Activités de la commission Relations Internationales

Bilan d’activité de la commission Relations Internationales pour la période 2016-2018 (Valérie Lépine, Philippe Bonfils)

 

 

La commission RI est constituée d’un ensemble de membres de la SFSIC (administrateurs ou collègues de la discipline) qui participent ou portent les actions décrites dans ce bilan. 

 

En voici ses membres :

- Andrea Catellani (Belgique)

- Carsten Wilhelm, Jean-Claude Domenget, Daniel Raichvarg (DGPUK, SSCM)

- Bernard Miège et Philippe Maarek (projet AIERI-IAMCR)

- Alain Kiyindou (Afrique subsaharienne)

- Nicolas Pelissier (Roumanie)

- Valérie Lépine et Dominique Carré (projet REVSIC, Vietnam)

- Anne-Marie Laulan et Bertrand Cabedoche (AUF, Unesco, Cedimes)

- Béatrice Vacher (réseau RALIC, Société Latine de Communication Sociale)

- Christian Le Moënne, Paul Rasse (relations AMSIC)

- Daniel Raichvarg et Philippe Bonfils (pays anglo-saxons et Asie)

 

 

Les actions ci-dessous sont pour la plupart des actions initiées en 2014 ou 2016 et qui ont été pérennisées en 2016 et 2018.

 

 

Renforcement des relations avec la DG PUK (Allemagne) et SSCM (Suisse) 2015-2018 :

(Action menée par Carsten Wilhelm, Jean-Claude Domenget et Daniel Raichvarg)

Carsten Wilhelm a proposé dès 2015 d’utiliser ses contacts pour renforcer les relations et les échanges avec nos collègues allemands. Il a été chargé de représenter la SFSIC lors du séminaire du groupe international et interculturel de la DGPUK qui s’est déroulé à Dortmund 15-16 janvier 2015. Ces échanges ont permis de renforcer nos relations avec nos collègues allemands. La présence de plusieurs d’entre eux lors du XXème congrès de la SFSIC à Metz a été dans ce sens et de plusieurs collègues français au congrès DGPUK à Mannheim en 2017. À Mannheim Daniel Raichvarg et Carsten Wilhelm ont pu participer à la réunion des directions des sociétés savantes DGPUK, SSCM, ÖGM et SFSIC afin de concrétiser les projets concertés entre les associations nationales.

 

Projet de collaboration internationale SFSIC-AIERI/AIMCR/AIECS depuis 2013-2018 :

(Projet porté par Bernard Miège et Philippe Bonfils)

Suite à plusieurs rencontres et des échanges de plus en plus suivis depuis 2013 (Dublin juin 2013, Montréal juillet 2015, Paris septembre 2015, Portland mai 2016), l’AIMCR/AIECS/AIERI et la SFSIC ont décidé de proposer ensemble une série d'événements afin d'encourager la construction de ponts entre les chercheurs en Sciences de l’Information – Communication de différents pays et cultures. Le premier projet de cette série a été consacré aux études qui traitent d’un point de vue historique du développement des problématiques de recherche en communication, information et sur les médias. Un appel à communication international a été diffusé dans ce sens en janvier 2016. Il invitait les collègues à proposer des contributions en plusieurs langues (français, anglais et espagnol) qui s’attachent à la façon dont les problèmes sociaux contemporains sont traités par nos recherches en communication, information et sur les médias. Il pouvait s’agir d’analyses historiques et originales qui s’attachent à montrer les évolutions de notre discipline à partir des concepts, des paradigmes, des méthodes, des institutions, des programmes éducatifs, et des caractéristiques qui ont structuré les études de communication dans tous types de contextes. Le but était de rassembler une diversité de points de vue qui pourrait montrer d’un point de vue critique la diversité, la complexité et l’interdisciplinarité de notre discipline.

