Evénements

Séminaire - Communication politique et publique

SEMINAIRE 2011-2012 ET JOURNEE D’ETUDES ANNUELLE
DU CENTRE D’ETUDES COMPAREES EN COMMUNICATION POLITIQUE ET PUBLIQUE
(Ceccopop/Largotec EA 4688)

Vendredi 13 janvier 2012, à 14h30
Donatella Campus, Professeur à l'Université de Bologne
Political Communication and Female Leadership
Répondant : Philippe J. Maarek, Professeur en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Paris Est – UPEC, Ceccopop/Largotec

Mercredi 15 février 2012, à 16h30
Suzanne Merkle, Assistante à l'Université de Nuremberg-Erlangen
Doctorante en co-tutelle des universités de Nuremberg-Erlangen et Paris Est
"Le journalisme critique face aux élites politiques,
une comparaison franco-allemande"
Répondants : Philippe J. Maarek, Professeur en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Paris Est – UPEC, Ceccopop/Largotec
Christina Holtz-Bacha, Université de Nuremberg-Erlangen

Mercredi 21 Mars 2012 à 14h30
Joss Hands, Senior Lecturer à l'Université Ruskin/Anglia de Cambridge
Twitter Consciousness: Collective Intelligence and Social Media Activism
Répondant : Brigitte Sebbah, Maître de Conférences en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Paris Est – UPEC, Ceccopop/Largotec

Vendredi 6 avril à 14h30
Damien Meyer, Doctorant au Ceccopop/Largotec
La communication du Parlement Européen dans l'Espace Public Français
Répondant: Thierry Chopin, Maître de Conférences à l'IEP de Paris

Mercredi 2 mai 2012 à 14h30 (date sous réserve)
Nathalie Pignard-Cheynel, Université Stendhal-Grenoble III, CREM
Brigitte Sebbah, Maître de Conférences en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Paris Est – UPEC, Ceccopop/Largotec
Innovations, mutations, dans les "nouveaux" médias. Les enjeux de l'observatoire du web journalisme
Répondant : Philippe J. Maarek, Professeur en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Paris Est – UPEC, Ceccopop/Largotec

et

Vendredi 22 juin 2012, toute la journée
COLLOQUE
La Communication Politique des Présidentielles de 2012: premières analyses
(les intervenants seront annoncés ultérieurement)

Tous les séminaires ont lieu les jours indiqués, Bâtiment des Pyramides, Métro Créteil l’Echat  (le bâtiment est en haut des escaliers, juste à droite à la sortie du métro, la salle sera affichée devant le bureau 411, 4e étage)
L’entrée est libre, mais il est préférable de s’inscrire préalablement à
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

icon Séminaire 11/12 OK (361.53 KB 2011-12-01 14:34:27)


JE - Entreprise et sacré

Journée de recherche "Entreprise et sacré"

le 1er décembre 2011 à Paris (8h30)

Yves Enregle, président du centre de recherche du groupe IGS; Pascal Lardellier, université de Bourgogne; Raphael Liogier, Sciences Po Aix

Programme ci joint: icon Programme Entreprise et sacré (961.22 KB 2011-11-20 17:28:46)

JE - Affaire DSK

Séminaire du Laboratoire Communication et Politique

Vendredi 18 novembre 2011
9h15 à 17h30

L'affaire DSK.
Enjeux médiatiques, politiques et culturels

Programme détaillé: icon Programme JE DSK (257.96 KB 2011-11-09 11:48:40)

Maison des Sciences de la Communication
20 Rue Berbier du Mets
rez-de-chaussée
75013 Paris
Métro : Les Gobelins (ligne 7) / Bus : 27, 47, 83 ou 91

Programme synthétique

10h : Table-ronde 1
Production journalistique, circulation médiatique et réception de l'événement

11h30 : Table-ronde 2
Fait-divers, politique, people : quelle nature de l'événement ?

14h - Table-ronde 3
France / États-Unis : incompréhensibles cultures juridiques ?

