean management,etc. Les TIC y apparaissent comme un élément déterminant permettant de s’affranchir des rigidités de l’espace et de la proximité ou de la complexité hiérarchique (empowerment). Le facteur humain, incontournable, insurmontable sujet et objet irrémédiablement au centre de ces mutations, réagit et s’adapte, souvent comme un élément de régulation et de stabilisation. Il peut aussi en être victime, tant comme acteur des systèmes que comme client des produits et services. Ce colloque, comme les précédents, fait le point sur les regards les plus récents que portent les chercheurs et praticiens sur cette évolution. Il permet aussi d’échanger des expériences et points de vue.

Lors des sessions, il est attendu des contributions sur l’émergence des nouvelles problématiques humaines, sociales et économiques liées à la transformation des organisations par les TIC.

1. Thèmes de continuité d’EUTIC: dans une optique de continuité, des communications seront centrées sur les thèmes classiques d’EUTIC tels : les médias et leur évolution (radios et télévisions numériques, blogs et réseaux sociaux, journalisme en ligne), les mutations des logiques éditoriales (typologies des formes éditoriales, édition électronique et nouveaux modèles éditoriaux, publications et revues scientifiques, évolution des méthodes et technologies de gestion de l’information), la diffusion des connaissances (accessibilité du contenu numérique, nouveaux enjeux des systèmes de documentation, modalités d’appropriation, enseignement à distance, TICE, jeux électroniques éducatifs), l’accès à l’information, la fracture numérique, l’interopérabilité, tout en n’omettant pas leurs liens avec la transformation des organisations.

2. Les TIC jouent-elles un rôle de moteur ou de remorque dans l’évolution et la transformation des organisations ? Qu’en est-il du sens et des enjeux de ces mutations et quels en sont les effets dans des milieux spécifiques tels l’enseignement, les espaces culturels, la vie sociétale, la protection de l’environnement, la communication ou l’information par les médias ? Le colloque cherche à mettre l’accent sur une phénoménologie émergente centrée sur le rôle de l’information découlant d’expériences vécues, de parcours caractéristiques, de constats, de projets dans ces transformations.

3. Décentralisation, délocalisation, concentration vs déconcentration du temps de travail. Avec les TIC, l’espace et le temps deviennent des variables augmentant la flexibilité du travail. L’espace s’ouvre et s’étale (comme dans le cas du télétravail), le temps de travail se pointillise, occupe des périodes qui débordent, et s’insère dans la vie privée.

4. L’évolution des conditions de travail et de la notion de qualité de vie au travail. Evolution et la transformation des facteurs de stress au travail. De nouvelles formes de stress émergent (stress numérique, technostress, technoharcèlement, violence à distance,…), en quoi elles se distinguent des conceptions classiques du stress au travail et quelles en sont les conséquences ? Comment évolue la satisfaction au travail ? Quelles nouvelles formes prend le harcèlement au travail voire la discrimination sexuelle. En quoi les relations sociales au travail ou les relations de travail elles-mêmes se numérisent et quelles en sont les conséquences ? L’exemple de la communication par e-mail dans l’entreprise avec ses excès, ses risques et dérèglements illustre cette évolution.

5. Résilience : organisationnelle, sécurité et prise de risque vs résilience humaine et adaptation. Les organisations doivent faire face à un plus grand nombre de facteurs de risque face à ces transformations. La résilience serait la capacité qu’elles ont à faire face à des situations imprévues, soudaines et critiques pour leur fonctionnement. Qu’entraîne par exemple l’arrêt, même pendant un temps court, d’un système informatique dans un hôpital ? D’un autre point de vue l’homme est considéré comme un facteur d’infiabilité mais aussi de fiabilité des systèmes de travail. Depuis plus de 60 ans l’ergonomie met l’accent sur son rôle régulateur dans les systèmes de travail. Par quoi et dans quel contexte l’homme est-il capable de pallier et dépasser les situations critiques alors que le cadre d’action délimité par l’organisation est rigide ou insuffisant ? Comment l’homme contourne-t-il les systèmes pour améliorer son efficacité ? Comment s’adapte-t-il ou adapte-t-il les systèmes.