Une vingtaine de propositions d’auteurs de différents pays ont été reçues, et douze d’entre elles ont été sélectionnées pour participer à ce travail de construction épistémologique. Celui-ci s’est déroulé sous la forme d’ateliers spécifiques organisés durant le XXème Congrès de la SFSIC (8-10 Juin 2016, à Metz, France) et lors de la conférence IAMCR/AIECS/AIERI (27-31 juillet 2016, à Leicester, Angleterre). Cette action fait l’objet de rencontres et de discussions actuellement pour se reproduire sous une forme différente lors de la conférence IAMCR/AIECS/AIERI 2019 qui se déroulera à Madrid. Cette collaboration scientifique sera proposée en français, anglais et espagnol.

 

Projet de collaboration et de soutien au Réseau Vietnamien en Sciences de l’Information et de la Communication (RevSIC) 2015-2018 :

(Projet porté par Valérie Lépine, Minh Nguyet Nguye, Dominique Carré et Philippe Bonfils)

Depuis 10 ans, une communauté des chercheurs en Sciences de l’information et de la communication se constitue progressivement au Vietnam. Plusieurs thèses ont été soutenues, des étudiants ont obtenu un Master en SIC dans des universités de l’espace francophone (France, Belgique et Canada). Des formations se mettent en place dans différents instituts ou universités au Vietnam même, en collaboration également avec des universités françaises et belges. 

La SFSIC, société savante regroupant chercheurs, enseignants et professionnels en SIC, a décidé d’apporter son soutien à la mise en place d’un Réseau Vietnamien en Sciences de l’Information et de la Communication francophone pour contribuer à l’émergence et à la reconnaissance de cette discipline composée à partir des disciplines comme les Sciences de gestion, les Sciences du langage (linguistiques, FLE) ou la Littérature, comme cela a été le cas en France il y a quarante ans autour de Robert Escarpit et Roland Barthes, parmi les fondateurs des SIC et de la SFSIC. La SFSIC a proposé ainsi aux collègues vietnamiens et de l’espace francophone ou qui travaillent sur des problématiques infocommunicationnelles concernant le Vietnam et ses ressortissants de contribuer à un numéro des Cahiers de la SFSIC qui a été publié fin 2016. L’appel à communication a été diffusé à l’automne 2015, 15 auteurs ont répondu et un comité international de suivi de rédaction des textes a été constitué. Ce comité s’est réuni en parallèle du XXème Congrès de la SFSIC à Metz grâce à la présence de notre collègue Nguyet Nguyen soutenue pour cela par l’AUF. Depuis, plusieurs conventions de collaboration ont été signées et des échanges réguliers ont lieu entre les Universités Paris XIII, Toulon et Grenoble-Alpes pour accompagner les collègues vietnamiens dans la création d’une licence francophone en communication (voir ci-dessous pour plus de détails les rencontres avec l’Université Nationale d’Hanoi et l’AUF Asie-Pacifique et l’Université Libre de Bruxelles entre 2014 et 2018.

 

Renforcement des relations avec l’ICA 2016-2018 :

(Action menée par Daniel Raichvarg, Philippe Bonfils et François Cooren)

Des échanges nourris avec notre collègue François Cooren (adhérent de la SFSIC et de l’ICA) nous ont permis de mener diverses actions de renforcement des relations internationales entre la SFSIC et l’ICA (adhésions croisées, participations de collègues aux deux congrès, affiliation par l’ICA de la Revue Française des Sciences de l’Information et de la Communication). Plusieurs collègues français ont ainsi eu l’occasion de représenter la SFSIC et plus largement diverses approches scientifiques françaises lors de panels organisés durant les conférences ICA à San Diego en 2017 et tout dernièrement à Prague en 2018. Des discussions sont actuellement en cours pour organiser des actions conjointes lors de la conférence ICA 2022 qui se déroulera à Paris.

 

 

Dimension internationale du projet « Ethique de la recherche numérique»

Ce projet de recherche coordonné par Jean-Claude Domenget et Carsten Wilhelm, qui vise tout d’abord à sonder les représentations et pratiques des collègues en SIC, a également des ramifications internationales. Inspiré en partie par la participation au groupe éthique de l’AOIR il a pu être présenté lors de la réunion de la commission éthique de l’ICA 2018 et suscite des échanges avec les collègues dans les pays voisins qui travaillent sur les sujets dans les cadres comparables..