15h30 : Table-ronde 4
L'affaire DSK et la question du genre

Journée d'étude ouverte à tous, mais inscription obligatoire (nombre de places limité) : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Colloque - Entretiens du webjournalisme

Observatoire du webjournalisme

Les 2e Entretiens du Webjournalisme se tiendront à l'université de Metz les 1er et 2 décembre 2011

UFR SHA - Amphi Arendt

Plus d'informations dans le document joint

icon Entretiens Obsweb (794.58 KB 2011-11-09 11:38:27)


Les 1er & 2 décembre, à l’Université de Metz, l’Observatoire du webjournalisme (Obsweb/CREM), et ses partenaires presse : Libération, Owni, Métro, Rue89, (avec le soutien de la MSH Lorraine) et le programme de recherche « Tous journalistes » financé par l’ISCC – CNRS, présentent les seconds Entretiens annuels du webjournalisme autour de 5 tables rondes qui permettront une confrontation entre les journalistes, les professionnels de l’information et des universitaires présentant les résultats de leurs enquêtes.

Ces Entretiens sont ouverts à tous (journalistes, chercheurs, étudiants, grand public) après simple inscription sur le site, où vous pouvez retrouver le programme détaillé : http://obsweb.net.

Les thèmes ont été choisis pour leur actualité par rapport aux défis que la presse en ligne doit relever dans cette période de mutation de l’information liée au développement de l’Internet et aux changements des pratiques de consommation d’information. Eric Scherer inaugurera d’ailleurs la matinée du 2 décembre par une conférence sur Les transformations du journalisme à l’ère numérique.

Table ronde 1 : Nouveaux outils, nouvelles pratiques : moteurs et freins à l’innovation ?

Table ronde 2 : Nouvelles consommations d’informations et défis des mesures d’audience.

Table ronde 3 : La PQR et les médias locaux au défi de l’Internet et de la mobilité.

Tables rondes 4 : Les formations au journalisme face aux nouvelles réalités du métier (programme de recherche I3M - ISCC « Tous journalistes ? »).

Table ronde 5 : L’accompagnement GRH au changement dans les rédactions.

Ces 2e Entretiens annuels se dérouleront à l’Université Paul-Verlaine de Metz, campus de l’île du Saulcy, amphi Arendt.

Colloque - EUTIC 2011

Colloque international EUTIC "Transformation des organisations, évolution des problématiques"
Bruxelles 23-25 novembre 2011

Programme et informations sur le site du colloque http://www.eutic.eu

Ce VIIème colloque est l’occasion de renforcer le croisement interdisciplinaire entre sociologie, psychologie du travail et des organisations, ergonomie et sciences de l’information et de la communication.
Les organisations, qu’elles soient des entreprises, des administrations publiques nationales et internationales, des systèmes éducatifs, des médias, des opérateurs de télécommunication ou transports, se transforment par et pour l’informatique. De nouvelles formes émergent : organisations participantes, étirées et flexibles (just-in-time, décentralisation, étalement), organisations hybrides, transversales, réticulaires, adoptant les principes du lean management,etc. Les TIC y apparaissent comme un élément déterminant permettant de s’affranchir des rigidités de l’espace et de la proximité ou de la complexité hiérarchique (empowerment). Le facteur humain, incontournable, insurmontable sujet et objet irrémédiablement au centre de ces mutations, réagit et s’adapte, souvent comme un élément de régulation et de stabilisation. Il peut aussi en être victime, tant comme acteur des systèmes que comme client des produits et services. Ce colloque, comme les précédents, fait le point sur les regards les plus récents que portent les chercheurs et praticiens sur cette évolution. Il permet aussi d’échanger des expériences et points de vue.

Lors des sessions, il est attendu des contributions sur l’émergence des nouvelles problématiques humaines, sociales et économiques liées à la transformation des organisations par les TIC.

1. Thèmes de continuité d’EUTIC: dans une optique de continuité, des communications seront centrées sur les thèmes classiques d’EUTIC tels : les médias et leur évolution (radios et télévisions numériques, blogs et réseaux sociaux, journalisme en ligne), les mutations des logiques éditoriales (typologies des formes éditoriales, édition électronique et nouveaux modèles éditoriaux, publications et revues scientifiques, évolution des méthodes et technologies de gestion de l’information), la diffusion des connaissances (accessibilité du contenu numérique, nouveaux enjeux des systèmes de documentation, modalités d’appropriation, enseignement à distance, TICE, jeux électroniques éducatifs), l’accès à l’information, la fracture numérique, l’interopérabilité, tout en n’omettant pas leurs liens avec la transformation des organisations.

