Evénements

Evénement - Journée d'étude "Mode, médias, médiations"

Journée d’étude

Mode, Médias, Médiations

Vendredi 16 novembre 2018 - Institut d’études avancées, Hôtel de Lauzun, 17 Quai d’Anjou, 75004 Paris

Organisée par l’équipe du séminaire « mode, médias, médiations » GRIPIC CELSA Sorbonne Université

Coordination Valérie Jeanne-Perrier et Pauline Escande-Gauquié

 


Entrée libre sur inscription : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Les sciences de l’information et de la communication permettent de saisir les évolutions des médiations à l’œuvre dans les usages et les pratiques de divers secteurs de création. La mode n’échappe pas à ces transformations. La journée d’étude a ainsi pour objectif de présenter le point de vue communicationnel sur les cultures de mode et leurs médiations. Le secteur de la mode connait en effet des formes renouvelées de création, d’échanges, de discours, de journalisme, et de stratégies de marque. De sa chaine de production à sa chaîne de distribution et de promotion, la mode se recrée mais reste aussi immuable.
Les questions d’identité, de revendications sociales par la tenue vestimentaire, de mise en scène du vêtement et de soi seront exposées. Les dispositifs de visibilité et de médiation de la mode seront également interrogés à la lumière de l’histoire médiatique du secteur. Enfin, les tensions entre enjeux marchands et symboliques seront débattues.

Lire la suite : Evénement - Journée d'étude "Mode, médias, médiations"

Evénement - Séminaire "Les discours militants et la communication numérique : reconfiguration des dynamiques médiatiques"

Séminaire

Les discours militants et la communication numérique : reconfiguration des dynamiques médiatiques

CIM-ERCOMES, EA 1484 2018-2019
Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle

 

Dès 1997, Jacques Ion posait la question de la fin des militants et parvenait in fine à la conclusion que le militantisme se reconfigurait sous de nouvelles formes, de nouvelles modalités d’action, procédant d’une distanciation de l’engagement et d’une participation en quelque sorte « à la carte». En outre, le militantisme ne subit pas une réelle obsolescence mais effectue un « déplacement » (Blondeau, 2007, p. 29). Après une période « d’éclipse » et de méfiance vis-à-vis des médias traditionnels (Castells, 2002), au cours de laquelle de nombreux chercheurs ont constaté une dépolitisation, une défection, un désengagement de la société, l’on observe finalement que l’Internet et son expansion ont revitalisé le militantisme en lui conférant de nouvelles caractéristiques et en produisant de nouvelles dynamiques d’action. 

La plupart des organismes militants s’emparent de l’outil numérique afin de communiquer, voire de fonder leur existence au sein de l’espace numérique. Il paraît cependant nécessaire de dépasser une vision « internet-centriste » (dénoncé par Morozov, 2011) qui consisterait à faire l’éloge de la propension démocratisante de l’outil numérique. Loin de verser dans une perspective centrée sur le numérique, il s’agira ici d’appréhender la communication numérique comme partie prenante d’une dynamique médiatique plus globale puisque comme le rappelle Gustavo Cardoso (cité par Pleyers, p.13), « notre paysage médiatique n’est pas dominé par internet mais est constitué par la superposition et l’articulation de différents media », tout en prenant soin d’éviter les dichotomies binaires et réductrices telles que enligne/hors-ligne. 

Face à des interactions permanentes, les médias expérimentent un environnement fonctionnel caractérisé par la complémentarité, la convergence, l’intersection, l’articulation voire la confluence. Autrement dit, « loin de faire de l’ombre aux anciens médias, l’Internet renforce les interactions » (Guaaybess, 2011), ou même des interdépendances, entre les différents médias. A l’instar des mouvements sociaux qualifiés de «révolutions 2.0», de nombreuses études montrent que la connotation techniciste et positiviste qui accompagnait ces mobilisations s’approchait plus d’une illusion que de la complexité de la réalité. En effet, les réseaux socionumériques (RSN) ont par exemple été des « lieux » de déclenchement de mouvements contestataires mais sans le relai ni la couverture de chaînes transnationales comme Al-Jazeera, ceux-ci n’auraient pas abouti de cette manière. 

Tout en prenant en compte les apports de la science politique et de la sociologie des mouvements sociaux, ce séminaire proposera de traiter la question à travers une approche résolument ancrée en sciences de l’information et de la communication, en se focalisant sur la circulation des discours à l’aune de la reconfiguration des dynamiques médiatiques. Dans la suite des travaux de l’ERCOMES (Equipe de Recherche sur la Constitution des Médias, des Evénements et des Savoirs), il s’agira d’envisager à la fois la circulation des discours sociaux et médiatiques, les dispositifs médiatiques et leurs conditions de production, ainsi que les formes de réception de ces discours dans une perspective diachronique ainsi que dans le contexte d’une internationalisation croissante. 

Ce séminaire cherchera donc à croiser des études de terrains, tout en faisant dialoguer des cas de figures (dans des situations de communication variées) provenant de différents contextes politiques, géographiques, culturels, embrassant une dimension transversalement politique. Au-delà des apports théoriques, ce séminaire tournera essentiellement autour de cas empiriques traitant cette problématique globale. 

Lire la suite : Evénement - Séminaire "Les discours militants et la communication numérique : reconfiguration des...