La présentation du projet de recherche « Ethique de la recherche numérique » est aussi prévue  à l’édition ECREA à l’automne 2017.

 

Rappel du Bilan de la période 2014-16 présenté au XXème Congrès SFSIC à Metz (Philippe Bonfils)

Rencontres avec l’Université Nationale d’Hanoi et l’AUF Asie-Pacifique (2014, 2015, 2016) :

(Actions menées par Valérie Lépine, Daniel Raichvarg et Philippe Bonfils)

Lors de trois déplacements en Asie, Valérie Lépine, Daniel Raichvarg et Philippe Bonfils ont rencontré des collègues vietnamiens du département FLE à l’Université Nationale d’Hanoi. Ces collègues portent actuellement un projet d’ouverture de la première licence Infocom francophone du Vietnam. Ils sont soutenus pour cela par leurs instances et prévoient l’ouverture de celle-ci en septembre 2016. Ils sont de ce fait à la recherche de toute expérience française dans le montage de ce type de diplôme, et sont prêts à chercher des financements pour organiser le déplacement de tout collègue susceptible de les aider dans ce projet. Une partie de l’équipe pédagogique est détentrice ou en cours d’obtention d’un doctorat en Communication. D’autres membres de cette équipe, ainsi que des titulaires de masters en communication (10 à 15 personnes sur tout le Vietnam) ont le souhait de postuler dans les années à venir pour suivre un doctorat SIC avec une université française. Ils sont à ce titre à la recherche de conventions possibles entre des institutions des deux pays pour développer ce type de codirections. Par ailleurs, certains de ces collègues de différents pays d’Asie (Laos, Cambodge, Vietnam, îles du pacifique) participent actuellement à un groupe de recherche en communication. Ce groupe organise tous les ans un colloque qui se déplace d’un pays à l’autre. Nos collègues seraient aussi intéressés par la participation de collègues français à cette prochaine édition. L’opportunité serait pour eux d’élargir le réseau de recherche en communication constitué.

Enfin, ces rencontres ont permis de construire un projet de co-publications (voir ci-devant) entre la SFSIC et le REVSIC (Réseaux Vietnamien en Sciences de l’Information et de la Communication). Ces différents projets ont fait l’objet de discussions entre les représentants de la SFSIC et de l’Agence Universitaire pour la Francophonie (AUF).  Plusieurs soutiens de l’AUF sont en cours, dont le financement du déplacement d’une collègue vietnamienne pour participer au Xxème congrès de la SFSIC à Metz.

 

Renforcement des relations avec l’Association Marocaine des Sciences de l’Information et de la Communication (AMSIC) 2015 :

(Action menée par Christian Le Moënne, Paul Rasse et Nicolas Pelissier)

Les organisateurs du Colloque international « Valorisation des patrimoines : Authenticité et communication » (Taroudant, 21-23 avril 2015) ont souhaité profiter de ce moment pour échanger avec des collègues de la SFSIC. Il s’agissait d’inviter des représentants de la SFSIC afin d’établir des relations durables et de réfléchir à des projets concrets pour soutenir l’association Marocaine en Sciences de l’Information et de la Communication (AMSIC). Dans la mesure où de nombreux collègues français sont régulièrement sollicités par des étudiants marocains, l’une des premières pistes de discussions envisagées a porté sur la formalisation d’accords-cadres de partenariats sur les cotutelles et les codirections de thèses.

 

Renforcement des relations Franco-Chinoises 2014:

(Projet piloté par Daniel Raichvarg et Philippe Bonfils)

L’université de Zhejiang à Hangzhou a organisé the 2014 International Conference on Marine Cultural Communication & Marine Cultural Industry les 13, 14 et 15 novembre 2014. Daniel Raichvarg (CIMEOS), Philippe Bonfils (I3M) et Natacha Cyrulnik (I3M) ont participé et communiqué à cette manifestation. Ces participations ont été suivies de réunions de travail avec les collègues chinois de l’Université ZUMC et de l’Université du Zhejiang (projet de codirection de thèses, projets de recherche, projets de publications) dans le cadre du projet porté par la SFSIC, qui associe actuellement plusieurs laboratoires SIC français dont le CIMEOS, le LABSIC, ELICO, I3M et le PREFICS.

