2ème table ronde : L’activité éditoriale en SIC

Animée par Nicole d’Almeida et Isabelle Pailliart, cette table ronde à réunie autour d’elles Jacques Perriault, Ghislaine Chartron et Philippe Quinton

De gauche à droite à la tribune : G. Chartron, N. d'Almeida, J. Perriault, I. Pailliart et P. Quinton

De gauche à droite à la tribune : G. Chartron, N. d'Almeida, J. Perriault, I. Pailliart et P. Quinton

Le constat est fait d’une baisse des publications en SHS, ainsi qu’un phénomène de morcellement. Pour les doctorants, la publication représentent un moment d’apparition et de reconnaissance. Ces publics plutôt hétérogènes participent désormais à la production et la diffusion du savoir. Dans l’ensemble la tâche de publiant/lecteur est importante dans « notre » activité, l’essentielle de l’activité scientifique en SHS se réalise au sein des universités. Les participants ont pu échanger sur leurs différentes expériences dans le domaine éditorial. Par exemple I. Pailliart a présenté l’expérience du GRESEC avec la revue électronique Les enjeux de l’information et de la communication,J. Perriault a témoigné du travail réalisé sur Hermès, c’est encore le cas de la revue Communication et langages, etc. La place de la publication dans le travail de thèse a été longuement évoqué : nécessité de reconfigurer la thèse, de différencier le temps de la publication de celui de la rédaction, question des signatures collectives pour l’évaluation de l’AERES, etc.
Bref des échanges riches que vous pourrez retrouver d’ici quelques temps en vidéo intégrale…
En attendant, voici toujours quelques photos.

Le commentaires sont fermés.