Édito – Meilleurs voeux pour 2022

Posted on

Contacts

Chers adhérents et adhérentes de la SFSIC,

Chers collègues,

Après de si longs mois de « distanciation », de gestes « barrière » et autres « variants », des vœux de bonne et heureuse année s’imposent. N’en doutez pas : en dépit des contingences, l’agenda 2022 de la SFSIC sera riche de beaux projets scientifiques. Avant même les Journées Doctorales programmées à Dijon les 23 et 24 juin 2022, d’autres événements nous attendent, à l’instar du congrès de l’ICA et de ses pré-conférences en mai prochain. Vous en retrouverez l’agenda sur notre site et sur les réseaux sociaux.

Le développement de nos relations internationales constitue, vous le savez, un enjeu important de rayonnement pour notre société savante. La commission RI travaille à formaliser nos échanges avec nos collègues enseignants et chercheurs sur tous les continents. Il s’agit aussi, en lien avec les commissions Recherche et Relations Professionnelles, de renforcer nos coopérations avec d’autres associations et instances parmi lesquelles on trouvera notamment l’AIERI et l’EUPRERA.

L’UNESCO, partenaire historique de notre société savante, comptera sans doute parmi nos soutiens les plus actifs dans les mois à venir. Des contacts sont pris en ce sens et pourraient notamment mobiliser le réseau des chaires UNESCO dont plusieurs d’entre vous sont membres.

Sur le volet de la formation, la commission emmenée par Laurence Corroy œuvre particulièrement au suivi du Bachelor Universitaire de Technologie (BUT), comme aussi à la référentialisation des formations en SIC. Les aménagements de la formation doctorale requièrent également notre attention, à la jonction de la formation et de la recherche, au même titre que les évolutions contractuelles qui affecteront nécessairement les recrutements de nouveaux collègues dans les années à venir. J’attire ici votre attention sur le Décret n° 2021-1895 du 29 décembre 2021 portant création du régime indemnitaire des personnels enseignants et chercheur. Un décret qui, dans la continuité de la LPPR, s’ajoute au projet de refonte de l’arrêté 2016 sur le doctorat envisageant l’instauration de contrats doctoraux de droit privé, le « serment du docteur », la programmation d’une « pré-soutenance » de thèse à huis-clos (6 mois avant la soutenance publique), la révision des CST, la certification des compétences en cas d’abandon de thèse… Ces dispositions restent à confirmer, mais ont été énoncées le 20 octobre 2021 en Journée Nationale du Doctorat.

Tout cela devra être discuté aux Doctorales de Dijon et ces débats seront préparés, en amont, avec nos collègues du CNU71 et de la CPDirSIC, au même titre que nous encourageons la participation des directeurs et directrices de recherche à cette quatorzième édition des Journées Doctorales.

La recherche, à laquelle Sarah Cordonnier et sa commission consacrent beaucoup de temps et d’énergie, est aussi à lire dans notre Revue et dans nos Cahiers dont Mélanie Bourdaa et Aurélia Lamy veillent, respectivement, à maintenir le haut niveau d’exigence éditoriale et le rayonnement. Leurs comités de rédaction et comités scientifiques renouvelés s’y emploieront avec la même rigueur que leurs prédécesseurs, sachant que la communication et la valorisation numériques sur notre site et nos réseaux facilitent encore la visibilité, l’accessibilité et le partage. Beaucoup a été fait en ce sens. Et j’en remercie vivement Fabien Bonnet dont la tâche est immense.

La SFSIC sait pouvoir compter sur votre attachement indéfectible à notre communauté et sur votre engagement à son service. Ce sont là des « invariants » qui rassurent et dont je vous suis extrêmement reconnaissant à un moment sans doute charnière dans l’histoire de l’enseignement supérieur français et de notre discipline.

À toutes et à tous, adhérent-e-s de la SFSIC, je souhaite une belle année 2022 !

 

Patrice de La Broise