 

Participation à l’organisation du congrès annuel EUPRERA 2014 :

 (Action portée par Andréa Catellani)

La SFSIC a participé par l’intermédiaire d’Andréa Catellani à l’organisation locale du congrès annuel d’EUPRERA à Bruxelles, en septembre 2014 ( http://www.euprera.org/congress2014). Cette action a permis de montrer le renforcement des liens entre la SFSIC et EUPRERA.

 

Participation à une table ronde ECREA 2014 :

(Action menée par Andréa Catellani)

L’association ECREA, par l’intermédiaire de sa présidente Claudia Alvares, a invité la SFSIC à participer à une table ronde lors de sa manifestation à Lisbonne du 12 au 15 novembre 2014.

Andréa Catellani a représenté la commission RI de la SFSIC lors de cette table ronde des associations européennes de communication. Il a été question d’échanger sur le positionnement des associations entre elles, et sur leurs enjeux respectifs en termes de visibilité internationale. 

 

 

Rappel du Bilan de la période 2012-14 présenté au XIXème Congrès SFSIC à Toulon (Philippe Bonfils)

Renforcement des relations Franco-Chinoises 2014:

(Projet piloté par Daniel Raichvarg et Philippe Bonfils)

Historique du projet:

Le Cimeos est actuellement en relations suivies avec trois universités de Hangzhou (proche de Shanghai) qui se sont regroupées pour former un laboratoire provincial de recherche en communication. Ces échanges s'appuient sur des partenariats pédagogiques existants, mais ont pour objectif de "monter" au niveau Doctorat...

L'université pilote est la Zumc (University of Media and Communication de Hangzhou). Celle-ci regroupe plus de 15000 étudiants dans des filières "Médias" tout en étant la deuxième université chinoise en taille sur ces problématiques.

Objectifs du projet:

Le laboratoire chinois souhaite créer des partenariats forts avec différents laboratoires SIC français pour nourrir les travaux de ses jeunes chercheurs à partir de la pluralité de nos champs dans notre discipline. Il souhaite aussi proposer des doctorats en cotutelle avec les différents laboratoires SIC qui participeraient à ce partenariat (conventionné), et monter des projets de collaborations scientifiques (coordonnés par le Ministère des Affaires Etrangères et l’Ambassade de France en Chine type cayyuanpei, xuguangqi, ou decouvertechine). Enfin, il souhaite aussi bénéficier de l'expérience des collègues français pour obtenir les habilitations nécessaires et former au mieux ses doctorants

Opportunités pour la SFSIC et la communauté SIC en France:

La SFSIC serait une actrice de premier plan qui chapeauterait cette action collective. À ce jour, quatre laboratoires ont déjà manifesté leur intérêt pour cette démarche (Cimeos, Labsic, I3m, Prefics). Cette action à l’initiative de Daniel Raichvarg a vocation par l’intermédiaire de la SFSIC à s'élargir de manière collective à un ensemble le plus important possible de laboratoires adhérents à la Sfsic. 

Cette action permettra aussi de mieux "irriguer" les recherches en Chine qui sont pour l'instant beaucoup ancrées autour de travaux anglo-saxons... Cela donnera l'opportunité à notre communauté de rendre plus lisibles ses travaux en Chine, mais aussi d'apparaître de manière plus présente dans les bases de données internationales !

Enfin, cela élargira les relations de la SFSIC (Aieri, Ica, Euprera, Ecrea, Ralic, Intercom, etc...) avec des associations homologues en Asie.

Actions en cours sur ce projet:

Dans le cadre des 50 ans des relations franco-chinoises, le laboratoire chinois a organisé une manifestation de deux jours les 24 et 25 février 2014. Celle-ci s'est articulée le 24/02/14 autour d'une première matinée de discours institutionnels (représentants de la ZUMC et de la SFSIC), de plusieurs conférences plénières et de la signature d’un accord cadrage de collaboration. L'après-midi a donné lieu à des conférences de chaque membre des labos Zumc et Sic présents pour présenter la pluralité de leurs travaux (différentes thématiques: Industries créatives, Science et société, Tice-usages et médiations). Une réunion a aussi été organisée sur des échanges nourris et plus concrets sur les collaborations possibles. La journée du 25/02/14 a été consacrée à la visite des installations de la Zumc et au lancement d’actions concrètes (conventions, montage de projets autour de deux thèmes).

