Publics vulnérables et écosystèmes numériques : entre fractures, inclusions et innovations

Mis en ligne le

Réponse attendue pour le 29/01/2021

Type de réponse Résumé

Type d’événement Colloque

Coordinateurs

  • Véronique Lespinet-Najib , Bordeaux INP, laboratoire IMS-UMR 5218
  • Nathalie Pinède , Université Bordeaux Montaigne, laboratoire MICA-EA 4426

Contacts

Dates de l’événement
  • Du au

Lieu de l’événement Bordeaux 33, France

“Maintenant, vous savez : vous savez ce que ça fait de ne pas pouvoir aller et venir où vous voulez, de vous sentir isolé·e, de ne pas travailler dans des conditions adéquates, de vivre dans un logement mal adapté, d’avoir un accès limité à la culture, à l’éducation, à la santé…Pour des millions de personnes en situation de handicap et leurs proches, le confinement et ses difficultés, c’est toute l’année.”

Campagne de l’APF, 2020 [https://www.apf-francehandicap.org/maintenant-vous-savez-30725]

La crise sanitaire sans précédent que nous traversons a mis en exergue de très fortes inégalités en France. Plus particulièrement, le confinement a mis un éclairage fort sur les inégalités numériques : territoriales, sociales, économique et techniques. Pourtant, certaines associations du secteur du handicap mettent en avant, que cet isolement provoqué par la situation de confinement reste temporaire pour la majorité des personnes, alors qu’il correspond à la réalité quotidienne et permanente de nombreuses personnes fragiles et en situation de handicap. Une illustration criante de ce constat est véhiculée par la campagne “Maintenant vous savez” de l’APF France Handicap dont la citation a été mise en exergue.
Les risques de fractures en lien avec le numérique, et de façon corollaire, la problématique de l’inclusion au sens large du terme (donc irréductible au numérique) restent donc des questions vives et plus que jamais d’actualités. Le programme de recherche « Fractures corporelles, fractures numériques. Enjeux, risques, solutions », financé par la Maison des
Sciences de l’Homme d’Aquitaine » (https://fracturesnumeriques.fr) s’intéresse depuis 2016 à ces problématiques. Ce colloque clôturera le projet et permettra de débattre des questions suivantes.

  • Quels constats peut-on dresser ?
  • Comment l’environnement peut-il être facilitateur ou faire obstacle ?
  • Quelles avancées et innovations (sociales, techniques, organisationnelles, normatives, etc.) peuvent être proposées pour limiter les risques et se saisir des contraintes actuelles comme sources de nouvelles opportunités ?
  • Quels regards critiques et distanciés porter sur ces défis toujours prégnants ?

Nous proposons notamment les axes de réflexion suivants dans lesquels pourront s’inscrire les propositions de communication.

  1. Appropriations et usages (par exemple dans le cadre de l’enseignement et de la formation à distance, de la culture, du travail, etc.)
  2. Villes et territoires durables et innovants (mobilités, données ouvertes, smart cities, etc.)
  3. Accessibilité (numérique) et inclusion citoyenne (impact de la dématérialisation des services de l’État, évolutions des normes et réglementations…)
  4. Innovations épistémologiques (évolution des concepts, ancrage théorique, …)
  5. Formation et sensibilisation à l’accessibilité numérique et au design inclusif
  6. Accessibilité scolaire et inclusion sociale (effet de la scolarisation des élèves handicapés en milieu ordinaire, interactions institutionnelles du secteur ordinaire et spécialisé, etc.).

Cette liste d’axes de réflexion n’est pas exhaustive et nous examinerons toutes les propositions de communication en lien avec la problématique générale du colloque.

Informations pratiques

L’auteur-e ou les auteurs est prié-e-s d’envoyer un résumé entre 1400 et 1600 mots, en Calibri, corps 12 et interligne simple, assorti d’un titre, de 3 à 5 mots clés et d’une bibliographie (une dizaine d’auteurs) respectant la norme APA.
Les propositions seront déposées sur la plateforme https://fractures.sciencesconf.org , le vendredi 29 janvier 2021 au plus tard.
En fonction du nombre de propositions reçues et retenues, une session Posters pourra être organisée.

Calendrier

  • 29 janvier 2021 : date limite de dépôt des propositions sur la plateforme
  • 1er mars 2021 : date limite de réponse aux auteurs
  • 3 mai 2021 : date limite de réception des textes définitifs
  • 14 mai 2021 : date limite d’inscription au colloque
  • 2-4 juin 2021 : colloque

Comités scientifique et d’organisation

Coordination : Nathalie Pinède (université Bordeaux Montaigne, laboratoire MICA-EA 4426) et Véronique Lespinet-Najib (Bordeaux INP, laboratoire IMS-UMR 5218)

Comité scientifique

– Mokhtar Ben Henda, université Bordeaux Montaigne, laboratoire MICA (EA 4426)

– François Demontoux, université de Bordeaux, laboratoire IMS (UMR 5218)

– Henri Hudrisier, Chaire UNESCO ITEN-Paris

– María Inés Laitano, Université Sorbonne Paris Nord, LabSIC (EA 1803)

– Vincent Liquète, université de Bordeaux, laboratoire IMS (UMR 5218)

– Nicole Lompré, université Pau et Pays de l’Adour, laboratoire Passages (UMR 5319)

– Vincent Meyer, université Côte d’Azur, laboratoire TransitionS

– Françoise Paquienséguy, Sciences Po Lyon, laboratoire ELICO (EA 4140)

– Ricardo Ron Angevin, université de Malaga (Espagne), Institut des Télécommunications

– Joël Zaffran, université de Bordeaux, Centre Émile Durkheim (UMR 5116)
../..

Comité d’organisation

– Stéphane Caro, université Bordeaux Montaigne, laboratoire MICA (EA 4426)

– François Demontoux, université de Bordeaux, laboratoire IMS (UMR 5218)

– Endjy Guerchet, université de Bordeaux

– María Inés Laitano, Université Sorbonne Paris Nord, LabSIC (EA 1803)

– Véronique Lespinet-Najib, Bordeaux INP, laboratoire IMS (UMR 5218)

– Nicole Lompré, université Pau et Pays de l’Adour, laboratoire Passages (UMR 5319)

– Nathalie Pinède, université Bordeaux Montaigne, laboratoire MICA (EA 4426)
../..

Fichier(s) attaché(s)