6. Standardisation des systèmes de travail et procédures. De nombreuses organisations, fondamentalement différentes entre-elles, recourent néanmoins dans leur gestion aux mêmes produits informatiques. En quoi ces produits engendrent-ils une standardisation de leur fonctionnement indépendamment de leurs finalités et quelles en sont les conséquences ?

7.Impacts des nouveaux médias au sein des organisations actuelles. Plusieurs nouveaux médias, tels que les médias sociaux (blogs, wikis et al), jeux numériques de gestion et entrepreneuriat (serious games), ainsi que jeux en ligne agrégeant des communautés différentes qui créent leurs propres normes et valeurs, tentent de trouver leur chemin comme outils d’apprentissage et même de gestion au sein des organisations actuelles. Quelles nouvelles problématiques soulèvent-ils ?

8. Sécurité et insécurité numérique. L’étalement des systèmes informatiques, leur relative accessibilité pose des problèmes de sécurité bien connus. En quoi les questions de sécurité évoluent par la transformation des organisations et quelles nouvelles réponses apportent les experts. Mais aussi, le « cloud computing » et les systèmes « ouverts/open source », par exemple, sont-ils une tentative pour contrer les dérives sécuritaires ?

Parution - Forums de discussion

LES FORUMS DE DISCUSSION : AGORAS DU XXIe SIECLE ? Théories, enjeux et pratiques discursives

Sous la direction de Eléonore YASRI-LABRIQUE / Préface de Marinette MATTHEY / Epilogue de Michel MARCOCCIA
Collection : Langue & parole
ISBN : 978-2-296-55369-9 • 29 € • 290 pages


Il n’aura échappé à personne que l’usage des forums de discussion pénètre d’innombrables domaines de la société. Cet ouvrage collectif, composé de 3 parties et de 15 contributions d’auteurs francophones différents, universitaires confirmés ou jeunes chercheurs, nous donne l’occasion de découvrir les ressorts de ce phénomène qui modifie nos représentations de la communication et de la langue mais aussi de la construction de l’identité personnelle et sociale dans la relation avec autrui. Ce livre propose d’analyser les interactions que les forums génèrent, d’en étudier les fonctionnements discursifs et les enjeux socioculturels, en rassemblant des interventions très variées qui visent à identifier les stratégies des forumeurs et à déterminer dans quelle mesure leurs messages, discours sociaux au carrefour du discours médiatique, politique et public, contribuent à la circulation des informations ou des émotions, dévoilent des positions identitaires, reflètent des idéologies ambiantes.
Les racines disciplinaires des chapitres sont très diverses, de l’analyse de discours aux sciences de gestion, de l’anthropologie à la psychologie du travail, de la didactique aux sciences politiques... Rares sont les questions susceptibles de rassembler dans un même ouvrage des paradigmes aussi éloignés. L’ensemble constitue un recueil cohérent, permettant d’aborder les forums sous différents angles. L’intérêt essentiel de tels travaux – et cet ouvrage le montre bien – est qu’ils permettent de mettre en exergue une activité fondamentale chez les humains : la discussion.

Eléonore Yasri-Labrique, docteure en Sciences du Langage, est enseignante et chercheure à l’Université de Montpellier 3. Ses recherches s’articulent autour des deux axes suivants : didactique des langues et cultures et sociolinguistique (études des représentations interculturelles, analyse de discours). Elle est l’auteure de La Turquie et nous – Enquête sur l’imaginaire turc de la France (2010).

Marinette Matthey est professeure en Sciences du langage, directrice du LIDILEM, à l’Université Stendhal Grenoble 3. Elle est l’auteure de très nombreux articles et de plusieurs ouvrages : Les langues et leurs images (1997), Apprentissage d’une langue et interaction verbale (2003), Au plaisir de dire (2009).

Michel Marcoccia est maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de technologie de Troyes et membre de l’équipe Tech-CICO (ICD, UTT). Ses recherches s’inscrivent dans le champ de l’analyse des interactions communicatives et traitent des caractéristiques discursives et interactionnelles des échanges médiatisés par ordinateur. Il est l’auteur de multiples travaux de référence sur les forums de discussion.