Cinq enseignants-chercheurs ont participé à cette manifestation (Daniel Raichvarg en tant que VP Recherche de la SFSIC et Directeur du laboratoire CIMEOS, Philippe Bonfils en tant que VP RI de la SFSIC et membre du laboratoire I3M, Philippe Bouquillon membre du laboratoire LABSIC, Françoise Paquienséguy membre du laboratoire ELICO, et Laurent Collet membre du laboratoire I3M). Cette action a démontré l’unité et la démarche collective de plusieurs laboratoires français en SIC. Deux projets de recherche sont actuellement en cours de discussion pour l’année à venir.

 

 Organisation d’une table ronde RI par la Commission Internationale (Congrès Sfsic Toulon juin 2014) :

Le congrès du 4-5 et 6 juin 2014 à Toulon a été l'occasion de rassembler le 5 juin 2014 lors d'une table ronde un ensemble d'acteurs internationaux autour d'une problématique commune (AIERI-IAMCR, EUPRERA, ECREA): "Mettre en visibilité les travaux des SIC à l'international". Il s'est agi de s'interroger sur les moyens à mettre en oeuvre pour augmenter le taux de référencement des publications françaises dans différents continents où ces travaux sont trop peu connus. Cela passera par des accords de partenariats avec des associations institutionnelles homologues, des projets de partenariats de recherche et de co-encadrements de doctorants, ou enfin des publications internationales. 

 

Soutiens à l’organisation de colloques africains et aux pratiques émergentes des TIC 2013-2014 :

(Actions animées par Alain Kiyindou)

La Société française des sciences de l’information et de la communication a soutenu la création d’une chaire Unesco orientée vers les questions internationales : la chaire Unesco «Pratiques émergentes des technologies et communication» pour le développement de l’université Bordeaux Montaigne portée par Alain Kiyindou. En lien avec cette chaire, la Sfsic a été partenaire d’un certain nombre de colloques dont celui organisé à Cotonou et à Lomé en 2013 sur la Téléphonie mobile en Afrique et celui organisé en 2014 à Abidjan sur l’éducation aux médias.

Par ailleurs la Sfsic a développé à travers la revue RFSIC une rubrique intitulée Ligne Sud.

 

Journées doctorales de la SFSIC 2013 :

(projet coordonné par Andréa Catellani)

Les journées doctorales 2013 de la SFSIC ont eu lieu à Paris, dans les locaux prestigieux du CNAM, les 30 et 31 mai. Cette année, ces journées étaient coorganisées par la SFSIC et par l'école doctorale interuniversitaire en sciences de l'information et de la communication de Belgique (partie francophone), la EDSIC. Différents professeurs des universités francophones de Belgique ont participé à la sélection des communications et à l'animation des ateliers; plus de 10 doctorants belges ont été sélectionnés et ont présenté leurs recherches pendant les journées. La collaboration s'est faite de façon assez naturelle, et a montré la grande proximité entre les milieux de recherche en SIC dans les deux pays.

 

Participation au congrès AIERI/IAMCR/AIECS à Dublin en juin 2013 (Irlande) :

(Synthèse commune à Philippe Maarek et Philippe Bonfils)

Le congrès de l'AIERI-IAMCR (Association Internationale ) s'est déroulé à Dublin le 25, 26 et 27 juin 2013 et a mobilisé un nombre très important de chercheurs (2450 communications soumises, environ 1300 communications sélectionnées) d'origines divers (86 pays représentés). La SFSIC était présente et représentée par Philippe Maarek (membre élu du conseil de l'AIERI et représentant de la SFSIC à l'AIERI). Philippe Bonfils était aussi présent au titre de ses missions RI et en tant que représentant de Christian Le Moënne Président de la SFSIC.

La SFSIC était invitée par la Présidente de l'AIERI (Janet Wasko) pour prendre la parole quelques minutes durant le conseil international de l'association.

