Archive pour la catégorie ‘Doctorant’

Clôture des doctorales : le sentiment de doctorants

Samedi 28 mars 2009

La séance plénière débutée à 14h a marqué la fin de ces doctorales 2009 à Grenoble. Après de riches synthèse des travaux qui ont été présentées et des échanges qui ont pu se construire au cours de la matinée, les doctorants présents ont pris la parole pour exprimer sentiment, remarques ou idées sur le déroulement de cet évènement. Ce qui fut bien souvent la première expérience d’intervention « format colloque » est apparut comme une expérience intéressante, et les remerciements à l’égard de la SFSIC, organisatrice, chaleureux. Les discussions qui ont suivi ont permis de mettre le doigt sur un ensemble de points forts : demande de cadrage sur le contenu et la forme de l’intervention comme de l’article, difficulté du travail de thèse dans son ensemble et dans son insertion dans le milieu de la recherche, etc., etc.

Vivement les suivantes :p

Les diaporama des ateliers en ligne

Samedi 28 mars 2009

Voici une partie des diaporama de présentation des doctorant qui sont intervenus dans les ateliers. Ils sont classés par ateliers.

Atelier 1 : Journalisme, médias
Atelier 2 : Sciences, santé et communication
Atelier 3 : Culture et communication
Atelier 4 : Territoires, identités, développement
Atelier 5 : TIC – Information – Usages

Ateliers : la parole aux doctorants

Samedi 28 mars 2009

Les ateliers se déroulent toute la matinée de samedi. Le programme détaillé est disponible sur le blog.

Quelques mots à propos de la démarche. L’objectif de ces ateliers 2009 est de mettre en lumière la diversité des approches info-communicationnelles et de leurs fondements épistémologiques, la spécificité des objets si elle existe et la pluralité des méthodologies en relation avec les autres disciplines. Ces ateliers offrent aux doctorants la possibilité de présenter l’avancée de leurs travaux devant un public plus large que celui de leu laboratoire de rattachement pour leur permettre de continuer sur leur lancée, de réajuster les orientations si nécessaire, de revoir quelques concepts fondamentaux, de profiter des conseils bibliographiques ou méthodologiques et… de se connaître entre eux ou de se retrouver.
Par ailleurs, il a été prévu de garder une trace écrite de ces ateliers, sous deux formes : un document plutôt détaillé, à destination des lecteurs des news du site de la SFSIC, et une synthèse pour les cahiers de la SFSIC. Béatrice Vacher se chargera de ce travail en collaboration avec les animateurs des ateliers et sous la direction éditoriale de Brigitte Chapelain. Il s’agit, dans l’esprit de ces journées, de « souligner les points de convergence des travaux et les points aveugles de la recherche en SIC ».
Ces documents ne reflèteront pas forcément ce que les doctorants ont repéré de leur côté. Ils seront incomplets ou partisans. Bref, ils ne tiendront pas compte de l’avis direct des doctorants. Le blog se veut donc un espace en miroir des synthèses effectuées par les enseignants chercheurs, permettant aux doctorants, sur place ou à distance, qu’ils se connaissent déjà ou non, de fédérer ces points de vue alternatifs, ces regards, ces idées…

2ème table ronde : L’activité éditoriale en SIC

Vendredi 27 mars 2009

Animée par Nicole d’Almeida et Isabelle Pailliart, cette table ronde à réunie autour d’elles Jacques Perriault, Ghislaine Chartron et Philippe Quinton

De gauche à droite à la tribune : G. Chartron, N. d'Almeida, J. Perriault, I. Pailliart et P. Quinton

De gauche à droite à la tribune : G. Chartron, N. d'Almeida, J. Perriault, I. Pailliart et P. Quinton

Le constat est fait d’une baisse des publications en SHS, ainsi qu’un phénomène de morcellement. Pour les doctorants, la publication représentent un moment d’apparition et de reconnaissance. Ces publics plutôt hétérogènes participent désormais à la production et la diffusion du savoir. Dans l’ensemble la tâche de publiant/lecteur est importante dans « notre » activité, l’essentielle de l’activité scientifique en SHS se réalise au sein des universités. Les participants ont pu échanger sur leurs différentes expériences dans le domaine éditorial. Par exemple I. Pailliart a présenté l’expérience du GRESEC avec la revue électronique Les enjeux de l’information et de la communication,J. Perriault a témoigné du travail réalisé sur Hermès, c’est encore le cas de la revue Communication et langages, etc. La place de la publication dans le travail de thèse a été longuement évoqué : nécessité de reconfigurer la thèse, de différencier le temps de la publication de celui de la rédaction, question des signatures collectives pour l’évaluation de l’AERES, etc.
Bref des échanges riches que vous pourrez retrouver d’ici quelques temps en vidéo intégrale…
En attendant, voici toujours quelques photos.