Evénement - L’information d’actualité au prisme des fake news

9782343156811r.jpg

 

L’information d’actualité au prisme des fake news

Sous la direction de Alexandre Joux et Maud Pélissier

IMSIC, Aix Marseille Université, Université de Toulon

 

Cet ouvrage fera l’objet d’une présentation autour d’une table ronde avec 

Francis Balle, Arnaud Mercier et Nicolas Pelissier

le 2 octobre 2018, 18 h.,  à l’espace Harmattan, 21 bis rue des Ecole 75005 Paris

Lire la suite : Evénement - L’information d’actualité au prisme des fake news

Evenement - Ludovia 2018

Programme du Colloque scientifique
international Ludovia 2018


INNOVATIONS & INSTITUTIONS AUTOUR DU NUMÉRIQUE ÉDUCATIF
 
AX-LES-THERMES du 20 au 23 août 2018


Académies à l'honneur : Région Grand-Est

Pour de plus amples informations : http://ludovia.org/2018/

 

 

Colloque "TRANSNUM : : Penser le numérique comme transformation"

Colloque "TRANSNUM : : Penser le numérique comme transformation"
 
Jeudi 21 juin - vendredi 22 juin 2018
CELSA, Sorbonne Université
 
Organisé par : GRIPIC (Sorbonne Université) et COSTECH (UTC)

Initiative soutenue par Sorbonne Universités

«Révolution numérique», «digitalisation du social», «plateformisation de lʼéconomie», avènement des «humanités numériques»… Nombreuses sont les désignations dʼun phénomène perçu comme une rupture : lʼintroduction du «numérique» dans le quotidien de nos sociétés, quʼil sʼagisse de travail, de loisir, du lien au passé ou au présent, du public ou du privé.

Le colloque TRANSNUM propose dʼinterroger ces transformations liées au numérique, en orchestrant la rencontre entre chercheurs relevant de différentes disciplines qui, chacune, rencontrent ces mutations, tant dans les objets de la recherche et la façon de les modéliser ou de les constituer que dans lʼappareil scientifique et méthodologique utilisé.

 
LIEU 
CELSA - salle 115
77 rue de Villiers
92200 Neuilly-sur-Seine
 

Renseignements supplémentaires : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

PROGRAMME

Jeudi 21 juin

9h00 : accueil

9h15 : Ouverture de la journée
(A. Wrona, GRIPIC ; S. Bouchardon, COSTECH)

Matin : savoirs, patrimoine et numérique

9h30 : Présentation des travaux de l’axe 1 « Numérique et savoirs »
(J. Le Marec, L. Petit, C. Rondot, GRIPIC, Sorbonne-Université)

10h15 : La circulation des images de l’Europe en ligne. Patrimoine, archives et la médiatisation de l’UE (M. Treleani, Gériico, Université Lille 3)

10h50 : pause

11h : Les pratiques de médiation culturelle qui perdurent lors de l’introduc­tion de dispositifs numériques : quels impensés des recherches en muséolo­gie ? (E. Sandri, PLIDAM, INALCO)

11h35 : Conversion et transformation des marginalia de lecture par la culture numérique industrialisée (M. Jahjah, LS2N, Université de Nantes)

Après-midi : travail et marchandisation

13h15 : Présentation des travaux de l’axe 3 « Numérique, travail et écono­mie » (O. Foli, C. Marti, J. Tassel, GRIPIC, Sorbonne-Université ; F. Huet, COSTECH, UTC)

14h : La prostitution masculine à l’ère numérique Appariement, marchandi­sation et signification sociale de l’argent (V. Rubio, SOPHIAPOL, Paris Nanterre)

14h35 : pause

14h45 : Transformations du travail à l’ère numérique : les compétences mé­diatiques et numériques impliquées dans le travail collaboratif à distance (V. Ligurgo, ILC, Université Catholique de Louvain)

15h20 : MyFrenchFilmFestival.com, ou la numérisation progressive d’un éco­système culturel traditionnel (P. Escande-Gauquié, GRIPIC, Sorbonne-Université)

16h : Présentation du séminaire doctoral (G. Heuguet ; P. Brouard,GRIPIC, Sor­bonne-Université)

16h45 : fin de la journée

Vendredi 22 juin

9h00 : accueil

Matin : données et espace public

9h15 : présentation des travaux de l’axe 2 « Médias, données et citoyenneté » (J. Charbonneaux, V.Jeanne-Perrier, GRIPIC, Sorbonne Université ; C. Mabi, COSTECH, UTC)

10h : Quel droit à la vie privée à l’heure de la transformation numérique ? (J. Rossi, COSTECH)

10h35 : Consommation de l’information journalistique sur Twitter et polarisa­tion des opinions : nouvelles approches de l’analyse de réseaux sociaux (J. Mésangeau, IRMECCEN, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3)

11h10 : pause

11h20 : Transition numérique, qualité de l’air et santé des personnes vulné­rables : l’exemple du projet MUSE (A. Coulbaut-Lazzarini ; J. Araszkiewiez, TransitionS, Université Nice Sophia Antipolis)

11h55 : Les outils numériques gouvernementaux au service de la loi : la consultation en ligne République numérique d’Axelle Lemaire (V. Laurent, CARISM, Paris 2)

Après-midi : numérique et informatique

13h30 : La programmation informatique comprise comme écriture (F. Drouillon, CREAD, Rennes 2 )

14h10 : Que nous disent les médias de l’intelligence artificielle ? (V. Richard, Sorbonne-Université)

14h45 : pause

15h : Tests de programmation pour le recrutement d’informaticiens (M. Vicente, COSTECH, UTC)

15h35 : Numérisation, marchandisation/ La catégorie de «forme-marchandise» au centre de la constellation numérique (M. A. Pencolé, SOPHIAPOL, Paris Nanterre)

16h15 : Conclusion du colloque (B. Bachimont ; Y. Jeanneret, Sorbonne-Université)

17h : fin de la journée