Contenus de l'intervention

- Confirmation de l'intérêt de la SFSIC pour maintenir une adhésion croisée entre les deux associations

- Présentation très rapide des grandes activités et orientations actuelles de la SFSIC aux membres présents

- Renouvellement de l'intention de la SFSIC d'encourager ses membres à participer aux futurs congrès de l'AIERI.

- Information sur le prochain congrès de la SFSIC à Toulon et invitation à une participation de Janet Wasko à titre institutionnel

Remarques générales:

Quand le Congrès de l'AIERI n'est pas trop loin (certaines éditions peuvent se dérouler en Inde, en Australie...), il y a spontanément quelques Français. Dans le cas contraire, la communauté Sic française participant est uniquement composée de Philippe Maarek et Divina Frau-Meiggs (élus et représentants de section à l'AIERI). La participation est donc généralement faible alors qu'il est possible, même si cela est marginal, de communiquer en Français. Cette année, au-delà des trois personnes évoquées, une doctorante infocom d'Avignon est venue aidée par la SFSIC. D'autres Français étaient présents, mais inscrits en sociologie (2 chercheurs), en gestion (1 chercheur) ou membres de l'École des Mines et du CRAP de Rennes (2 doctorants).

Par ailleurs, des contacts ont été noués avec François Heinderyckx présent sur place et Président de l'ICA (International Communication Association). Cette autre association a organisé son dernier congrès à Londres et a réuni un nombre encore plus important de chercheurs (2500 communications en Anglais).

 

Rencontres Montréal janvier 2013 :

Rdv avec l'ACFAS:

Personnes présentes: Philippe Allard (Directeur des activités scientifiques du congrès), Johanne Lobel Directrice de projet et rédactrice en chef, Julie Dirwimmer, Coordonnatrice aux communications), Philippe Bonfils (VP RI de la SFSIC).

Après une présentation de nos structures respectives, le Directeur de l'Acfas fait le constat d'une participation de plus en plus importante d'enseignants-chercheurs français au congrès annuel de l'Acfas (environ 600 en 2012!). Il fait aussi état de la vocation pluridisciplinaire du congrès. Philippe Bonfils souligne la volonté de la Sfisc d'accompagner les collègues intéressés par l'organisation ou la participation à un colloque du congrès.

3 pistes concrètes de partenariats institutionnels sont évoquées durant les échanges:

- la mise en place d'un contact privilégié entre la Sfsic et l'Acfas dès la période de lancement (septembre 2014) de l'appel à candidatures pour l'organisation d'un colloque pour le congrès 2015. L'objectif est de pouvoir communiquer sur le site de la Sfsic pour informer au plus tôt les collègues et pour les aider dans la réponse à l'appel à candidatures.

- la mise en place d'une relation directe avec le service communication de l'Acfas pour la publication (mi-décembre 2014) sur le site Sfsic des résultats et de tous les appels à communication des colloques du congrès 2015 qui s'inscrivent dans notre champ. Cela permettra aux collègues organisateurs d'avoir une visibilité maximale, et aux collègues intéressés par une participation d'avoir les meilleurs délais pour répondre et organiser leur déplacement.

- la mise en place d'un partenariat entre l'Acfas et la Sfsic lors du congrès 2015 pour aider nos doctorants à participer au concours "Jeunes Chercheurs" organisé par l'Acfas et France Inter dans le cadre de l'émission "La tête au carré" (retransmission en direct pendant le congrès). Une quatrième piste potentielle est évoquée. Il s'agirait de publier de manière réciproque et régulière des informations de nos communautés sur nos sites institutionnels respectifs (rubrique partenaires?). Ceci est toutefois encore à valider par l'Acfas car l'association a normalement pour obligation de ne pas privilégier sur son site de discipline spécifique. Elle doit donc trouver un intitulé de rubrique qui puisse convenir à cette démarche.

Le rdv s'est terminé par une invitation mutuelle à nos congrès respectifs pour présenter les activités de nos associations respectives.

L'Acfas va être sollicitée pour préparer le congrès 2015.