2. Les TIC jouent-elles un rôle de moteur ou de remorque dans l’évolution et la transformation des organisations ? Qu’en est-il du sens et des enjeux de ces mutations et quels en sont les effets dans des milieux spécifiques tels l’enseignement, les espaces culturels, la vie sociétale, la protection de l’environnement, la communication ou l’information par les médias ? Le colloque cherche à mettre l’accent sur une phénoménologie émergente centrée sur le rôle de l’information découlant d’expériences vécues, de parcours caractéristiques, de constats, de projets dans ces transformations.

3. Décentralisation, délocalisation, concentration vs déconcentration du temps de travail. Avec les TIC, l’espace et le temps deviennent des variables augmentant la flexibilité du travail. L’espace s’ouvre et s’étale (comme dans le cas du télétravail), le temps de travail se pointillise, occupe des périodes qui débordent, et s’insère dans la vie privée.

4. L’évolution des conditions de travail et de la notion de qualité de vie au travail. Evolution et la transformation des facteurs de stress au travail. De nouvelles formes de stress émergent (stress numérique, technostress, technoharcèlement, violence à distance,…), en quoi elles se distinguent des conceptions classiques du stress au travail et quelles en sont les conséquences ? Comment évolue la satisfaction au travail ? Quelles nouvelles formes prend le harcèlement au travail voire la discrimination sexuelle. En quoi les relations sociales au travail ou les relations de travail elles-mêmes se numérisent et quelles en sont les conséquences ? L’exemple de la communication par e-mail dans l’entreprise avec ses excès, ses risques et dérèglements illustre cette évolution.

5. Résilience : organisationnelle, sécurité et prise de risque vs résilience humaine et adaptation. Les organisations doivent faire face à un plus grand nombre de facteurs de risque face à ces transformations. La résilience serait la capacité qu’elles ont à faire face à des situations imprévues, soudaines et critiques pour leur fonctionnement. Qu’entraîne par exemple l’arrêt, même pendant un temps court, d’un système informatique dans un hôpital ? D’un autre point de vue l’homme est considéré comme un facteur d’infiabilité mais aussi de fiabilité des systèmes de travail. Depuis plus de 60 ans l’ergonomie met l’accent sur son rôle régulateur dans les systèmes de travail. Par quoi et dans quel contexte l’homme est-il capable de pallier et dépasser les situations critiques alors que le cadre d’action délimité par l’organisation est rigide ou insuffisant ? Comment l’homme contourne-t-il les systèmes pour améliorer son efficacité ? Comment s’adapte-t-il ou adapte-t-il les systèmes.

6. Standardisation des systèmes de travail et procédures. De nombreuses organisations, fondamentalement différentes entre-elles, recourent néanmoins dans leur gestion aux mêmes produits informatiques. En quoi ces produits engendrent-ils une standardisation de leur fonctionnement indépendamment de leurs finalités et quelles en sont les conséquences ?

7.Impacts des nouveaux médias au sein des organisations actuelles. Plusieurs nouveaux médias, tels que les médias sociaux (blogs, wikis et al), jeux numériques de gestion et entrepreneuriat (serious games), ainsi que jeux en ligne agrégeant des communautés différentes qui créent leurs propres normes et valeurs, tentent de trouver leur chemin comme outils d’apprentissage et même de gestion au sein des organisations actuelles. Quelles nouvelles problématiques soulèvent-ils ?

8. Sécurité et insécurité numérique. L’étalement des systèmes informatiques, leur relative accessibilité pose des problèmes de sécurité bien connus. En quoi les questions de sécurité évoluent par la transformation des organisations et quelles nouvelles réponses apportent les experts. Mais aussi, le « cloud computing » et les systèmes « ouverts/open source », par exemple, sont-ils une tentative pour contrer les dérives sécuritaires ?