Édito

Chères adhérentes, chers adhérents

Il n’y a guère de raisons pour que l’année 2017 soit différente de l’année 2016. Hélas… L’hyperréalité est devenue la réalité de notre monde grâce à des technologies technoscientifiquement insensées que nous tentons de penser, alors que, malgré tous nos efforts, nous peinons à faire partager nos perspectives dites critiques. Les drones sont là, messagers souvent sombres de notre temps. Les bruits de bottes, formule d’un autre temps, sont assourdissants. Les avions volent, les camions roulent, les bateaux coulent et les réfugiés marchent, marchent, marchent (pensez à offrir des chaussures aux associations qui s’en occupent…).

Pour suivre une proposition que Bernard Miège avait faite à notre congrès de Rennes (2012), nous devons continuer notre travail de publicisation des SIC en général, et de nos analyses en particulier. C’est un travail de fourmi, tant l’hyperréalité se retourne contre nous aussi : la circulation des informations nous noie, nous enseignants-chercheurs en SIC. La présence de notre communauté n’a jamais été aussi nécessaire, exigeant réactivité, implication, éthicité sur tous les fronts : en formation, en recherche, avec les acteurs sociaux – communication publique, médiatique ou entrepreneuriale.

Lire la suite...