 

Rdv entre Philippe Bonfils et Eric George (École des Médias à l'UQAM) 2013:

L'objectif du rdv était de bénéficier d'une mise en relation directe avec l'ACC (Association Canadienne de Communication). Eric George est en effet l'un des anciens trésoriers de cette association nationale bilingue canadienne et en capacité de mettre la SFSIC en contact Mme Colette Brin (actuelle Présidente de l'association). Il a fait état d'un congrès annuel de l'ACC. L'idée serait de communiquer auprès des collègues français sur ce congrès bilingue (Français-Anglais). Il serait aussi possible de relancer une convention croisée entre la SFSIC et l'ACC, puis de travailler sur des valorisations mutuelles de publications scientifiques des deux côtés de l'Atlantique.

Une démarche va être effectuée pour essayer d'anticiper sur les congrès 2014 et 2015. 

 

Invitations institutionnelles 2012 :

Une proposition a été faite d'inviter lors de CA de la SFSIC, Valérie Bertrand-Carayol (EUPRERA), et Philippe Mareek (AIERI/IAMCR/AIECS). 

Philippe Maarek a ainsi participé au CA de la SFSIC le 9 novembre 2012. Il a présenté les activités de l'AIERI et fait un point particulier sur le congrès de Dublin pour essayer de mobiliser des collègues français pour cet événement.

Valérie Bertrand-Carayol sera invitée courant 2015.

 

Rencontre Hanoi 2012:

Une rencontre a eu lieu entre Philippe Bonfils et Hoang Nguyen, de la faculté du commerce de Hanoi en octobre 2012. Différentes pistes ont été évoquées:

- Mettre en place des échanges avec des collègues Vietnamiens qui seraient intéressés par des publications dans des revues scientifiques françaises, par une participation et/ou la co-organisation de colloques scientifiques labellisés par notre société, la collaboration à des projets de recherches, etc... le tout sur des thématiques qui concernent entre autres:

- La communication des organisations (institutions, entreprises)

- L'étude de l'impact des technologies de l'information et de la communication sur les usages

- La gestion et le traitement de l'Information

- Les processus de médiatisation et de médiation de l'information et de la communication.

L'objectif serait de renforcer la présence de notre société en Asie Francophone et de construire un réseau pour partager nos références bibliographiques, notre corpus de publications, et des objets de recherche communs dans un cette approche francophone. La communauté scientifique française dispose aujourd'hui de nombreux travaux dans ce domaine et elle serait très heureuse de collaborer avec des enseignants-chercheurs au Vietnam.

Quelques actions à venir pourraient aussi peut-être intéresser des collègues vietnamiens:

- La participation aux éditions des Doctorales de la Sfsic

- La participation aux éditions des Assises de Sfsic

Cette action est en cours. Elle est actuellement complétée par des contacts issus de Daniel Raichvarg (Minh Nguyet NGUYEN, Enseignante et chercheuse en communication à l’Université de Hanoi).

 

Université d'été Lugano (Suisse) 2012 :

Philippe Bonfils a effectué un déplacement à Lugano en septembre 2012 pour soutenir l'Université d'été organisée par Philippe Viallon (Strasbourg), et présenter les actions en cours de la SFSIC (Assises, doctorales, cartographie des Sic, labellisation des colloques internationaux, etc.). Cette présentation a été effectuée à partir d'un support en français et d'un oral en anglais auprès d'un public de doctorants (40% Suisses francophones, 60% Allemands). Elle a donné lieu à de nombreuses questions sur l'originalité française en terme d'articulation entre information et communication. D'autres questions ont porté sur les formations au doctorat. Nous avons particulièrement insisté sur les assises et les doctorales Sfsic en 2013. Nous avons aussi beaucoup échangé sur l'interdisciplinarité des SIC, trait commun avec la communauté allemande. Par ailleurs, le contenu des conférences et des échanges avec les doctorants était de qualité. À noter que les doctorants allemands ou suisses allemands mixent souvent approches scientifiques et expertises. Pour terminer, nous avons noué contact avec l'homologue allemand VP RI à la DGPUK (notre équivalent en Allemagne).