SOMMAIRE
Préface, Marinette Matthey
Introduction : au fil des discussions…, Eléonore Yasri-Labrique

PREMIERE PARTIE :
Repérages théoriques et questionnements sociolinguistiques
Les forums : un espace commun de discussion publique sur Internet ?, Anaïs Théviot
Le forum de discussion : une ressource informationnelle hybride entre information grand public et information spécialisée, Céline Paganelli et Viviane Clavier
Digito in foro ergo sum, Maria Rosaria Compagnone L’expression et le rôle des émotions dans les forums de discussion, Hassan Atifi, Nadia Gauducheau et Michel Marcoccia

DEUXIEME PARTIE :
Au coeur des communautés virtuelles Communautés Virtuelles : genèse, définitions et fonctionnement, Cédric Ghetty
Les forums comme alternative aux médias traditionnels: la construction d’une communauté de « conspirationnistes» sur Internet, Aurélia Lamy
La communauté de formation informelle : au coeur des apprentissages en ligne, Cathia Papi
Pratiques discursives en forums pédagogiques : une étude comparative, Christelle Combe Celik
Des limites du forum pédagogique, Catherine Jeanneau et Christian Ollivier

TROISIEME PARTIE :
Enjeux socioculturels et positionnements identitaires
Collectifs virtuels de soutien entre professionnels : formes des échanges et vécus associés, Magali Prost, Béatrice Cahour et Françoise Détienne
Le rôle des forums de discussion dans la gestion des organisations publiques locales, Grégory Spieth
L’odeur d’Internet : ce que les forums de discussion apportent à l’anthropologie des sens, Olivier Wathelet
Forums de discussion et réception de la lecture, Magali Bigey
Les participants des forums de discussion électroniques des partis politiques à travers la mise en scène discursive de leur(s) identité(s), Gersende Blanchard
Parler de l’Autre dans les discours identitaires en ligne : l’exemple turc, Eléonore Yasri-Labrique
Epilogue : pourquoi s’intéresser aux forums de discussion ?, Michel Marcoccia

icon Commande Forums de discussion (174.02 KB 2011-11-08 20:09:46)

Parution - Revue Documentaliste 3/2011

Parution du numéro 3/2011 « Documentaliste – Sciences de l’information »

Ce nouveau numéro vous propose un dossier « Accès à l’information : les nouveaux modèles économiques ».

Trouver de nouveaux modèles économiques, repenser la viabilité de la chaîne documentaire n'implique pas nécessairement de revenir à l'imposition de limites à la circulation, au partage, à la ré-utilisation et à l'enrichissement collectif des connaissances. Ce dossier, coordonné par Hervé Le Crosnier, propose d’éclairer cette nouvelle ligne de partage ténue entre tenants des modèles actuels et ceux qui privilégient l’accès aux documents.

Au sommaire également de ce numéro :

Learning centres : quels impacts pour nos métiers ? Hélène Chaudoreille

Codes QR : gadget ou nouvel outil ? Christelle Wozniak  

Cloud computing pour les bibliothèques. Mireille Lamouroux

Open data et bibliothèques. Silvère Mercier

Qu’y aura-t-il demain sous nos moteurs ? Olivier Ertzscheid

Nomadisme et nuages : une affaire sérieuse. Amandine Myhié, Camille François, Ouardia Écharkaoui et Cédric Rougeaux

Vous avez le droit d’utiliser ces contenus… sauf à des fins commerciales. Michèle Battisti, Anne-Laure Stérin

La passionnante face juridique de Twitter. Michèle Battisti

Pratiques documentaires de chercheurs à l'ère numérique : le cas des mathématiciens et informaticiens en France. Anna Wojciechowska

Sommaire détaillé http://www.adbs.fr/c/9

Nous vous rappelons que nos abonnés ont accès à la version pdf de la revue sur le site de l’Adbs ( www.adbs.fr/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-75413.htm ). Pour les non-abonnés, plusieurs solutions sont proposées : achat au numéro sur le site de l’Adbs ( www.adbs.fr/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-acquerir-un-numero-44024.htm ) ou sur le portail Cairn.info ( www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information.htm) ; acquisition des articles en pay per view sur Cairn.info (au format pdf ou html).