Le visible et l’invisible sur les plateformes

Mis en ligne le

Type d’événement Séminaire

Dates de l’événement
  • Le , 9h-12h
  • Le , 9h-12h
  • Le , 9h-12h
  • Le , 9h-12h
  • Le , 9h-12h

Lieu de l’événement En ligne sur inscription,

Le séminaire doctoral « le visible et l’invisible sur les plateformes » co-organisé par Sophie Jehel (MCF HDR) et Sébastien Broca (MCF) sera lancé le 16 avril avec une séance consacrée à la thématique « Modération et liberté d’expression ».
L’inscription se fait directement sur le framaform. Les 3 premières réunions sont organisées à distance en visioconférence.
Ce séminaire doctoral s’inscrit dans l’axe de recherche « Logiques de production des plateformes et usages résistants » du Cemti. Il se propose de réfléchir à ce que les grandes plateformes, qui concentrent aujourd’hui la majorité des usages du Web, instaurent comme régimes de visibilité. Qu’est-ce que leurs interfaces nous révèlent sur les interactions sociales qu’elles médiatisent ? Quels sont les phénomènes ou les relations qu’elles voilent ou invisibilisent, cherchent à passer sous silence ou à euphémiser ?

 

L’objectif sera de mettre en lumière les choix (technologiques, économiques, communicationnels) qui expliquent ces différents régimes de visibilité, en les abordant depuis différentes perspectives disciplinaires. Plusieurs sujets seront abordés : la modération des contenus en ligne, les discriminations algorithmiques, l’exploitation des émotions, l’invisibilisation du digital labour, le coût écologique caché du numérique, l’intelligence artificielle. Chaque séance accueillera deux intervenants et laissera une place importante aux échanges avec le public.

Les séances auront lieu le vendredi entre 9h00 et 12h00, en ligne pour les trois premières, puis à l’Université Paris 8 si le contexte sanitaire le permet. Le séminaire est ouvert à toutes et à tous sur inscription. Un lien de connexion sera envoyé la veille de chaque séance.

Programme

 Vendredi 16 avril 2021, 9h-12h. Modération et liberté d’expression (  séance en ligne   )
Romain Badouard (CARISM, Université Paris 2), « Modérer la parole sur les réseaux sociaux : politiques des plateformes et régulation des contenus »

Lucile Petit (CSA), « Lutte contre la désinformation et la haine en ligne : quelle place et quels moyens pour le régulateur ? »

Modération : Sébastien Broca et Sophie Jehel (Cemti, Université Paris 8)

 Vendredi 7 mai 2021, 9h-12h. Discriminations et algorithmes (  séance en ligne   )
Marc Jahjah (LS2N, Université de Nantes), « La discrimination raciale dans les dispositifs numériques de rencontres entre hommes géolocalisés (Grindr) »

Sophie Sereno (Centre de droit social, Aix-Marseille Université), « Algorithmes : un risque (im)prévisible de discrimination ? »

Modération : Keivan Djavadzadeh (Cemti, Université Paris 8)

 Vendredi 21 mai 2021, 9h-12h. Les transformations du travail (  séance en ligne   )
Antonio Casilli (Télécom Paris/EHESS), « Par-delà le télétravail : plateformisation et digital labor à l’heure du Covid-19 »

Tiphaine Carton (Cemti, Université Paris 8), « Modélisations du travail et des économies documentaires des enseignants sur la plateforme webpédago.com : analyse croisée des représentations des concepteurs et d’utilisateurs » Modération : Carlo Vercellone (Cemti, Université Paris 8)

Vendredi 28 mai 2021, 9h-12h. Plateformes et émotions

Sophie Jehel (Cemti, Université Paris 8), « Dans l’ombre des politiques affectives des plateformes en ligne, le travail émotionnel des usagers »

Adrien Péquignot (Cemti, Université Paris 8), « La grammatisation des émotions dans les applications pour smartphone : le cas du chatbot Replika » Modération : Aurélie Aubert (Cemti, Université Paris 8)

Vendredi 4 juin 2021, 9h-12h. Numérique et environnement

Clément Marquet (Costech, IFRIS), « Rendre visible les data centers à Plaine Commune : promotions et contestations des infrastructures du numérique »

Gauthier Roussilhe (Ethics for Design), « Clair-obscur : enjeux du calcul des impacts environnementaux du numérique »

Modération : Marie Chagnoux (Cemti, Université Paris 8)

Vendredi 11 juin 2021, 9h-12h. Gouvernementalité algorithmique et libertés fondamentales

Marie Alauzen (CSO, Mines Paris Tech), « Que fait l’État lorsqu’il prend Facebook pour modèle de ses transformations numériques ? Le cas de l’application FranceConnect »

Nédra Mellouli (LIASD, Université Paris 8), titre de l’intervention à venir

Modération : Sébastien Broca et Sophie Jehel (Cemti, Université Paris 8)

Fichier(s) attaché(s)

Mots-clés