 

Projet RALIC (Réseau d’Associations Latines de recherche en Information et Communication, pays de langues latines) 2012 :

(Projet coordonné par Béatrice Vacher)

En español : Red de Asociaciones de Investigación en información y Comunicación (RALIC)

Coordonnateurs : Béatrice Vacher ; José Luis Piñuel – Montage : juin 2012

Objectifs du réseau:

- Contribuer à la coopération internationale en matière d’enseignement et de recherche entre les associations de recherche, les sociétés scientifiques et les groupes de recherche appartenant aux zones géographiques de langues latines. Il s’agit des pays qui relèvent historiquement de l’espace linguistique romain.

- Promouvoir les rencontres, les publications et les événements en langues maternelles des intervenants (en commençant par des échanges bilingues en français et espagnol).

- Assurer des relations privilégiées avec les associations internationales usagères de la langue anglaise + ou une langue latine, comme le français ou l’espagnol (ECREA, ICA, EPRERA, CCA-ACC etc.).

Des contacts ont été pris entre associations de langue latine, nationales (ex : l’AE-IC et la SFSIC) et internationales (ex: ALAIC ou CONFIBERCOM, CCA-ACC), entre sociétés scientifiques internationales et nationales spécialisées (ex : Association Française de Sémiotique - AFS - ou Asociación Española de Semiótica - AES -) et entre groupes de recherche actifs à la coopération.

Il existe aujourd'hui une adhésion réciproque institutionnelle entre le RALIC et la SFSIC.

Le congrès de la société latine de la communication sociale, a eu lieu à Tenerife, le 4-7 décembre 2012 et Béatrice Vacher a représenté la SFISC lors de cette manifestation.

Elle a aussi représenté la SFSIC lors des rencontres internationales des associations académiques de communication (Encuentro internacional de asociaciones académicas de comunicación) organisées par l’Asociación Española de Investigación de la Comunicación) à Bilbao les 19, 20 et 21 janvier 2014.

 

Rappel très succinct du Bilan de la période 2010-12 présenté au XVIIIème Congrès de Rennes (Odile Riondet)

 

Des étudiants de l'université d'Avignon, sous la responsabilité de Virginie Spies, font une recherche sur les associations étrangères et sur les blogs de chercheurs étrangers, afin d'établir des fiches de présentation qui seront consultables sur le site de la SFSIC.  

Nous espérons pouvoir, durant ces deux années, identifier des contacts porteurs avec les États-Unis et la Grande-Bretagne.

Les contacts avec le Canada existent, notamment grâce à une opération est menée sur la question de la professionnalisation par la vice-présidente à la formation, Valérie Lépine.

Nous nous pencherons cette année sur la mise au point de descriptif des actions menées, des historiques des relations entre pays, afin de faciliter la passation des informations à nos successeurs à la vice-présidence des relations internationales.

Les relations bilatérales entretenues durant les années précédentes avec d'autres organisations (notamment avec l'Europe de l'Est, l'Espagne, l'Amérique latine et les pays du Maghreb) feront l'objet de toute notre attention.

La préoccupation de la francophonie peut être présente dans ses deux aspects : linguistiques et politiques ou institutionnels. L’aspect linguistique signifie faire respecter la langue française comme langue de travail internationale. Et l’aspect institutionnel signifie que la francophonie est un mouvement pour le plurilinguisme, le respect d’une certaine diversité. Dans ce cadre, il faudrait construire des relations systématiques avec l’agence universitaire de la francophonie. Ces relations existent actuellement de manière ponctuelle, à l'occasion de telle ou telle manifestation. Des relations construites et régulières sont souhaitables.

 

Les partenaires

Nos partenaires sont la plupart du temps institutionnels. Cela peut être des associations internationales (EUPRERA, AIERI, ECREA). Des associations nationales (l'Association roumaine des enseignants en communication AFCOM, l'association brésilienne INTERCOM, l'association espagnole AEIC. Dans d'autres pays, les liens se font par le biais des institutions universitaires (Institut du Document Numérique et institut de journalisme IPSI à Tunis, université de Rabat). Enfin, chacun partage les relations personnelles nouées à l'occasion de rencontres.