Le milieu littéraire au prisme de ses représentations

Mis en ligne le

Informations éditées à partir d’une annonce Calenda.

Type d’événement Colloque

Dates de l’événement
  • Du au

Lieu de l’événement En ligne,

Présentation

Le programme Obslit vise à créer un observatoire du milieu littéraire franco-luxembourgeois afin d’étudier les relations, les médiations qui se nouent entre les différents systèmes et aires culturelles, c’est-à-dire les auteurs, les institutions culturelles et les publics. L’observatoire met en réseau les divers acteurs de la filière du livre afin d’assurer une visibilité nationale et transfrontalière de la littérature française et luxembourgeoise et d’engager un véritable dialogue entre art et sciences humaines et sociales.Plateforme en ligne : https://obslit.huma-num.fr

Le monde du livre

Il s’agit de rendre compte de l’état et des caractéristiques de la chaîne du livre dans l’espace transfrontalier, d’établir l’inventaire des aides, bourses et subventions mises à disposition des acteurs de la filière et de considérer le statut de l’écrivain selon les aspects professionnels, institutionnels et juridiques, mais aussi en lien avec l’activité de médiation littéraire.

La littérature hors du livre

L’enjeu est d’identifier et de recenser les nouvelles pratiques littéraires, performatives, interventionnelles (performances, lectures publiques, créations sonores, visuelles, numériques…) marquées par une grande diversité et en fonction des voies qu’empruntent le processus créatif. On s’attachera à analyser ces multiples déplacements et leurs impacts (médiation patrimoniale, sociale…) sur le milieu littéraire franco-luxembourgeois.

La littérature à l’école

Le projet étudie la place de la littérature dans l’enseignement secondaire pour observer et comprendre comment, via la forme scolaire, les jeunesses française et luxembourgeoise reçoivent la littérature, la pratiquent et la diffusent – le niveau du secondaire ayant été choisi en considérant que, à ce moment de son cursus, l’élève dispose d’une maturité et d’une maîtrise de la langue suffisantes pour développer une culture artistique et affirmer une sensibilité littéraire.

Programme

Jeudi 3 décembre 2020

13 h 00 : Mots d’ouverture Carole Bisenius-Penin (Crem, Université de Lorraine, France), Jeanne E. Glesener (Département Sciences humaines, Université du Luxembourg, Luxembourg)

13 h 15 : Conférence d’ouverture : Champ, querelles et milieux littéraires ? Alain Viala(Faculty of Medieval & Modern Languages, University of Oxford, Royaume-Uni – FIRL, Université Sorbonne Nouvelle, France)

14 h 00 : Session 1

Présidente de session : Carole Bisenius-Penin (Crem, Université de Lorraine, France)

  • Configurations fictives du milieu littéraire d’une petite littérature à l’exemple de la littérature luxembourgeoise, Jeanne E. Glesener (Département Sciences humaines, Université du Luxembourg, Luxembourg)
  • Fabrication de l’auteur dans la paratopie et (auto)extraction de l’entre-soi, Anca Gâţă(Departamentului de Limba și Literatura Franceză, Universitatea Dunărea de Jos din Galați, Roumanie)
  • L’écrivain fictif dans le milieu littéraire. Déconstruction et reconstruction de l’illusion du champ littéraire dans la fiction contemporaine en français et en allemand, Frederik Kiparski (Romanisches Seminar, Universität Mannheim, Allemagne)

15 h 30 : Pause

16 h 00 : Session 2

Présidente de session : Jeanne E. Glesener (Département Sciences humaines, Université du Luxembourg, Luxembourg)

  • Un Proust à soi ? Des difficultés posées par la construction d’une légende d’écrivain dans la réception de son œuvre littéraire, Joao Da Rocha (CSLF, Université Paris Nanterre, France)
  • Le milieu littéraire à l’épreuve de la configuration : un groupe d’écrivains juifs français, 1830-1930, Catherine Fhima (CRH, École des hautes études en sciences sociales, France)
  • Les écrivains et la commémoration des pairs : visualisation de réseaux non créatifs du milieu littéraire, Mathilde Labbé (L’AMo, Université de Nantes, France)

17 h 30 : Pause

18 h 30 : Table ronde : « La littérature à l’école ou à l’école de la littérature. Comment enseigner la littérature ? »

Animée par Aurore Promonet (Crem, Université de Lorraine, France) et Tonia Raus(Département Sciences humaines, Université du Luxembourg, Luxembourg).

Présentation de l’étude croisée d’Obslit menée auprès de lycéens français et luxembourgeois, suivie d’un échange avec des acteurs de l’enseignement de la littérature :

  • Joanne Goebbels (Directrice adjointe de l’Athénée de Luxembourg, Luxembourg)
  • Florence Marquet (Lycée des métiers de la productique, des automatismes et des énergies renouvelables Jean-Auguste Margueritte, France)
  • Nathalie Jacoby (Directrice du Centre national de littérature, Luxembourg)
  • Sébastien Paci (Conseiller « Action culturelle et territoriale », Direction régionale des Affaires culturelles Grand Est, France)
  • Salvador Rivas (Luxembourg Centre for Educational Testing, Université du Luxembourg, Luxembourg)

19 h 30 : Conclusion

Vendredi 4 décembre 2020

9 h 00 : Session 3

Présidente de session : Mathilde Labbé (L’AMo, Université de Nantes, France)

  • De la littérature exposée à la médiation culturelle : comment la librairie se réinvente ? Carole Bisenius-Penin (Crem, Université de Lorraine, France)Delphine Saurier (Département Culture & communication, Audencia Buisness School, France)
  • L’épreuve poétique. Communautés de poètes et controverses à l’œuvre sur le Web, Adrien Cassina (Cimeos, Université de Bourgogne Franche-Comté, France)
  • 10 h 00 : Session 4Présidente de session : Delphine Saurier (Département Culture & communication, Audencia Buisness School, France)
  • Le milieu scolaire, une fabrique du littéraire ? I. Pratiques littéraires des lycéens, Aurore Promonet (Crem, Université de Lorraine, France)
  • Le milieu scolaire, une fabrique du littéraire ? II. Littérature et institution scolaire,Tonia Raus (Département Sciences humaines, Université du Luxembourg, Luxembourg)

11 h 00 : Pause

11 h 30 : Session 5

Présidente de session : Tonia Raus (Département Sciences humaines, Université du Luxembourg, Luxembourg)

  • Le rôle et les libertés des écrivains à l’occasion des événements politiques : Amin Maalouf et la campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël, Beatriz Barreiro Carril (Facultad de Ciencias jurídicas y sociales, Universidad Rey Juan Carlos, Espagne)
  • Le milieu littéraire comme espace de contre-pouvoir : l’exemple du groupe surréaliste dans les années vingt, Marina Gesrel (CELLF, Sorbonne Université, France)

12 h 30 : Conclusion

Modalités de contribution

Ce colloque est un événement en ligne gratuit. Il sera retransmis en vidéo et en direct aux liens ci-dessous :

Le programme est disponible en pièce jointe ci-dessous.

Des informations détaillées sont disponibles sur le site internet du Centre de recherche sur les médiations (Crem).

Fichier(s) attaché(s)

Mots-clés