Etudes Digitales-2017-2

 

Retour d’Études digitales avec la sortie d’un nouveau numéro
Immersion

Sous la direction de Franck Cormerais et Jacques Athanase Gilbert
2017 – 2, n° 4 (Année d’édition: 2019)

EdgMS04b


Dans ce nouveau numéro, l’immersion est abordée sous différents angles. En effet Laurent Lescop envisage l’immersion à travers la question du cadre et celui du hors-champ, du cinéma jusqu’aux casques de VR. Jacques Athanase Gilbert pose la question de savoir comment on peut « habiter » l’immersion en tentant de tracer la « forme symbolique » qui permettrait de la distinguer de la représentation. Bruno Trentini appréhende l’immersion à travers la forme écologique de la perception. Il pose également la question du cadre à travers l’analyse des dispositifs immersifs nomade. Yan Breuleux, en tant qu’artiste et créateur, développe une étude de l’immersion sensorielle à partir du paradoxe qui fait que l’expérience immersive est à la fois collective, interactive et isolée. Anne Dubos entreprend une approche anthropologique de l’immersion postulant un lien entre jeu et chamanisme à partir de la figure de l’avatar. Franck Cormerais enfin, selon un angle d’approche un peu différent, propose une étude de l’économie de l’intention et de l’hyperdocumentarité en interrogeant la « conscience embarquée » de cette nouvelle inscription dans le flux des données. Jean-Max Noyer à travers les varia met en évidence les principaux points d’application des forces par où surmonter l’encyclopédisme en éclats est possible. La rubrique économie digitale, tenue par Philippe Béraud, est consacrée à la différence entre collaboration et coopération envisagée par Eloi Laurent.Enfin, la rubrique art digital, tenue par Jean-Paul Fourmentraux,s’intéresse à l’immersion cyborg de Bill Vorn.

https://classiques-garnier.com/etudes-digitales-2017-2-n-4-immersion.html